Grand-Paradis – Les Rives et retour

Situation

Données techniques
Dénivelé positif/négatif : 150
Durée totale : 1h20
Distance totale : 4.25 km
Difficulté : facile

Descriptif de la randonnée
Et voici une randonnée facile à faire en famille.
Le départ se situe au couvert du parking du Grand-Paradis. Un tableau représentant les différents itinéraires est également disponible.

Longer la Rivière la Vièze et traverser la passerelle de la Saufla en suivant le parcours no 9.

Le chemin monte en pente douce en longeant la route peu fréquentée amenant à la cantine des Rives.

A deux reprises, il faut emprunter brièvement la route. Depuis le restaurant, joli point de vue sur Champéry.

Au retour, vous aurez une très jolie vue sur les sommets alentours, notamment la Dent de Bonavau sur la gauche.

Vers le lieu-dit les Essertys, vous pouvez faire une petite boucle par la Luy, puis revenir sur vos pas et reprendre le même itinéraire qu’à la montée.

Autres informations
• Itinéraire : Autoroute E27/E62/A9, sortie No 18 Saint-Triphon ; suivre Pas-de-Morgins, puis à Troistorrents, l’indication Champéry
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.16302, 6.86145
• Parking : Gratuit
• Balisage du chemin : suivre le chemin no 9 et le no 9.1 pour la boucle
• Restauration : La Cantine sur Coux qui offre un panorama absolument splendide, face aux Dents du Midi, dans un très joli cadre. La terrasse vaut également le déplacement; lien

 • Divers : WC uniquement au lieu de départ du télésiège du Grand-Paradis

Carte

 

 

 

 

Les Monts de Riaz

Situation

Données techniques
Dénivelé positif/négatif: 150 m
Durée totale : 1h30
Distance totale : 5.3 km
Difficulté : facile

Descriptif de la randonnée
Au départ, les différents itinéraires sont présentés sur un tableau.

Nous avons décidé de faire le sentier noir ; dans un premier temps, nous longeons la forêt à plat.

Dès le point B, le chemin monte en pente régulière dans la forêt.
Le chemin est bucolique et nous passons parfois sous une voûte de sapins enneigés.

Au point C, vous avez la possibilité de prendre les secteurs H et G qui vous ramènent au point de départ ; il en va de même au sortir de la forêt, au début de la descente, vous pouvez couper vers le point F.

Nous choisissons de faire le grand tour ; nous entamons une descente à travers pâturages et longeons des chalets d’alpage. Après avoir traversé un petit bois, le chemin monte en pente douce direction Nord. Nous longeons longuement une forêt. A votre droite, vous avez un joli point de vue sur les Préalpes fribourgeoises.

Arrivés au lieu-dit Neyruz, une petite montée nous amène vers un transformateur électrique. Nous le longeons pour rejoindre le point G à travers les bois. Une double traversée de la piste de fond et nous arrivons à notre point de départ.

Autres informations
• Itinéraire : A12/E27 sortie no 4 Bulle ; au 2ème giratoire, prendre à gauche direction Fribourg. A la première localité, Riaz, après le giratoire (2ème sortie) prendre à gauche en suivant la direction Centre Nordique, puis Buvette Chalet-Neuf
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) :46.65013, 7.01857
• Parking : gratuit vers le chalet et le long de la route
• Balisage du chemin : Chemin très bien indiqué ; nous avons choisi l’itinéraire noir et avons suivi les tronçons A-B-C-D-E-F-G-A
6917
• Restauration : mets régionaux au Chalet-Neuf
• Panorama : voir descriptif.
• Divers : WC disponibles au départ, vers la location de skis de fond ; compte tenu de l’altitude assez basse de ce domaine, se renseigner si le sentier raquettes est bien ouvert. Le lieu est prisé des fondeurs, raquetteurs et promeneurs donc vous ne serez pas seuls …
• Lien site Nordic Région Gibloux : Lien de la randonnée

Carte

 

 

 

 

 

Circuit Les Pueys ( Région Les Paccots – Rathvel)

Situation

Données techniques
Dénivelé positif et négatif : 210 m
Durée totale : 1h30
Distance totale : 3.75 kim
Difficulté : facile

Descriptif de la randonnée

Si vous désirez faire une petite sortie raquettes avec peu dénivelé et dans un cadre sympathique, voici une proposition qui devrait vous convenir.

