Bretaye – Col de la Croix – Lac des Chavonnes – Bretaye

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 1’805 m
Altitude maximale : 1’936 m
Dénivelé positif/négatif : 430 m
Durée totale : 3h20
Distance totale : 11.7 km
Difficulté : moyen

Commentaire général

Cette randonnée offre de superbes panoramas et une magnifique vue notamment sur le Mont Blanc, les Dents du Midi, le Muveran, l’Argentine, les Diablerets puis de l’autre côté du Pic Chaussy jusqu’à la Tour d’Aï. Nous avons également découvert les pyramides de gypse au col de la croix.
Et le tout sur des chemins de randonnées balisés de couleur jaune sauf la montée et la descente de l’Encrène.

Descriptif de la randonnée

Depuis le parking du Roc d’Orsay, un panneau jaune vous indique le chemin direction le centre de Villars-sur-Ollon. Aller jusqu’à la gare et prendre le joli train à crémaillère qui vous conduira à Bretaye.

Vers le restaurant vous trouvez un premier indicateur jaune, nous allons suivre la direction du Col de la Croix en passant par Ensex.

Nous prenons la direction de Villars sur une route goudronnée que nous quittons peu après la station de départ du télésiège du Grand Chamossaire en suivant une route carrossable qui part à gauche.
Nous avons une superbe vue sur le massif du Mont Blanc.

Sur les Drus et le massif de l’Aiguille Verte, de droite à gauche

Et les Dents de Morcles, la Dent Favre et le Grand Muveran de droite à gauche

Au premier plan, l’Arête de l’Argentine

Le chemin alterne de légères descentes avec des remontées dans un cadre de forêts et de pâturages.

Il faut bien suivre les indicateurs, nous quittons la route pour un sentier qui est un raccourci. Après avoir traversé une forêt, à proximité d’Ensex, le chemin monte à gauche dans un pâturage et nous arrivons vers un petit groupe de chalets et d’écuries.

Avant le dernier bâtiment, ceux qui veulent raccourcir la randonnée peuvent prendre un chemin qui monte à gauche pour rejoindre Encrène. Nous poursuivons tout droit, toujours la même direction.

Nous suivons le chemin de terre qui va nous amener à flanc de côteau au col de la Croix.

Arrivés au parking, vous pouvez emprunter un des nombreux sentiers pour approcher les pyramides de gypse.

Nous avons emprunté un petit sentier avec quelques marches en face du parking pour pouvoir consulter un panneau expliquant notamment la formation des pyramides de gypse.

Le gypse est soluble à l’eau. Il faudrait plutôt parler d’entonnoirs car ces pyramides proviennent de la dissolution du gypse. Ce sont les reliefs résiduels entre les entonnoirs.

Deux bancs très bien placés offrent un beau point de vue lors de la pause.

Un étroit sentier caillouteux et très pentu (pas recommandé pour les enfants)

permet de s’approcher des rochers

Nous revenons sur nos pas et prenons à droite un petit sentier qui rejoint le chemin emprunté pour l’aller ; si vous ne le trouvez pas, il faut redescendre jusqu’à la route et un indicateur jaune vous donnera la bonne direction. Il nous faudra 1h30 environ pour rejoindre le lac des Chavonnes

Le sentier monte à travers un grand pâturage (et à l’occasion un troupeau de vaches).

La pente se raidit sur la dernière partie de la montée, nous sommes sur un chemin de randonnée de montagne.

A notre droite Meilleret que nous connaissons plutôt en version hivernale. Comme indiqué, le chemin de la descente est mauvais ; de plus il est humide et donc glissant.

Nous le quittons sans regret pour la route carrossable qui nous permet de rejoindre la Perche puis sur une route goudronnée qui remonte jusqu’au lieu-dit Vy Boveyre. Très belle vue sur Leysin (tour d’Aï et le Mayen)

Puis sur le lac des Chavonnes.

Il faut descendre à travers le pâturage et longer le lac pour arriver à l’auberge du même nom et sa terrasse bien tentante dominant le lac.

Le retour à Bretaye se fait sur une route carrossable. Vous verrez tout d’abord le Lac Noir, puis le lac de Bretaye et quelques jolis chalets.

Autres informations

• Accessibilité : La descente de l’Encrène direction la Perche était glissante et le chemin en mauvais état. Sinon le reste de la randonnée est à la portée des enfants
• Itinéraire : Autoroute A9/E27, sortie no 17 Aigle/Ollon ; après Chesières, avant le temple, prendre à droite et rejoindre le parking du bas du télécabine du Roc d’Orsay
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) :46.32180, 7.07353
• Parking : gratuit et illimité au bas de la télécabine du Roc d’Orsay ; coordonnées : WGS 84 (lat/lon) : 46.30178, 7.05199
• Balisage du chemin : très bien balisé
• Restauration : quelques bancs disponibles sur le chemin ; buvette au col de la Croix ou le restaurant magnifiquement situé au bord du lac des Chavonnes
• Panorama : voir le descriptif
• Astuce : si vous désirez éviter les frais du train Villars-Bretaye, vous pouvez commencer votre randonnée au parking du col de la Croix, coordonnées WGS 84 (lat/lon) : 46.32425, 7.12695
• Divers : place de jeux, bancs, tables et eau potable sont à disposition à Bretaye de même que des WC ; vous trouverez également des toilettes à la place de parc du col de la Croix.

