Le Col de Jable

Situation

Données techniques
Altitude de départ : 1’347 m
Altitude maximale : 1’883 m
Dénivelé positif : 558 m
Dénivelé négatif : 768 m
Durée totale : 3h 20 (1h40 jusqu’au col, 1h40 pour la descente)
Distance totale : 10.8 km
Difficulté : moyen (descente difficile)

Commentaire général
Après avoir relié Château-d’Oex à L’Etivaz par le col de Base, nous désirions faire la version Saanenland – L’Etivaz, par le col de Jable. Bien nous en a pris car nous avons découvert de magnifiques paysages dans un cadre calme puisque nous n’avons rencontré que 2 autres randonneurs.

Descriptif de la randonnée
Le panneau de randonnées situé au départ nous donne toutes les indications nécessaires.

Notre randonnée commence par un secteur de 1 km sur route asphaltée, puis sur route en gravillons. Il faut bien suivre les indications Col de Jable. Nous avons un magnifique coup d’œil sur la Gummfluh.

Prendre ensuite le chemin mixte pierre/terre/racine qui monte à gauche dans la forêt avec certains passages pentus, parfois un peu glissants.

Arrivés à Wilde Bode, profitez d’une pause pour admirer la vue.

Après le chalet, nous avons suivi la voie la plus courte, soit par la route. Il est possible d’emprunter un chemin de montagne qui monte à droite direction le Trittlisattel.

Au fond, dans l’anse, nous devinons  le col de Jable

qui se précise à force que nous approchons.

Après le chemin carrossable, il faut suivre la route asphaltée durant 1.3 km pour rejoindre le beau chalet d’Inners Läger avec ses sonnailles pendues devant la façade.

Nous empruntons ensuite un chemin qui monte à travers les pâturages (suivre Bergweg) et qui va se transformer en une simple trace à l’approche du col.

A notre droite, les pointes de Sur Combe.

Arrivés au col, nous découvrons le magnifique mur de Jable qui est en pierres sèches et à l’époque encore en reconstruction.

Magnifique vue sur les Préalpes

Et peu après le col, sur le glacier des Diablerets et à gauche l’Oldenhorn

Et sa passerelle

Le chemin en terre traverse quelques éboulis qui nécessitent un peu d’attention. Au fond, le chalet Gros Jable et son petit transport de matériel par câble.

Contre le mur du chalet, un nouvel indicateur, nous suivons L’Etivaz 1h20 minutes.

Jusqu’au chalet du Petit Jable, le chemin est bon, puis dès l’entrée de la forêt, il devient rapidement difficile. Quelques courts tronçons avec une forte déclivité,  un chemin très étroit et traversant de très fortes pentes, racines, petits cailloux roulant sous les semelles, passages de pierriers, bref non seulement les bâtons sont indispensables, mais également une attention de tous les instants.

Au plan au Lare, nous avons suivi l’indication L’Etivaz par le sentier.

En cette chaude journée, l’ombre apportée par la forêt était bien agréable. Arrivés au-dessus de L’Etivaz, nous descendons directement dans le pâturage pour rejoindre le village.

Autres informations

  • Accessibilité : du fait que la descente est difficile, cette randonnée n’est pas faite pour des enfants. Nous vous proposons une alternative indiquée sous la rubrique « notre préférence ».
  • Itinéraire : A12/E27, sortie no 4 Bulle ; suivre Château-d’Oex ; continuer jusqu’à la gare de Saanen et prendre la direction Chalberhöni ; avant les télésièges, après un petit pont, sur la droite, il y a un parking public gratuit.
  • Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.45549, 7.24200
  • Coordonnées point d’arrivée : WGS 84 (lat/lon) 46.42420, 7.14481
  • Parking : gratuit tant au départ qu’à l’arrivée
  • Balisage du chemin : bon ou chemin facilement visible ; du côté vaudois, les marques sont un peu effacées.
  • Restauration : au départ, restaurant Waldmatte ; à l’arrivée, café du Chamois (il faut goûter la rouelle de l’Etivaz) ; pas de bancs, ni de lieu de grillade, mais les pâturages sont suffisamment grands …
  • Panorama : voir descriptif
  • Faune/flore : à l’approche du col, arnica, chardon rouge et diverses fleurs de montagne

  • Notre préférence : faire un aller-retour Chalberhöni – Col de Jable ; aller un peu plus loin que le col pour bien profiter de la vue sur le glacier des Diablerets notamment. Les avantages : s’épargner la difficile descente sur l’Etivaz qui restreint le cercle des randonneurs, éviter le voyage en transports publics L’Etivaz-Saanen (1h15 environ) et le tronçon Saanen-Chalberhöni (1h15) dont une bonne partie est sur route asphaltée. La distance totale pour cette variante est de 10.4 km et la durée d’environ 3h. Un tronçon du chemin situé en-dessous de Wilde Bode nécessitera d’être attentifs aux enfants (cailloux, racine, humidité), sinon, la randonnée peut être qualifiée de facile-moyen.

Cartes