Depuis le parc, rejoindre la route, la longer brièvement, puis prendre à droite et traverser la route qui mène à la station de Rathvel et monter direction le chalet de Molliertson que nous laissons à notre gauche.

La pente se raidit et nous traversons ensuite un bois et peu après nous apercevons le chalet des Erouvines (Les Rouvena sur la carte). Le sentier est bien balisé.

Nous laissons le chalet à notre gauche et remontons la route qui va nous amener au point 1291. Ne plus suivre les panneaux raquettes no 7 qui vont  à gauche direction le Niremont mais partir à droite sur une route alpestre qui va direction la buvette du Petit Oiseau.

Un peu après un virage, sur un tronçon rectiligne, vous retrouvez les panneaux raquettes no 7. Il faut être attentif, car le balisage est en place pour les randonneurs venant de la direction opposée. Un panneau sur la gauche, mais surtout un moins visible à droite vous invite à descendre à travers un bois puis un pré pour arriver au chalet la Casa Derrey (si vous êtes arrivés au lieu de croisement avec le téleski, vous êtes 400 m trop loin).

Un chemin agricole qui nous amène à la route principale pour Rathvel que nous traversons et prenons un nouveau chemin qui monte tout droit dans la forêt. Après 400 m, un nouvel indicateur, prendre à droite direction le chalet des Pueys. Puis il suffit de redescendre pour être de retour au parking.

Autres informations

• Itinéraire : A12/E27 Vevey-Bern, sortie no 2 Châtel-st-Denis ; puis suivre Les Paccots ; traversez le village et restez sur la gauche jusqu’au panneau « chalet Les Pueys » avant l’intersection qui part à droite direction la station de Rathvel
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.53028, 6.97059
• Parking : gratuit, mais limité en nombre
• Balisage du chemin : bien indiqué, suivre les panneaux raquette sentier no 7 sauf pour la partie indiquée dans le descriptif
• Restauration : Cabane du Petit Oiseau à Rathvel
• Panorama : Vue sur les Préalpes fribourgeoises
• Divers : WC disponibles au milieu des Paccots en face du restaurant le Tsalé

Carte

 

Andermatt – Wassen

Situation

Données techniques
Altitude de départ : 1’436 m
Altitude maximale : 1’436 m
Dénivelé positif : 107 m
Dénivelé négatif : 628 m
Durée totale : 2h30
Distance totale : 10 km
Difficulté : facile

Commentaire général
Magnifique région que ce massif du Gothard qui est la source de 4 fleuves, le Rhône, le Rhin, le Tessin et la Reuss. Le joli village d’Andermatt et sa région offrent en sus de la belle randonnée que nous vous présentons de multiples possibilités de balades. Et pour ceux qui aiment le faste, l’hôtel Chedi les comblera.

Descriptif de la randonnée
En août 2018, il y avait des travaux tant sur la route que sur le chemin. Les déviations sont bien indiquées. Dès lors, une fois les travaux terminés, il y aura quelques divergences avec ce descriptif.
De la gare, nous rejoignons la route cantonale et trouvons rapidement ce premier panneau qui nous donne toutes les indications.

Ainsi que le temps estimé de marche qui est largement compté.

Un tronçon désagréable nous attend dans la galerie couverte le long de la route. Comme indiqué, le chemin est en travaux et nous espérons que cette partie pourra être évitée.

Puis nous traversons la Reuss et abordons un chemin gravillonneux parfois pentu.

Nous avons une vue plongeante sur le Pont du Diable

Et les eaux tumultueuses de la Reuss qui se faufile dans les gorges de Schöllenen.