Cartes

Margunet Parc National Suisse

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 1’885 m
Altitude maximale : 2’328 m
Dénivelé positif et négatif : 460 m
Durée totale : 2h30 (montée 1h20, descente 1h10)
Distance totale : 6.8 km
Difficulté : moyen

Commentaire général

Cette randonnée est assez fréquentée car des gypaètes barbus y ont été relâchés. Elle offre également un magnifique point de vue au sommet. De plus, tant à la montée qu’à la descente, nous traversons une magnifique forêt de pins. Enfin, différents panneaux donnent des informations en 5 langues (dont le français) sur la faune et la flore. Seule déception, le jour de la randonnée, pas d’animaux …

Descriptif de la randonnée

 Au parking P8, l’indicateur jaune donne les informations nécessaires.

Un bon chemin forestier bordé de pins nous amène au chalet de Stabelchod.

Nous traversons un pâturage, pas signe de marmotte à notre grand regret et la pente augmente tout en étant régulière.

Nous traversons une forte pente où le terrain doit régulièrement glisser, mais le sentier demeure large.

Nous passons une première place de repos (d’où nous devrions voir les cerfs ou les chamois) et attaquons la dernière montée, il reste environ 200 m de dénivelé pour 900 m de distance. Le chemin fait des zigzags et après une petite dose d’efforts, nous sommes récompensés par le superbe paysage.

Le Piz dal Fuorn à gauche

De droite à gauche, le Piz Murtaröl, puis le Piz Umbrail.

On devine le chemin de la descente.

Un petit coup d’œil dans le rétroviseur pour voir le sommet de Margunet.

Le chemin est gravillonneux et les bâtons sont bien utiles.

Une planche, deux grosses pierres et voici un petit pont.

Nous retrouvons la belle forêt de pins

Avant d’arriver à un passage délicat, soit la traversée de la route. En effet, la route est rectiligne et les véhicules circulent vite.

Une dernière indication, il faut prendre à gauche à gauche été nous longeons la route pour revenir à notre point de départ.

Une dernière photo qui n’a rien à voir avec notre randonnée car prise en dessus de Pontresina mais qui est tellement belle que nous voulions la partager. De droite à gauche, la Bernina, le Pi Argient et le Piz Zupo et le Piz Palu.

Autres informations

• Accessibilité : Pas adaptée à des enfants ; passages pentus, premier tiers de la descente raide et gravillonneux
• Itinéraire : depuis Zernez prendre la direction de l’Ofenpass. Le P8, point de départ se situe un peu en-dessus du hameau d’Il Fuorn
• Coordonnées point de départ :
• Parking : gratuit ; il y a un arrêt de bus
• Balisage du chemin : sentier bien marqué
• Restauration : aucune possibilité ; pique-nique possible sur les aires de repos délimitées (nous sommes dans le parc national …)
• Panorama : Magnifique vue au sommet
• Faune : malheureusement, nous n’avons vu aucun animal si ce n’est un serpent traversant le chemin devant nos pieds. Un randonneur nous a dit avoir vu des chamois mais très éloignés
• Divers : magnifique forêt de pins ; la brochure fait mention d’une belle flore, mais ce n’était plus le cas en septembre. Il s’agit d’un sentier didactique avec de nombreux tableaux explicatifs.

Un petit bonjour aux deux randonneurs genevois rencontrés au sommet.

Cartes

 

Val Trupchun dans le Parc National Suisse

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 1’693 m
Altitude maximale : 2’048 m
Dénivelé positif et négatif : 480 m
Durée totale : 4h 10 (montée 2h15, descente 1h55)
Distance totale : 14 km
Difficulté : moyen

Commentaire général

Il s’agit de la randonnée la plus prisée au Parc National. La forte probabilité de voir des animaux, le cadre sauvage de la vallée et les bons chemins en sont les raisons principales. Il y a beaucoup de randonneurs, donc mieux vaut partir tôt.

Descriptif de la randonnée

Le panneau jaune mentionne Varusch et Parc National et nous allons suivre ces indications.

Un chemin forestier qui se réduit ensuite en un sentier

nous amènent vers le point Information du parc situé de l’autre côté de la rivière Ova da Trupchun

Vous avez le choix de monter par le sentier panoramique, il faut prendre à droite et ne pas traverser la rivière ou par l’autre rive par la buvette de Varusch, ce que nous avons fait.

Nous suivons la route carrossable jusqu’à la buvette et vu la présence des marmottes, faisons une pause pour les observer.

Nous poursuivons sur un sentier de montagne direction Alp Trupchum

Après avoir changé de rive, nous voici à Alp Purcher.

