La cabane Turtmann

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 1907 m
Altitude maximale : 2’520 m
Dénivelé positif/négatif : 770 m
Durée totale : 3 heures 45 (2 h 15 pour la montée et 1 h 30 pour la descente)
Distance totale : 9.7 km
Difficulté : moyen

Commentaire général

Nous avions déjà bien apprécié cette vallée de Tourtemagne lors de notre randonnée du bisse d’Ergisch. La route étroite qui monte depuis Oberems nous permet d’aller plus avant dans cette vallée bien préservée avec son joli hameau de Gruben. Vous découvrirez au fur et à mesure de la montée vers la cabane un magnifique panorama. Si vous êtes matinaux, vous pourrez même apercevoir les cordées montant au sommet du Breithorn. Pas de difficulté technique, un bon chemin plus la vue, donc beaucoup de randonneurs …

Descriptif de la randonnée

Au parking, un grand panneau d’informations est à disposition.

Nous allons monter par Holustei car le sentier est plus intéressant que la route, respectivement, nous serons à l’ombre.

Après un bref tronçon de route carrossable, nous arrivons ensuite sur un sentier de randonnée de montagne.

Pour les 2 premiers kilomètres, dénivelé positif de 420 m, il y a de la pente. Même cap.

Une double racine enserrant un caillou, œuvre anonyme.

Un bref passage rocheux est équipé d’une corde.

Au centre, le Stierbärg et à sa droite le glacier de Tourtemagne.

La Punta Burnaby (selon Peakfinder) et le Bishorn

À la sortie de la forêt, l’itinéraire monte en lacets à travers un pâturage

et nous rejoignons Holustei et sa petite chapelle.

Une forte déclivité nous attend (120 m sur une distance de 360 m)

un peu atténuée par les zigzags du sentier terreux.

Un peu de repos et nous poursuivons à droite

sur un bon chemin qui longe la falaise à flanc de côteau.

Nous apercevons la cabane tout au fond.

Prochaine intersection, même but

sur un sentier montant en pente assez régulière.

Encore un kilomètre, mais, il faudra absorber un dénivelé de 220 m.
Sous ces rochers, coule un ruisseau.

Un dernier éboulis facile à traverser

et voici la dernière « difficulté » le long de la paroi avec un câble qui sera encore plus utile à la descente.

À l’approche de la cabane, nous apercevons brièvement tout à gauche le Brunegghorn.

Encore un petit effort et nous voici arrivés.

Quelques cairns ont été érigés.

La terrasse est idéale pour une pause méritée après cette montée et pour admirer le paysage.

Le glacier du Brunegg avec à sa droite le Bishorn

Celui de Tourtemagne avec ses belles cascades.

Et les maigres restes de celui des Diablons.

La trace de la montée au Bishorn est bien visible.

Au fond de la vallée, le lac et le barrage de Tourtemagne.

Nous sommes redescendus par le même itinéraire (Sommerweg), Il est aussi possible d’emprunter le chemin des cairns (Steinmannliweg).

À ce croisement, prendre à gauche, direction lac, Vorder Sänntum (parking)

Un petit coup d’œil en arrière pour deviner par où passe le sentier.

Bel équilibre

Nous rejoignons rapidement une route carrossable qui va nous ramener à notre point de départ (env. 4 km).

Autres informations

• Accessibilité : vu le dénivelé et la durée, pas recommandé pour les enfants
• Itinéraire : Sierre-Leuk- Turtmann monter à droite direction Oberems ; continuer la route direction Gruben puis jusqu’au parking
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.18558, 7.69634
• Parking : 3 heures gratuites puis payant : CHF 4.- entre 4 h et 12 h

• Balisage du chemin : Suivre Turtmannhütte SAC via Holustei puis Panoramaweg jusqu’à la cabane ; retour sur le même itinéraire jusqu’à cet indicateur

Direction Vorder Sänntum
• Restauration : bien assez de rochers pour le pique-nique ; la cabane cuisine quelques plats simples (croûtes au fromage, röstis)
• Flore :

Epilobes à feuilles étroites

Aconit napel (toxique)

Epilobes à petites fleurs

Gentianes champêtres

Callunes
• Trucs et astuces : pour les gourmands, ne pas manquer la tourte forêt noire confectionnée à la cabane. Nous sommes partis tôt et en passant par Holustei, nous avons fait presque toute la montée à l’ombre ; de plus le chemin est plus intéressant que la route du barrage. Il s’agit d’une randonnée bien fréquentée, raison supplémentaire pour un départ matinal

Cartes