Le Moléson et sa crête

Situation

 

 

 

 

 

 

 

Données techniques
Altitude de départ : 1’460 m
Altitude maximale : 2’002 m
Dénivelé positif : 645 m
Durée totale : 3h
Distance totale : 8.6 km
Difficulté : moyen (facile-moyen si vous empruntez le téléphérique pour descendre jusqu’à Plan-Francey)

Commentaire général
Lorsque vous venez de Fribourg et au fur et à mesure que vous approchez de Bulle, le Moléson dresse son imposante stature devant vous. Mis en chanson par l’Abbé Bovet il y a quelques décennies, le Moléson est désormais connu loin à la ronde par son slogan télévisé : « du Moléson, j’y vois ma maison ». Et en plus, le panorama est de toute beauté.

Descriptif de la randonnée
Au col de Villard, le panneau jaune indique : Moléson 2h, Tremetta 1h. Nous prenons la route asphaltée à droite (et non celle qui descend) avec des tronçons assez raides et la suivons jusqu’au chalet de Tremetta. Auparavant, dans une épingle, l’indicateur montre un sentier qui part droit dans la pente; mais nous avons préféré continuer sur la route jusqu’au chalet car la déclivité est plus douce.

Au chalet, il faut suivre le chemin de gauche qui va monter dans la pente le long de la clôture (indicateur rouge-blanc). Durant le premier tronçon, le chemin n’est pas bon et peut être glissant (terre-pierre-humidité).

Sur notre droite, nous distinguons la croix du sommet de Teysachaux.

Nous traversons une clôture en suivant l’indication Moléson et un chemin caillouteux nous amène au pied de la croix de Tremetta que nous laissons à notre gauche. Nous marchons depuis 50 minutes.

Une petite pause pour profiter de la magnifique vue offerte.

Nous poursuivons à travers un pâturage.

Nous arrivons alors sur la crête. Le chemin peut être glissant et n’est pas très confortable. La très grande partie du dénivelé est derrière nous.

Nous apercevons le sommet du jour ainsi que la station d’arrivée du téléphérique.

et distinguons bien le sentier que nous allons emprunter à la descente.

Il y a ensuite un tronçon plus étroit et situé dans une forte pente, prêter attention aux enfants.

Au pied de la station précitée, nous obliquons à gauche. Le chemin se raidit à nouveau et des marches en bois nous facilitent cette dernière montée jusqu’au sommet (50 minutes depuis Tremetta)

Des bancs sont disponibles pour profiter de la vue ou pour le pique-nique. Nous redescendons jusqu’à la station d’arrivée et empruntons l’escalier métallique pour atteindre la plateforme avec un panorama circulaire mentionnant les sommets qui sont visibles.

Et voici le panorama qui s’offre à nos yeux. Exceptionnellement, nous ne mettons aucune légende, allez découvrir ces sommets de vos propres yeux.

 

Depuis la plateforme, revenir sur nos pas jusqu’à l’indicateur suivant:

La descente n’est pas aisée du tout. Le chemin est parfois rocheux, ou caillouteux et glissant

 

 

 

 

 

 

 

ou terreux

le tout avec une assez forte déclivité. Nous avons suivi le sentier balisé qui fait parfois une boucle plus large et est en meilleur état que celui qui descend directement.

Puis c’est le délicat passage des filets (référence à la version hivernale, en été, vous ne verrez que les câbles de retenue), avec dalles en pierre et rochers qui sont souvent humides et qui nécessitent de l’attention et de la prudence, en particulier avec les enfants. Quelques cale-pieds ont été installés à un endroit.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous suivons ensuite un petit sentier de montagne mixte terre/caillou. Puis, nous arrivons à un croisement, prendre le chemin de gauche qui nous amènera au chalet du Gros-Plané.

Depuis là, le chemin est carrossable avec quelques descentes et quelques petites montées avant de retrouver la route asphaltée pour une ultime côte (25 minutes depuis le Gros-Plané).

Autres informations
• Accessibilité : possible pour des enfants qui ont l’habitude de telles randonnées (durée, dénivelé, difficulté).
• Itinéraire : A12/E27 sortie no 2 Châtel-st-Denis/Les Paccots ; il faut ensuite suivre l’indication Les Paccots, traverser la station puis suivre « Les Pueys » ; A un croisement, suivre la direction « Rathvel », puis au terme de la 1ère montée, prendre à droite direction Incrota ; monter jusqu’au col, parking sur une place caillouteuse sur la droite.
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.54093, 6.99125
• Parking : gratuit, le nombre de places est limité ; sinon trouver une place le long de la route.
• Balisage du chemin : chemin très bien indiqué ou bien visible
• Restauration : buvette d’alpage du Gros-Plané ou celle d’Incrota
• Panorama : sur la plateforme métallique précitée
• Flore/faune : quelques marmottes, difficiles à apercevoir ; en saison, des rhododendrons.
Alternative : pour ceux que la descente rebute ou pour les enfants, il est possible de descendre en téléphérique jusqu’à Plan-Francey, puis de suivre les indicateurs (Gros-Plané puis Villars-Dessus pour rejoindre l’itinéraire emprunté (30 minutes supplémentaires, mais il faut retrancher 55 minutes de descente depuis le Moléson). Avec cette option, la randonnée peut être classée facile-moyen.
• Recommandation : les bâtons sont fort utiles à la descente. Si les chemins sont humides, soit faire l’alternative précitée ou alors faire la randonnée dans l’autre sens, soit d’abord le chalet du Gros-Plané, puis la montée vers le sommet par la combe.
• Divers : Sur le chemin entre le Gros-Plané et le point de départ, vous entendrez un bruit sourd et récurrent. Il s’agit d’un système de pompage par l’intermédiaire d’un bélier hydraulique, système inventé vers 1790 par Joseph Mongolfier. Ceci permet de remonter de l’eau vers des fontaines situées jusqu’à 480m en amont. Un panneau vous donnera des explications détaillées.

Cartes