Nous changeons à nouveau de rive grâce à un petit pont en bois

tout en jetant un coup d’œil à la jolie cascade qui longe les rochers.
Le chemin monte en lacets dans la pente et nous dominons la rivière. Nous sommes surpris de voir mi-septembre un gros névé qui cache la rivière ; il provient de l’accumulation de neige au bas d’un dévaloir.

A l’approche de notre but, des marmottes se nourrissent tranquillement en ignorant les randonneurs pourtant assez proches.

Depuis une aire de repos, nous pouvons observer les premiers cerfs sur l’autre versant

Et nous voici à Alp Trupchum

Même en ce début de matinée, il y a du monde, donc nous poursuivons notre chemin sur 1 km environ.
En face, il y a d’autre cerfs.

Devant nous se présente le cirque du Piz Trupchun qui culmine à près de 3000 m d’altitude.
Après avoir pris le temps de contempler cette belle nature, nous entamons le retour par le même chemin jusqu’au panneau jaune S-Chanf.

Nous traversons la rivière pour emprunter le chemin panoramique

Le chemin est assez humide, voire boueux.

De temps à autre, nous sortons de la forêt et avons de jolis points de vue.

Il faut continuer de suivre S-Chanf, puis Prasüras qui est le point de départ/d’arrivée.

Une route carrossable nous ramène vers le point Info. Nous reprenons le chemin forestier emprunté le matin pour terminer la randonnée.

Autres informations

• Accessibilité : Chemins de montagne, dénivelé et longueur font que cette randonnée est réservée à des enfants bien entraînés
• Itinéraire : Depuis S-Chanf, suivre l’indication Parc National Suisse
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.61802, 10.01038
• Parking : gratuit au départ
• Balisage du chemin : Indications claires
• Restauration : buvette Varusch ; pique-nique possible dans l’herbe à Alp Trupchun
• Panorama : voir descriptif
• Faune : marmottes peu farouches un peu avant Alp Trupchun. Il est possible d’observer des cerfs dans les pâturages situés en face.
• Divers : il est impératif d’avoir une paire de jumelles pour observer les animaux. WC : au départ et à la buvette Varusch. Nous avons choisi de monter par le chemin de la rive droite, par Varusch et de redescendre par le chemin panoramique.
• Une jolie place de jeux ainsi qu’une place de grillades sont présentes au départ


• Astuces : depuis la terrasse de la buvette Varusch, il est possible d’observer des marmottes ; pour entendre le brame des cerfs, fin septembre est la meilleure période.

Cartes

Le long des lacs de Silvaplana et Sils

Situation

 Données techniques

Altitude de départ : 1’793 m
Altitude maximale : 1’822 m
Dénivelé positif : 190 m
Durée totale : 3h20
Distance totale : 13.5 km
Difficulté : moyen vu la distance ; techniquement facile

Commentaire général

Quelle belle palette de couleurs nous offre l’Engadine : le bleu des lacs, le vert des forêts, le gris des montagnes et le blanc des glaciers. Ajoutez à cela le très joli village de Sils Maria et le hameau d’Isola ; un cadre vraiment magnifique pour cette randonnée le long des lacs de Silvaplana et de Sils. De plus, il est possible de la diviser en deux, soit de s’arrêter à Sils Maria.

Descriptif de la randonnée

Depuis le parking, il faut longer la route direction Surlej et prendre à droite un bon chemin bordé de bancs qui nous amène à proximité d’une jolie cascade

puis à une place de grillades située directement au bord du lac.

Les reflets offerts par le lac font penser à un tableau d’un peintre impressionniste ; magique

Au loin, le joli village de Silvaplana blotti au pied du Piz Albana

Le chemin forestier nous offre une ombre appréciée tout en longeant le lac. Arrivé au bout de celui-ci, nous privilégions le sentier qui part à gauche dans la forêt plutôt que la route gravillonneuse.

Il faut les contourner les bâtiments forestiers par le bas puis prendre la route forestière qui monte.

Arrivés à un plat, il faut prendre à droite, le panneau indicateur n’est en l’occurrence pas très bien placé.

Une petite descente et nous arrivons à Segl Maria. Vous pouvez soit traverser le village, soit traverser la rivière, la longer et arriver vers l’église. Nous avons choisi la première variante pour découvrir de très belles demeures.

et un autre moyen de locomotion …

Ensuite nous avons longé la maison communale direction l’église

A la sortie du village, prendre à gauche direction le lac.

Dont l’eau scintille sous le soleil

Vous avez même la possibilité de faire un tour en bâteau sur le lac pour prendre un peu de recul et mieux admirer les sommets environnants.

Un sentier forestier nous fait prendre de la hauteur et avoir une vue plongeante sur le lac

puis redescend vers le joli hameau d’Isola

et ses jolies demeures au toit d’ardoise.

Tout au fond, nous apercevons le village de Maloja, notre but de ce jour.

Nous suivons une route caillouteuse sur un bon kilomètre avant de retrouver notre sentier qui part à droite direction le lac.