Nous traversons la montagne par un tunnel éclairé et arrivons 

En face du mémorial du général Souvorov.

Le chemin nouvellement aménagé est confortable avec une bande asphaltée et des à-côtés en cailloux/gravier.

Le ruisseau de l’Ausser Teufelstal se jette dans la Reuss

Après avoir longé la faille dans la montagne.

Nous sommes en partie en dessus de la tranchée couverte de la route ou du train.

Puis nous abordons un chemin de montagne qui nous mène au pont de Häderli (construit en 1649), pont à 3 arches en dos d’âne dont une crue de la rivière a eu raison en 1987 et qui a été reconstruit conformément à l’original, très belle réussite.

La rivière a cette couleur typique des eaux glaciaires.

Après avoir emprunté des passerelles, nous arrivons sur la route asphaltée que nous suivons jusqu’à la gare de Göschenen et continuons pour arriver sur une route carrossable qui longe la voie ferrée.

Il faut bien suivre les panneaux jaunes, car il faudra quitter ce chemin (indicateur jaune) pour un chemin en escaliers qui passe sous la voie de chemin de fer.

Nous traversons divers ruisseaux grâce à de petites passerelles.

Cette jolie section est à travers forêt dans un paysage bucolique.

Cette partie compte quelques petits tronçons nécessitant de l’attention et de l’aide aux enfants.Nous rejoignons le hameau d’Hinter et Vordre Neiselen en passant à travers un pré

Et croisons de drôles de bêtes.

A Wattingen, nous voyons une très jolie demeure

Et une chapelle dont partie du toit couvre le chemin.

Avant  l’entrée de Wassen, nous arrivons sur une route asphaltée mais un indicateur jaune nous fait prendre à gauche et monter dans la forêt. Nous arrivons au musée cité ci-dessous, puis à la gare (aucun train ne s’y arrête) puis rejoignons la route principale jusqu’au centre de Wassen avec sa belle fontaine et ses nombreuses terrasses.

Autres informations
• Remarque : le chemin est ouvert de mai à fin octobre ; se renseigner auprès de l’office du tourisme d’Uri ; Téléphone : +41 (0) 41 874 80 00.
• Accessibilité : possible pour des enfants avec les remarques suivantes ; il y a quelques tronçons en gravillon avec une assez forte déclivité et une petite passerelle avec une seule main courante qui est suivi par un passage équipé d’un câble accroché le long du rocher.
• Itinéraire : par exemple, A2 sortie Göschenen, puis suivre Andermatt ;
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.63672, 8.59372
• Parking : payant à la gare ou un autre très grand parking un peu plus loin
• Balisage du chemin : très bien indiqué, suivre l’indication en vert 7, puis dès Göschenen, l’indication Wassen.
• Restauration : à Wassen, plusieurs restaurants. Une place de pique-nique après Göschenen.
• Points d’intérêt : dans l’ordre, l’Urnerloch, le pont du Diable (selon la légende, vu la topographie du terrain, seul le diable était capable de pouvoir y faire un pont) ; les gorges du Schöllenen que la Reuss dévale avec fracas ; le mémorial du général Souvorov ; le musée en plein air de la carrière Antonini au-dessus de la gare de Wassen.
• Divers : Pour retourner à Andermatt, il faut prendre le bus pour Göschenen (p. ex. arrêt poste à l’entrée du village dans le sens de la descente), puis le train.
• Pour nous rendre à Andermatt, nous avons choisi de monter par le Valais et faire une halte au lieu-dit Belvedere, peu avant le sommet du col de la Furka afin d’admirer la source du Rhône, le glacier du même nom et la grotte glaciaire. Pour rentrer, vous avez le choix entre la voie la plus rapide, soit l’autoroute par Lucerne ou, si vous avez le temps le Susten pour revenir par l’Oberland bernois (ou refaire la Furka et passer par le Grimsel).

