La Hochmatt

Situation

Données techniques
Altitude de départ : 1’390 m
Altitude maximale : 2’151 m
Dénivelé positif et négatif : 820 m
Durée totale : 3h 40, montée 2 heures, descente 1h40
Distance totale : 9.4 km
Difficulté : difficile

Commentaire général
Moins connue que sa grande voisine, la vallée du Petit Mont a bien des atouts. Elle offre une magnifique vue sur les Gastlosen et différents sommets, permet une montée moins fréquentée au chalet du soldat et son paysage très vert avec de beaux chalets d’alpage en font un lieu idéal pour des randonnées.
Voici deux vues de la Hochmatt, la première depuis Im Fang

et la croix sommitale.

Descriptif de la randonnée
Pour arriver au premier sommet, soit le Cheval Blanc, la montée est rude, soit un dénivelé de 750 m sur une distance de 2.8 km. Cette indication place le cadre de cette randonnée.
Vers le parking, nous avons toutes les indications nécessaires. Notons qu’il s’agit d’un chemin marqué bleu et blanc donc de randonnée alpine.

Nous empruntons la route asphaltée jusqu’au premier chalet (Dratzena Schänis) qui mérite de s’y arrêter.

Juste après le chalet, l’indicateur nous invite à partir à droite, nous devinons une trace à travers le pâturage. 

Nous traversons une forêt dans laquelle terre grasse et humide, racines et pierres rendent le chemin glissant

Et après 20 minutes, nous arrivons au chalet Bofel. Nous suivons l’itinéraire par le Cheval Blanc.

Le sentier monte assez directement dans la pente.

Aux derniers sapins, une petite échelle permet de franchir une haie. Le chemin devient pierreux et nous voyons devant nous l’escarpement rocheux.

Une main courante sécurise ce passage qui nécessite néanmoins toute notre attention spécialement au dévaloir. Le chemin traverse une pente très raide.

Il y a encore quelques passages rocheux délicats (bien assurer ses prises) et nous arrivons sur l’arrête qui mène au sommet du Cheval Blanc.

Il reste cependant plus de 200 m de dénivelé à franchir et deux dernières bosses plus pentues.

Du sommet, qui n’est pas marqué, nous avons une magnifique vue (voir sous  panorama), mais des nuages bas la bouchaient direction Vanil Noir et Alpes valaisannes. Devant nous un très grand pré nous sépare du sommet de la Hochmatt.

Pour arriver à ce sommet, le chemin longe la crête puis descend dans la pente. Ce passage nécessite également de l’attention.

Un nouvel indicateur donne un temps de 10 minutes jusqu’au sommet ainsi que le temps de descente.

Un banc bienvenu pour une pause et profiter du panorama. Mais nous ne sommes pas seuls, un troupeau de moutons joue les jardiniers alpins.

Quittant cet environnement avec regret, nous avons choisi de ne pas redescendre au panneau indicateur précité, mais de suivre la trace de droite qui domine l’autre chemin mixte terres et pierres. Le chemin est marqué rouge et blanc.
Une dernière petite remontée au point 2’123 et nous filons direction le col de la Hochmatt (point 1817). Le chemin est caillouteux, attention aux glissades.

Nous avons une belle vue sur le Cheval Blanc et devinons l’itinéraire emprunté.

Un chemin plus large nous amène au chalet du même nom, puis le chemin devient carrossable.
Nous passons à proximité du magnifique chalet du Lapé construit en 1742 avec sa toiture à la Mansart (2 pans).

Nous terminons notre randonnée sur une route asphaltée qui nous amène au point de départ.

Autres informations
• Accessibilité : Vu le dénivelé, les passages difficiles, ne convient pas aux enfants
• Itinéraire : A12/E27 sortie no 4 Bulle ; suivre Charmey/Jaunpass ; à Im Fang, prendre la route à droite, avant le restaurant Hochmatt, indication Petit Mont. Suivre la route jusqu’au parking
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.57480, 7.24954
• Parking : gratuit
• Balisage du chemin : très bien balisé ; jusqu’au sommet de la Hochmatt en bleu et blanc, puis en rouge et blanc
• Restauration : aucune possibilité ; pique-nique possible au sommet (il y a un banc) ou ailleurs en pleine nature
• Panorama : les Gastlosen à gauche puis les Sattel avec le chalet du Soldat au pied

la Wandflue

La Dent de Ruth puis celle de Savigny

• Faune : nous avons vu des terriers de marmottes, les avons entendues, mais jamais vues. Vers le point 2’123, il y avait des chamois.
• Divers: un chemin marqué bleu et blanc donc de randonnée alpine nécessite un équipement adapté, de ne pas souffrir de vertige et d’avoir de l’expérience dans ce type de terrain. Outre le passage sécurisé, il y a de courts tronçons rocheux et des passages sur la crête (voir descriptif). A faire par temps sec et dans le sens indiqué, sinon la descente vous posera bien des difficultés. Bâtons de marche recommandés.

Cartes