Une petite pause à la place de grillades pour jeter un coup d’œil en arrière qui vaut la peine

et nous suivons les indications Maloja Posta

Nous découvrons une maison à l’architecture moderne et originale mais dans le style de la région

Nous continuons sur la route communale pour rejoindre au centre du village, la route du col de la Maloja;  il faut prendre à droite, l’arrêt de bus se trouve sur la gauche direction Silvaplana.

Pour le retour en bus à Silvaplana, choisissez les places dans le bus côté lac (à droite dans le sens de la marche). Très belle vue sur le glacier du Fedox.

Et sur le Piz Tremoggia, par exemple.

Autres informations

  • Accessibilité : faisable par des enfants ; prendre en compte la distance
  • Itinéraire : il y a plusieurs possibilités d’y arriver, donc aucun itinéraire recommandé ; le plus logique est de prendre le col du Julier
  • Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.45997, 9.80205
  • Parking : payant
  • Balisage du chemin : très bien balisé
  • Restauration : 3 places de pique-nique dont une de grillades le long du lac de Silvaplana et une place de pique-nique près de Maloja. De très nombreux bancs sont à disposition. Il y a un restaurant à Isola
  • Panorama : voir descriptif

Depuis les hauteurs de Silvaplana, les Piz Murtèl et Corvatsch dominent le lac

Côté St-Moritz, de droite à gauche au premier plan, le Munt Arlas, le Piz Surlej et le Piz San Gian

  • Faune : vous rencontrerez certainement un écureuil, ils sont assez nombreux dans la région

  • Divers :  en saison, 2 bus par heure pour rentrer de Maloja jusqu’à Silvaplana, arrêt Kreisel Mitte ; le parc se trouve à 300 m ; un WC à disposition le long de chaque lac.

Belle place de jeux à Sils Maria

Cartes

Le bisse de Savièse Torrent Neuf

Situation

Données techniques

Variante parking P1
Altitude de départ : 1’042 m
Altitude maximale : 1’204 m
Dénivelé positif : 200 m
Durée totale : 3 h 10
Distance totale : 11 km
Difficulté : facile-moyen

Variante parking P2
Altitude de départ : 1’123 m
Altitude maximale : 1’204 m
Dénivelé positif : 100 m
Durée totale : 2 h 35
Distance totale : 8.8 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Construit dès 1430, le bisse a été utilisé jusqu’en 1930 puis a perdu son utilité du fait du creusement du tunnel du Prabé. Heureusement des passionnés l’ont fait revivre et différents panneaux didactiques expliquent la construction du bisse avec des photos impressionnantes de paysans travaillant sur de simples planches accrochées à la paroi rocheuse.

Vous recherchez la fraîcheur de l’ombre apportée par les arbres et celle de l’eau du bisse, quelques sensations au passage de passerelles de près de 100 m et le long de falaises sur un sentier très bien sécurisé et entretenu, voici la randonnée idéale. Mais il faudra partir tôt pour éviter la masse des randonneurs et qui sait vous pourrez croiser quelques chamois ou écureuils. Un petit bémol, une bonne partie du bisse n’est plus en eau.

Descriptif de la randonnée

A proximité du P2, vous trouvez un panneau explicatif. Au P1, il y a un stand d’information.

Un bon sentier nous fait gagner de la hauteur pour nous permettre d’atteindre le bisse. De nombreuses racines sortant de terre demandent un peu d’attention.

Des panneaux didactiques donnent les explications utiles

Un petit pont nous amène à la chapelle Sainte Marguerite et la buvette des Vouasseurs qui la jouxte.

Sur quelques centaines de mètres, nous longeons le bisse

Avec l’une ou l’autre cascade dévalant la montagne.

Une partie du bisse coule dans canal en bois. On remarque le système de maintien du bisse ancré dans la montagne par des poutres en bois appelée les boutsets.

4 passerelles vont se succéder.

Le chemin est bien sécurisé, mais attention aux chutes de pierres.

Nous arrivons à un tunnel

Et retrouvons le bisse en eau qui est accroché à la paroi.

Et nous pouvons voir comme le sentier a nécessité des efforts pour être aménagé.

Magnifique cascade longeant la paroi rocheuse

Avant d’arriver à la buvette de Brac.

Vous pouvez vous adresser au personnel de la buvette si vous désirez visiter la scierie hydraulique ou voir la paroi des Branlires. Nous vous laissons la surprise de les découvrir.

Autres informations

• Accessibilité : faisable par des enfants qui n’ont pas le vertige (passerelles)
• Itinéraire : Autoroute A9/E62 sortie no 25 Conthey ; suivre Vuisse puis Chandolin ; au centre de Savièse, vous trouverez les indications « Torrent Neuf »
• Coordonnées point de départ : P1 : WGS 84 (lat/lon) : 46.25706, 7.34514 P2 : WGS 84 (lat/lon) : 46.25935, 7.33405
• Parking : Les deux parkings sont gratuits ; le P2 est ombragé et le chemin nous amène plus rapidement au bisse
• Balisage du chemin : Très bien balisé

• Restauration : Buvette des Vouasseurs au départ et de Brac au point de retour ; plusieurs bancs et quelques tables sur le parcours pour le pique-nique
• Panorama : peu d’ouvertures sur les montagnes
Le Sublage et le Sérac 