Cartes

Le Vully

Situation

Données techniques
Altitude de départ : 432 m
Altitude maximale: 653 m
Dénivelé : 232 m
Durée montée : 1h
Durée descente : 45’
Durée au bord du lac : 30’
Durée totale : 2h15
Distance totale : 7.7 km
Difficulté : facile

Commentaire général
Cette randonnée est idéale pour débuter la saison ou … pour la terminer. Elle offre un joli mélange de panorama préalpin fribourgeois et bernois, de chemins à travers vigne et le long du joli lac de Morat.

Descriptif de la randonnée
Nous empruntons la route goudronnée qui longe l’hôtel de l’Ours et nous dirigeons vers le centre du village. Un indicateur de sentier pédestre nous invite à prendre à droite et nous attaquons rapidement la première montée à travers les vignes sur une route goudronnée
Nous poursuivons à flanc de coteau et ensuite il y a une nouvelle montée sur un sentier qui devient en terre et qui traverse une forêt.

Le chemin qui est bien indiqué, alterne partie goudronnée et en terre. 

En une petite heure, nous arrivons au sommet. Un magnifique panorama s’offre à nos yeux. Il y a un vaste terrain plat permettant pique-nique et jeux pour les enfants.

Nous distinguons très bien le canal de la Broye qui relie le lac de Morat à celui de Neuchâtel et le pont Rotary érigé dans le cadre de l’Expo 02. Au fond, le Chasseral bien enneigé en ce mois d’avril.

Nous commençons par une légère descente qui nous amène vers l’Opidium, reconstitution de la fortification des Helvètes. Un panneau explique cette construction.

Puis nous rejoignons une route goudronnée que nous abandonnons rapidement, un panneau jaune nous invitant à prendre à travers champs direction lac. Nous entrons dans une forêt dans laquelle a été installée en 1915 une position d’artillerie, des tranchées et bunkers.

La descente est ensuite facilitée par des escaliers en bois. 

Du fait d’un éboulement, nous avons dû faire un détour en suivant le sentier sylvicole, fort intéressant. Après une série d’escaliers et nous avons un joli point de vue sur le vignoble et le lac. 

Nous croisons une route et poursuivons à travers vignes pour arriver dans le joli village viticole de Nant. Continuant direction le lac, nous atteignons le port et longeons ensuite le lac direction Sugiez. 

A Nant, il y a une place de jeux et pique-nique au bord du lac.

Un dernier tronçon à travers le camping puis le long du canal et nous voici de retour à notre point de départ.

Autres informations
• Accessibilité : parfaitement adaptée pour une sortie familiale. Randonnée à faire en avril-juin, respectivement septembre-novembre ; privilégier le samedi au dimanche pour éviter la foule sur le Vully
• Itinéraire : A1/E25 Bern – Yverdon, sortie no 29 Morat ; suivre direction Neuchâtel ; au giratoire à l’entrée de Sugiez, prendre direction le village ; après le passage du canal de la Broye, prendre à droite direction hòtel de l’Ours ; aller jusqu’au bout de la route
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.96392, 7.11417
• Parking : gratuit derrière l’hôtel de l’Ours. WC disponibles
• Balisage du chemin : bien indiqué ; voir descriptif
• Restauration : places de grillade et pique-nique au sommet du Mont Vully et au bord du lac. Pour les amateurs de filets de perche, le restaurant Bel-Air à Praz les comblera.
• Panorama : magnifique vue sur les Préalpes et au sommet sur la Plaine et le Jura ; tableau panoramique du Jura au sommet

Et pour les Gruériens, le Moléson

• Histoire : Intéressante reconstitution d’un mur des Helvètes au début de la descente. Il y a différentes fortifications militaires datant de la 1ère guerre mondiale.
• Histoire bis:  Grottes la lamberta : Il y a plus de 200 m de galeries. Ces grottes sont un paradis pour les enfants. N’oubliez pas une lampe frontale ou de poche
• Divers : En saison, vous trouverez de la doucette à Môtiers et du raisin à Nant que vous pouvez acheter directement auprès des producteurs (et à prix avantageux). La boulangerie Guillaume à Sugiez est réputée pour ses gâteaux du Vully, sucrés ou salés.

