Le signal de Rodomont

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 1’184 m
Altitude maximale : 1’878 m
Dénivelé positif/négatif : 694 m
Durée totale : 3 h
Distance totale : 6.5 km
Difficulté : moyen

Commentaire général

Un ami damounais amoureux de la nature nous a proposé cette randonnée. Au sommet, la vue est vraiment incroyable, Préalpes valdo-fribourgeoises, Alpes valdo-bernoises, de belles vallées vertes parsemées de chalets d’alpage. Nous avons été conquis. Pour y arriver, il faudra toutefois dompter la montée dans la forêt (environ 1 km) avec une pente moyenne de 30%.

Descriptif de la randonnée

Quel joli point de départ, de gauche à droite, le Rubli, le Rocher à Pointes et le Rocher Plat;

en face de la place de parc, le panneau indicateur.

Monter la route goudronnée sur 150 m et prendre à droite une autre route asphaltée et directement à gauche le sentier qui monte dans la forêt.

Sur un revêtement mixte terre-cailloux, nous attaquons le tronçon le plus pentu de la randonnée.

La photo écrase un peu la déclivité. A certains endroits, on découvre un chemin creux.

La forêt apporte une ombre bienvenue, mais nous sommes contents d’arriver sur un replat vers le chalet de la Chia. Au loin, nous apercevons le sommet du jour.

Nous avons fait la moitié du dénivelé.

A notre gauche, la Manche bordée par les Rayes

Nous empruntons la route asphaltée sur 300 m environ pour arriver au prochain indicateur.

L’itinéraire monte de façon directe dans la pente (sente peu visible) ;

puis il suffit de suivre la clôture

et continuer de longer la crête ; ne pas monter au sommet devant nous, le chemin fait un virage et monte de façon régulière.

Nous retrouvons un chemin agricole à l’approche du Chalet de Rodomont Devant.

Longer ce chalet et suivre une sente qui monte le long de la haie ;

un piquet jaune et noir donne la direction.

Une dernière traversée de clôture et nous arrivons au sommet.

Quel panorama ! Direction Nord-Est, les Rochers des Rayes et la Dent de Combette avec en arrière-plan la Dent de Follérian et celle de Brenleire (toujours de gauche à droite)

Puis le Pertet à Bovet et la Corne Aubert avec sa forme caractéristique

Un peu plus à droite, la Dent de Savigny, la Dent de Ruth, le Zuckerspitz et la Wandflue

En continuant dans le sens des aiguilles de la montre, le Wildhorn

Puis, notamment l’Oldenhorn (dans les nuages ce jour-là), le Rubli et, pour terminer, la Pointe de Paray, le Vanil de l’Ecri, le Vanil Noir et, devant, la Tour de Doréna et enfin le rochet plat des Bimis.

Et bien d’autres sommets que vous aurez le plaisir de découvrir. Pâturages fleuris, collines verdoyantes, repos garanti pour les yeux.

Retour par le même chemin, le passage dans la forêt va mettre à rude épreuve nos articulations de même que les cailloux roulant sous les souliers lors de certains passages.

Autres informations

• Accessibilité : pas de difficulté technique ni de passage vertigineux ; possible pour des enfants, mais tenir compte de la forte déclivité du premier tronçon.
• Itinéraire : Depuis Château-d’Oex, rouler direction Rougemont. A Flendruz, avant le passage à niveau, prendre à gauche direction Le Crêt, La Manche.

Suivre la route de la Manche (donc toujours tout droit) avant de prendre à droite

la route de la Forcla ;

poursuivre jusqu’au parc.


• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) ; 46.49373, 7.19614
• Parking : Au lieu-dit la Forcla, quelques places de parc gratuites

• Balisage du chemin : minimaliste, presqu’uniquement les quelques indicateurs jaunes ; cependant le chemin se laisse assez bien deviner
• Restauration : aucune possibilité sur le parcours ; un banc-tronc au sommet avec un creux pour le feu sommaire

• Panorama : voir descriptif
• Flore : nous traversons beaucoup de prairies pâturées, donc la flore est moins diversifiée
Bleuets

Petites soldanelles

• Divers : Bâtons de randonnée plus qu’utiles, à la montée et à la descente ; traversée de hautes herbes, pantalons longs recommandés

Cartes