Le Grand Combin 


• Faune : nous avons vu une jolie famille de chamois ainsi qu’un écureuil

• Divers : cette randonnée est très pratiquée. Donc partez tôt pour pouvoir pleinement en profiter ; WC à la buvette du Brac.
• Site Internet du bisse :  Lien

Cartes

 

La cabane Gelten et ses cascades

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 1’378 m
Altitude maximale : 2’002 m
Dénivelé positif : 630 m
Durée totale : 3h20 (2h pour la montée, 1h20 pour la descente)
Distance totale : 7.7 km
Difficulté : moyenne

Commentaire général

Vous aimez les cascades, une nature intacte et une flore diversifiée. Cette randonnée est faite pour vous. Mais elle vous coûtera quelques efforts et de la transpiration, car elle se mérite.

Descriptif de la randonnée

Au parking, un premier indicateur nous montre qu’il y a de quoi marcher dans la région.

Nous avons pris à gauche pour prendre directement un sentier à travers la forêt plutôt que la route goudronnée.

Attention continuer tout droit et ne pas prendre à gauche la direction Tungelschuss. Après avoir traversé un pâturage, les choses sérieuses commencent. Un sentier caillouteux, parfois rocheux avec des passages dans des forêts et les inévitables racines demande un peu d’attention.

Mais le Gältebach offre de belles images, spécialement ce jour car la veille, il y avait eu des orages. Ajoutez à cela la fonte des neiges et le débit était impressionnant.

Etant ombragé, le chemin est parfois glissant, mais sécurisé aux  endroits plus délicats.

Il y a même deux petites échelles pour passer des escarpements rocheux.

Après cette première montée avec quelques passages assez raides, nous traversons le ruisseau

Pour nous retrouver sur un plateau qui nous permet de récupérer. Et le spectacle commence : à droite et devant nous les premières cascades.

Nous abordons un chemin caillouteux et pentu qui monte en zig-zag. Il faut maintenant absorber un dénivelé de 250 m qui va nous coûter de l’énergie.

Après une nouvelle traversée du ruisseau, avec un joli débit ce jour-là,

Une petite pause pour admirer le paysage préservé

Et ce passage particulier, le long du rocher et sous la cascade

Rafraîchissement offert par la nature.

Un peu plus haut, on voit bien l’eau sortir du rocher, c’est vraiment magnifique.

Quelle belle palette, rocher, eau, verdure et montagnes

Nous apercevons le drapeau de la cabane sur le plateau sis au-dessus. Un bon pont en bois pour traverser le ruisseau

La pente du chemin s’adoucit et nous en profitons pour admirer le paysage

Une pause s’impose à l’agréable terrasse de la cabane

Le cadre est splendide et à couper le souffle

Autres informations

• Accessibilité : pas adapté pour les enfants (passages rocheux, caillouteux et descente nécessitant les bâtons)
• Itinéraire : A12/E27 Sortie no 4 Bulle ; suivre l’indication Château-d’Oex, puis Gstaad, prendre la route de contournement et continuer direction Lauenen ; aller jusqu’à parking du Lac (Lauenensee)
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.39398, 7.34058
• Parking : payant, minimum CHF 8.— (pour 6 heures)
• Balisage du chemin : bien indiqué ou facile à suivre. Trois ruisseaux à traverser ; après des orages, le débit augmente …
• Restauration : à la cabane ; sinon de nombreux rochers offrent des possibilités pour le pique-nique avec de beaux points de vue ; tables et place de grillades au bord du lac de Lauenen, à 5 minutes du parking
• Panorama : voir descriptif
• Flore : très diversifiée, voici quelques exemples

Rhodendron                                                 Arnica

géranium des bois

gentiane acaule

gentiane printanière

globalaire                                                       anémone alpine

   

• Divers : WC à disposition au parking ; l’endroit est très fréquenté le week-end ; vous pouvez prolonger en vous promenant au bord du joli lac de Lauenen

Cartes

 

Le Lac du Klöntal

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 852 m
Altitude maximale : 1’098 m
Altitude d’arrivée : 472 m
Dénivelé positif : 280 m
Dénivelé négatif : 660 m
Durée totale : 3h50 ; 1h 50 Plätz, bout du lac, 30’ montée à Schwammhöhe, 1h30 descente jusqu’à Glaris
Distance totale : 14.2 km
Difficulté : moyen

Commentaire général

Voici tout d’abord quelques vues du lac … pour vous faire envie
Vers l’hôtel de Rodannenberg, le matin

Sur le parcours

Et depuis Vorauen, au bout du lac, en fin de journée

Vers notre point de départ, nous découvrons une première cascade

Notre randonnée commence devant l’auberge Plätz, arrêt du bus postal

Les indications à suivre, Rodannenberg dans un premier temps, puis Glarus

Nous traversons la rivière bien nommée Klön et arrivons sur un bon sentier forestier.

Nous traversons la rivière bien nommée Klön et arrivons sur un bon sentier forestier. De temps à autre, nous avons une échappée sur le lac et les montagnes.