Cartes

La voie des Erables

Situation

Données techniques
Altitude de départ et d’arrivée: 1105 m
Dénivelé : 150 m pour chaque voie
Distances : 2.25 km pour la voie orange et 3.8km pour la voie verte soit 6km environ au total
Durée totale 2h 15 environ soit une heure pour la voie orange et une 1h 15 pour la voie verte
Point de départ : vers le musée
Difficulté : facile

Commentaire général
Ce joli village mérite qu’on s’y arrête un peu. L’occasion de le découvrir nous est donnée grâce à deux parcours bien balisés.

Descriptif de la randonnée
Voie orange
Un peu avant le musée, prendre à gauche et descendre vers de magnifiques raccards dont un est ouvert. La petite route goudronnée puis le sentier sont bordés d’abricotiers. Magnifique point de vue sur la plaine du Rhône et les Muveran. Puis le chemin remonte à travers la forêt d’érables.
Le chemin est bien sécurisé et agréable. Après la place de jeux, on continue de monter et on surplombe le village avant de piquer sur le centre.

Voie verte
Le premier tronçon se déroule le long de la route goudronnée. Nous la traversons et empruntons un chemin en gravier le long d’un ruisseau. Nous passons à côté de la patinoire et continuons notre montée à l’ombre des arbres. Puis nous bifurquons à gauche toute et empruntons un joli petit sentier partiellement ombragé et qui nous amène sur une route communale ; direction centre du village. Nous pouvons l’admirer ainsi que de beaux jardins potagers. Une dernière descente vers l’Eglise et nous voici de retour au point de départ.

Autres informations
• Accessibilité : convient aux enfants
• Itinéraire : A9/E62 sortie no 24 Riddes, puis suivre Isérables, en voiture ou alors en télécabine depuis Riddes
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.16267, 7.24449
• Parking : gratuit à l’entrée du village
• Balisage du chemin : très bien marqué
• Restauration : La belle terrasse de l’Auberge du Mont Gelé offre une vue splendide et plongeante sur la vallée du Rhône. L’assiette randonneurs ou les excellents röstis maison raviront palais et estomacs.
• Divers : Vous trouverez de nombreux panneaux explicatifs sur la végétation, vie animale ou la vie d’autrefois ; plusieurs tables, bancs et fontaines sont à disposition des promeneurs ainsi qu’une place de jeux.

Cartes

Voie orange

Voie verte

 

 

St-Saphorin – Cully avec variante Lutry

Situation

Données techniques
Altitude de départ : 394 m
Altitude maximale : 522 m
Dénivelé : 200 m env.
Durée montée : 50 ‘ jusqu’à Chexbres
Durée totale : 2h
Distance totale : 7.4 km
Difficulté : facile

Commentaire général
Depuis 2007, le Lavaux est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est bien sûr un incontournable. Faites cette ballade à différentes périodes de l’année, vous pourrez ainsi voir l’évolution de la vigne.

Descriptif de la randonnée
C’est le croquignolet village de Saint-Saphorin qui marque le départ de notre promenade : maisons serrées les unes contre les autres, petites ruelles pavées en pentes ainsi que les vignes environnantes concourent à en faire un lieu magique.

Nous montons direction de l’église et prenons ensuite à droite en suivant la direction de Vevey.

En effet, la route goudronnée qui part à gauche et qui monte direction la vigne à Gilles est moins plaisante que le petit tunnel voûté puis les escaliers en pavés.

La pente est assez raide et il n’est pas rare qu’un chat vous accompagne, quémandant vos caresses.

A l’arrivée sur le chemin goudronné, prendre à gauche, plein ouest. Devant nous se déroulent les vignobles du Lavaux. Des bancs ou une tonnelle nous invitent à faire une pause pour admirer le paysage aussi beau à l’ouest qu’à l’est.

Un peu avant Chexbres, il faut prendre un chemin herbeux qui part à gauche direction Rivaz. Puis nous croisons la route communale Chexbres – Rivaz et continuons à flanc de coteau. Rapidement un petit chemin en escaliers qui se faufile entre les vignes s’offre à nous et nous amène dans le joli bourg de Rivaz. Empruntez la route sur 300 m et suivre les panneaux indicateurs qui nous feront obliquer à droite. Une petite descente puis la traversée d’un ruisseau et nous voici repartis pour une montée qui nous amène à un magnifique point de vue.

La vue est vertigineuse sur les vignes du Dézaley et le village de Treytorrens.

 

 

 

 

 

 

 

Palmiers et arbres offrent de l’ombre pour une pause qui peut être agrémentée d’un verre (ou d’une bouteille de blanc) qui sont en vente au cabanon tout proche.

Nous repartons direction Epesses et passons à côté des magnifiques bâtiments de l’Abbaye de la Ville de Lausanne qui donne son nom à un excellent vin puis à côté de la très belle demeure du Dézaley. Arrivés à Epesses, nous avons choisi de prendre à droite une montée qui nous amène au village. Ensuite, nous descendons sur la gauche pour quitter la route principale et passer par le cœur du village. Notre chemin nous ramène sur la route communale en général très fréquentée. Caveaux et caves accueillent volontiers le chaland.

Au lieu de continuer le long de la route nous menant à Riex, à la fin du village d’Epesses, nous descendons à gauche, direction lac. A la fin de la descente, nous nous retrouvons au bord de la route cantonale que nous allons longer. Des escaliers à votre gauche passent sous les deux ponts, routiers et ferroviaires et cheminent le long d’un ruisseau. Un petit effort et nous voici au bord du lac que nous longeons jusqu’au port.

Autres informations
• Accessibilité : tout à fait adaptée aux enfants ou aux personnes qui marchent peu
• Itinéraire : A9/E62 Sortie no 14 La Veyre/Vevey puis prendre direction Lausanne ou sortie no 13 Chexbres puis prendre direction Vevey jusqu’à St-Saphorin
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.47280, 6.79821
• Parking possible à l’entrée des deux localités
• Balisage du chemin : bien indiqué, suivre le descriptif
• Pour le retour à St-Saphorin, emprunter le RER Vaud
• Restauration : le restaurant La Cambuse situé à côté du camping vous permettra d’échapper à la foule du bord du lac et surtout, offre une très belle terrasse au bord du port, respectivement du lac. A côté, vous pourrez faire une sieste dans le gazon ou alors goûter aux joies de la baignade dans le lac (petites plages).
• Panorama : en dessus de Saint-Saphorin, vue sur les Alpes valaisannes, notamment Grand-Combin et le Catogne

Sinon, le long du parcours, sur le vignoble, le Léman et les Alpes françaises.
• Divers : Ne pas oublier de prévoir une pause apéritif dans votre programme et de déguster les vins de Lavaux (avec modération …)
• Ce jour-là, nous avons eu la chance d’assister à la parade des vieux bateaux de la CGN

Cartes

• Variante/complément
Pour ceux qui n’en ont pas assez, il est possible d’aller jusqu’à Lutry au lieu de descendre sur Cully.
Durée : 1h 45
Distance : 6.5 km
Dénivelé positif 140 m, négatif 225 m
Difficulté : Moyen (distance/durée); facile techniquement

A Epesses, il faut continuer en direction de Riex. A l’extrémité ouest du village, vous arrivez à un rond-point. Il faut suivre les indicateurs jaunes qui vous invitent à emprunter un chemin qui monte, direction nord. Après 10 minutes de marche, il ne faut pas manquer le fléchage inscrit sur la route et contre le mur qui nous amènent sur un petit chemin pour arriver au joli hameau de Chenaux que nous traversons par une courte descente.