En cette fin de juin, nous avons été surpris par la présence de grosses masses de neige ; à 4 endroits, le chemin avait été endommagé, mais il demeurait praticable.

Aux endroits un peu plus difficiles, le chemin est bien sécurisé. Prendre garde aux endroits humides qui sont glissants.

Vous pouvez même approcher la magnifique cascade de Dungellaui, rafraîchissement garanti.

Une première place de grillades est à disposition, puis le sentier devient une route forestière à l’approche de la grande prairie.

Après avoir traversé le camping, nous arrivons à la digue, à Weiden. Il est possible de rejoindre Rodannenberg puis de prendre le bus pour retourner à Glaris. Nous avons continué direction Schwammhöchi 

En empruntant un chemin caillouteux assez pentu

Mais quelle magnifique récompense à l’auberge et sa sympathique terrasse. Le lac de Klöntal à nos pieds

Et un magnifique point de vue sur le massif du Ruchen et la lanque du glacier Challtäli.

Nous amorçons la descente

Et nous trouvons, sur la gauche, une place de grillade avec bancs. Mais notre attention va surtout au majestueux sommet du Höchtor.

Une belle route forestière nous amène à la Stellivaldhütte, sa place de grillades et de jeux.

A proximité du chalet du Vordersackberg, il manque un indicateur ; il faut couper avant le chalet et nous retrouvons une route en gravillons entre les arbres.

La pente est assez importante et met à rude épreuve les genoux et les cuisses.

Nous sortons de la forêt et arrivons sur une route asphaltée. Il faut continuer de descendre tout droit (ne pas suivre Wasserwege). Au lieu-dit Bleiche, continuer de descendre tout droit, le long d’une ancienne fabrique de coton. Nous arrivons vers l’église et rejoignons rapidement la gare, notre lieu de départ.

Autres informations

• Accessibilité : Possible pour des enfants qui ont l’habitude de longues randonnées
• Itinéraire : Autoroute E41/A3, sortie No 44 Niederurnen, suivre Glarus puis Bahnhof. Nous avons parqué à Glaris et avons pris le bus direction Richisau pour rejoindre l’arrêt Klöntal Plätz.
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 47.02390, 8.94008
• Parking : P+R à Glaris, CHF 5.- combiné avec les billets de bus
• Balisage du chemin : Très peu de panneaux le long du lac, mais le chemin est facilement repérable ; sinon, bien balisé à une exception mentionnée dans le descriptif
• Restauration : L’auberge de montagne Schwammhöhe située aux 2/3 du parcours a une belle terrasse offrant un superbe point de vue sur le lac ; deux places de grillade le long du lac puis deux autres lors de la descente; une grande prairie pour le pique-nique
• Panorama : Le lac est entouré du massif du Glärnisch avec son glacier du côté où nous marchons et de celui du Wiggis de l’autre côté du lac
• Alternatives : Il est possible de partir de Richisau, ce qui rajoute 4.5 km et une bonne heure de marche à la randonnée présentée.
Il est aussi possible de raccourcir la randonnée et de reprendre le bus à Rhodannenberg avec ou sans montée à Schwammhöhe
• Divers : Nous pensons que cette randonnée doit aussi être magnifique l’automne vu l’importante surface forestière

Cartes

Circuit au Breccaschlund

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 1’059 m
Altitude maximale : 1’665 m
Dénivelé positif et négatif : 619 m
Durée totale : 3h15
Distance totale : 8.9 km
Difficulté : moyen

Commentaire général

La région du Lac Noir offre de très nombreuses possibilités de randonnées dans un cadre magnifique. Cette randonnée fera le bonheur de ceux qui aiment les buvettes de montagne car il y a en 5 sur le parcours. La descente depuis Bremingard sur un chemin de montagne n’est pas facile. Le chemin est étroit, caillouteux et traverse de fortes pentes dont deux éboulis. Sur trois passages, le chemin a été détérioré. Donc, cette randonnée n’est pas adaptée pour les enfants, vu également le dénivelé. Par contre, il est tout à fait possible d’aller jusqu’à la buvette de Brecca ou des Cerniets et faire ensuite demi-tour. Vous pouvez compléter en vous promenant au bord du lac. Evitez les samedi et dimanche car il y a énormément de monde.

Descriptif de la randonnée

Le beau temps de ce matin permettait de faire de belles photos du Lac Noir.

Partant du dernier parking (Schwarzsee Bad), nous nous dirigeons direction le camping et trouvons un premier indicateur.

Nous allons suivre la direction « Cerniets » et empruntons une route carrossable dont le revêtement est en partie en pavés ajourés.

Nous prenons rapidement de la hauteur car certains tronçons sont pentus. Joli coup d’œil sur le lac.

Il faut continuer jusqu’à la buvette Unteri ou Steinigi Rippa. Jolie vue de la terrasse sur le cirque du Breccaschlund (vous pouvez aussi prendre le raccourci à gauche avant la buvette).

De la terrasse, nous avons pris le chemin qui descend à gauche pour rejoindre Brecca (Hohenweg Schwarzsee).

Si vous désirez faire la boucle dans le sens contraire, vous devez prendre le chemin de montagne qui monte à droite et suivre l’indication Patraflon jusqu’au chalet de Bremingard.

Toujours sur le chemin carrossable, nous rejoignons Brecca et ses deux buvettes.

Une petite demi-heure et une bonne montée et nous arrivons au chalet des Cerniets.

Le chalet de Brémingard est indiqué à 35 minutes par un chemin carrossable très caillouteux et qui nous fera gagner 145 m d’altitude.

Une petite pause bien méritée et nous profitons de la belle vue sur tout le cirque.

Au chalet suivre Schwarzsee/Unteri(Steinigi) Rippa  

sur un sentier de montagne marqué rouge et blanc

Caillouteux, donc glissant, il traverse de fortes pentes et deux éboulis.

Attention, le chemin est détérioré à trois endroits du fait de petits glissements de terrain.

Nous arrivons à la buvette Steinigi Rippa. La descente est parfois piégeuse du fait du gravier qui roule sous les souliers. Vous pouvez soit continuer le chemin emprunté à l’aller soit, peu avant l’arrivée, prendre à droite pour rejoindre une dernière buvette, Hubel Rippa. Nous apprécions sa terrasse car il y a une très belle vue sur le lac. Il est possible de continuer ce chemin et rejoindre le bord du lac puis le parking.

 Autres informations

• Accessibilité : voir commentaire général
• Itinéraire : A12/E27 sortie No 9 Düdingen ; suivre Tafers puis Plaffeien puis Schwarzsee ; aller jusqu’au dernier parking, juste avant le camping
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.66294, 7.27254
• Parking : payant dans toute la localité, CHF 5.- par jour
• Balisage du chemin : très bien indiqué
• Restauration : diverses buvettes ; très peu de bancs, mais il y a suffisamment de cailloux ; place de pic nic à l’arrivée (Place de grillades – Schweizer Familie Feuerstelle )
• Panorama :
Le Kaiseregg 

Sur notre droite, Les Recardets avec à gauche la pointe de Brémingard 

Sur notre gauche, Le Breccaschlund et tout à gauche la Spitzflue et au fond à droite le Gros Brun 

Devant nous, la Pointe de Balachaux notamment

Cartes

La Patta

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 1’059 m
Altitude maximale : 1’616 m
Dénivelé positif et négatif : 590 m
Durée totale : 3 heures (1 heure jusqu’à la Balisaz, 1 heure jusqu’au sommet et 1 heure pour la descente
Distance totale : 9.4 km
Difficulté : moyen

Commentaire général

Cette randonnée a plusieurs atouts. Vu l’altitude, elle peut être faite rapidement dans la saison mais aussi tardivement, toujours selon l’état du manteau neigeux. Techniquement facile, elle a toutefois un joli dénivelé. Enfin, elle est moins pratiquée que le Kaiseregg et offre de jolis points de vue.

Descriptif de la randonnée

Il s’agit d’une randonnée en boucle. Elle peut donc être faite dans les deux sens. Si vous choisissez le sens inverse à celui décrit, vous devez revenir 100 m direction Schwarzsee Gypsera et sur la gauche vous trouverez le panneau jaune suivant.

Du parking, nous poursuivons sur la route goudronnée direction le camping jusqu’à ce premier indicateur.

Nous prenons à droite et longeons le ruisseau Seeweidbach sur une route carrossable.

Dès l’entrée dans la forêt, la pente se redresse, parfois assez fortement. Il faut toujours suivre l’indicateur jaune sentier pédestre. Au sortir de la forêt, un joli coup d’œil sur la chaîne des Recardets s’offre à nous.

Prendre garde qu’il faut suivre le chemin qui part à droite direction la Balisaz .

Vers le chalet d’alpage, nous avons une très jolie vue sur le lac.

Nous suivons les indicateurs et prenons un chemin qui monte régulièrement et qui fait une boucle pour arriver au chalet de la Magnena.

Devant nous, les Dents Vertes et l’arrivée du télécabine de Vounetz.

Et sur notre gauche, de gauche à droite, les Recardets, le col du Chamois et Patraflon qui est encore très enneigé.

Un peu sur notre droite, le Mont Bifé à gauche et ensuite le Vanil des Cours.

En face de nous depuis le chalet, le massif du Kaiseregg notamment.

Après le chalet, nous sommes sur un chemin de montagne qui suit la clôture

Avec des tronçons terreux et parfois roccailleux.

Le paysage environnant est très reposant, avec ses forêts, ses pâturages et parfois des chalets d’alpage.

Après une intersection, nous sommes à lisière de forêt

Le jour de la randonnée, il y avait des tronçons boueux sur la dernière montée. Et nous voici au sommet. A relever que la buvette de l’Auta Chia n’est qu’à 20 minutes.

Pour une fois, le sommet n’est pas marqué par une croix, mais par un arbre. Deux bancs sont à disposition pour une pause bien méritée et profiter de la vue.

Voici le sommet vu du début de la descente.