Après avoir traversé la route cantonale, nous marchons à travers les vignes et découvrons quelques magnifiques demeures. Nous arrivons ensuite à Grandvaux et poursuivons notre chemin direction Aran. Le paysage est superbe et il y a une terrasse et des bancs qui nous invitent à en profiter pleinement.

Très belles demeures au mileu des vignes aux lieux dits Montagny et le Château.

Après avoir traversé un petit ruisseau, nous marchons quelques instants sur un mur de vigne aménagé en sentier. 

Une descente à forte pente et nous voici au hameau du Châtelard. Nous croisons à nouveau la route de la petite Corniche et longeons la voie de chemin de fer et un chemin en zigzag nous amène près de la tour Bertholo qui faisait partie du dispositif de défense de Lutry à l’époque du Moyen-Âge.

Nous quittons à regret les vignes pour arriver à Lutry dont les quais sont très agréables, de même que les terrasses de café, mais très fréquentés.
Remarque : le chemin est très bien marqué, il suffit d’être un peu attentif.

Cartes

La cabane de la Tourche

Situation

Données techniques
Altitude de départ Les Martinaux : 1728 m
Altitude de la cabane : 2195 m
Dénivelé : 462 m
Durée montée : 60’
Durée descente : 45’
Durée totale : 1h 45
Distance totale : 5.8 km
Difficulté : facile en suivant la route puis le chemin à flanc de coteau ; sinon facile – moyen

Commentaire général
La montée en voiture de Lavey-les-Bains à Morcles est déjà une aventure avec ses 33 épingles à cheveu. Nous sommes dans le dispositif militaire du verrou de St-Maurice et outre les casernes de Savatan et de Dailly, vous trouverez de nombreux forts. Le charme de cette randonnée réside notamment dans le magnifique panorama qui s’offre à vos yeux.

Descriptif de la randonnée
Depuis le parc, nous empruntons un chemin carrossable qui alterne lacets et rectilignes et nous fait prendre régulièrement de l’altitude.

Nous quittons ce chemin pour un chemin de montagne au panneau indicateur « La Tourche ». La pente se redresse nettement et le chemin est étroit, parfois peu commode mais sans danger, sauf lorsqu’il est humide, le terrain est alors glissant et les bâtons sont pratiques.

Nous voici arrivés à cette cabane moderne et confortable.

Il est possible de redescendre par le même chemin ou de faire le détour en suivant le chemin partant à plat depuis la cabane ou de prendre la direction de la croix de Javerne.

Autres informations
• Accessibilité : faisable par des enfants par temps sec, être prudent sur le premier tronçon de la descente
• Itinéraire : A9/E27 Sortie no 19 Bex ou 20 St-Maurice ; suivre Lavey-les-Bains-Morcles puis les Martinaux
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.21497, 7.05108
• Parking : gratuit, une vingtaine de places
• Balisage du chemin : très bien indiqué
• Restauration : Karine, l’accueillante et dynamique gardienne concocte de bons petits plats typiques d’une cabane. Et dès mi-septembre, elle met les petits plats dans les grands pour présenter un excellent repas chasse revisité chaque année (https://www.cas-st-maurice.ch/tourche/ rubrique programme, le menu est présenté). Vous découvrirez quelques jolis vins valaisans qui accompagnent bien ce repas.
• Panorama : la cabane est très agréable ; de la terrasse ou des tables intérieures proches de larges baies vitrées, très belle vue sur les Dents-du Midi et le Mont-Blanc ; juste au-dessus de la cabane, vue sur les Préalpes vaudoises, de l’Argentine à la Tour d’Aï

• Divers : La randonnée étant brève, vous pouvez poursuivre jusqu’à la Croix de Javerne ; pour la descente depuis la Croix, soit vous revenez sur vos pas (1h en tout) ou prenez au retour le chemin descendant à droite et permettant de rejoindre la route carrossable (50’); itinéraires indiqués en bleu sur la carte.