Il faut désormais suivre la direction Schwarzsee Bad. Le chemin est étroit, terreux, parfois glissant.

A un croisement à proximité du Fuchses Schwyberg, le chemin descend dans un vallon et est en partie caillouteux. Nous avons traversé plusieurs petits passages boueux.

Arrivés près du chalet du Guglervorsass, le chemin se transforme en route carrossable gravillonneuse avec quelques passages à forte déclivité.

Profitez du joli point de vue sur le Lac. Puis un indicateur « Schwarzsee » nous fait quitter la route pour un chemin forestier.

Tronçons pentus ou glissants ou boueux, bref bien des pièges pour nous faire trébucher. Les bâtons de randonnée sont plus qu’utiles. Enfin, nous rejoignons la route à proximité du parking du départ.

Autres informations

  • Accessibilité : faisable par des enfants, mais prendre en compte le dénivelé
  • Itinéraire : A12/E27 sortie No 9 Düdingen ; suivre Tafers puis Plaffeien puis Schwarzsee ; aller jusqu’au dernier parking, juste avant le camping
  • Coordonnées point de départ :  WGS 84 (lat/lon) : 46.66294, 7.27254
  • Parking : payant dans toute la localité, CHF 5.- par jour
  • Balisage du chemin : très bien indiqué ou chemin facilement reconnaissable
  • Restauration : La Balisaz ; place de pic nic à l’arrivée (Place de grillades – Schweizer Familie Feuerstelle ) 
  • Panorama : selon descriptif
  • Divers : peut-être en croiserez-vous un écureuil comme ce jour

Cartes

Le Molard en raquettes

Situation

Données techniques

Dénivelé positif/négatif : 475 m
Durée totale : 3 h (1h20 jusqu’au sommet, 1h40 pour le retour)
Distance totale : 8.2 km
Difficulté : moyen
Remarque : le temps indiqué sur le panneau de randonnées, sans aller au sommet (35 minutes aller-retour) est de 3 h.

Descriptif de la randonnée

Ce sommet qui est très fréquenté en période estivale est également très apprécié des randonneurs en raquettes et en peau de phoque en hiver. Un parcours raquette est balisé, mais il fait une boucle au pied du Molard alors que nous vous proposons d’y monter. Un problème de carte mémoire a eu pour conséquence la perte des photos. Vous pouvez vous faire une idée en consultant la version estivale de cette randonnée sous notre site. Mais nous les mettrons en ligne dans un second temps lorsque nous aurons refait cette randonnée.

Directement après le départ, un indicateur raquette nous invite à monter à droite. Nous préférons suivre l’indicateur jaune et partons tout droit (indication Le Molard) avec une première partie en pente assez forte. Nous suivons le chemin d’été qui a une pente assez régulière pour arriver au chalet de la Forcla après 50 minutes. Un banc devant le chalet pour une petite pause et profiter de la vue.

Il nous faut 10 minutes pour arriver à la cabane faite par les bûcherons de Montreux. Un nouvel indicateur jaune précise que le sommet est à 20 minutes. Nous traversons un bois avant de sortir sur la crête. Le panorama est splendide, du Jura aux Dents du Midi, en passant par les Préalpes fribourgeoises et vaudoises et le Mont Blanc.

Nous revenons sur nos pas jusqu’à la cabane et prenons la direction du Col de Soladier. Au sortir de la forêt, une petite montée nous amène à un petit col sans nom avec la Cape au Moine et les Verreaux.

Nous coupons avant le col de Soladier, il faut bien suivre les indicateurs (dans le sens inverse…) et entrer dans une forêt assez dense. La descente présente 3 courts secteurs assez pentus, quelques zig-zags permettront d’atténuer la déclivité. S’ensuit un long secteur plat et nous sortons de la forêt et laissons la cabane CAS de la Planiaz à notre droite. Très joli coup d’œil sur les sommets environnants. Une dernière traversée de la forêt et nous rejoignons notre point de départ.

Autres informations

• Itinéraire : A9/E27 sortie no 15 Montreux ; suivre Les Avants ; après ce village, suivre l’indication « vallon d’Orgevaux » ; juste avant d’arriver au restaurant de la Cergniaulaz (sur la carte, Cergniaule), il faut prendre une route à droite (dans le sens de la montée). Vous trouverez un bâtiment avec un panneau indiquant des randonnées ainsi que des WC.
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.46298, 6.94646
• Parking : gratuit, 100 m en dessus du restaurant
• Balisage du chemin : nous avons suivi les indicateurs jaunes de la randonnée pédestres et avons donc fait la randonnée dans le sens contraire du sentier raquettes proposé
• Panorama : très beaux points de vue au chalet de la Forcla, au sommet et vers le col de Soladier (notamment)
• Restauration : cabane des bûcherons, possibilité de faire des grillades et tables pour le piquenique ; attention, par beau temps, elle est très occupée ; sinon le restaurant de la Cergnaulaz est une très bonne table. Dans le vallon de Villard, qui est situé à l’ouest nous vous recommandons également le restaurant des Fougères

Cartes