Cartes

La Dent de Vaulion

Situation

Données techniques
Altitude de départ : 1’146 m
Altitude d’arrivée : 1’482 m
Dénivelé : 367 m
Durée montée : 1h 10
Durée descente (par le chalet de la Dent) : 1h
Durée totale : 2h 10
Distance totale : 7.3 km
Difficulté : facile

Commentaire général
Un grand classique du Jura vaudois, apprécié du fait que la randonnée est facile et le panorama sur les Alpes bernoises et les Préalpes fribourgeoises est superbe, mais également la vue plongeante sur le lac de Joux et celui des Brenets. Du fait qu’une route goudronnée amène les visiteurs jusqu’ à la buvette située au pied de la dernière montée, le sommet attire beaucoup de monde.

Descriptif de la randonnée
Le panneau indicateur nous donne la direction et nous suivons un bon chemin forestier. Après 800 m, il ne faut pas manquer le petit chemin qui monte à gauche et qui est balisé par un panneau jaune. Le chemin devient plus étroit, se faufile dans la forêt. Nous avons fait la randonnée en automne et la terre noire humide, les racines et les pierres en faisaient un revêtement glissant.

Puis nous sortons de la forêt et longeons la route menant à la buvette.

Une dernière montée et nous voici au sommet

Nous redescendons jusqu’à la buvette par le même chemin et nous obliquons à droite (panneau indicateur à la hauteur du restaurant). Le chemin est tout d’abord peu visible puis descend assez directement dans la pente. Nous avons préféré marcher à côté car c’était moins glissant. Nous rejoignons un chemin carrossable vers le chalet de la petite Dent et continuons notre randonnée sur un chemin goudronné jusqu’au prochain chalet de la Dent. 750 m plus loin, il faut prendre à gauche (panneau jaune indiquant Pétra Felix) et suivre un chemin caillouteux emprunté sur 500 m et à nouveau à gauche pour un chemin qui nous amènera à notre point de départ en traversant une ligne de toblerones et de fortifications.

Autres informations
• Accessibilité : randonnée adaptée pour des enfants en prenant en compte la remarque précitée (terrain glissant)
• Itinéraire : A1/E23 sortie 20 Cossonay, suivre Vallée de Joux/Col du Mollendruz jusqu’à l’intersection de Pétra Felix
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.65911, 6.34793
• Parking : Au départ de l’itinéraire, grand parc gratuit
• Balisage du chemin : bien indiqué ; suivre le descriptif ci-dessus
• Restauration : buvette de la Dent ouvert de mai à fin octobre ; quelques tables et bancs au sommet pour le pique-nique, sinon nombre de rochers conviennent également.
• Panorama : au sommet, très beau dégagement et vue sur les deux lacs

• Divers : Vu le terrain glissant lors de la montée à travers la forêt (pierres, racines, humidité), nous recommandons de faire le tour dans le sens indiqué ; éviter la foule des randonneurs nécessite de partir tôt.

Cartes

Le Molard

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 1297 m
Altitude du sommet : 1752 m
Dénivelé positif et négatif : 455 m
Durée montée : Parking – pt1 622 La Forcla: 40 min, pt 1622 – sommet: 40 min
Durée descente : 50 minutes
Total : 2h10
Distance totale : 6.4 km
Difficulté : facile

Commentaire général
La région des Avants est notamment connue pour la neige de mai, soit des champs de narcisses qui fleurissent entre mi-avril et mi-mai selon les expositions. Ses sommets offrent également de beaux points de vue sur le Léman et sur les Alpes.

Descriptif de la randonnée
Nous empruntons d’abord un chemin goudronné. Il faut rester sur la gauche et ne pas prendre la bifurcation de droite (aller tout droit en fait) ; dès le départ la pente est assez raide ; puis le goudron laisse rapidement la place à un chemin carrossable. A l’approche du chalet de la Forcla, la déclivité diminue.

Ensuite, le chemin monte en pente douce

en direction d’une magnifique cabane faite par les bûcherons de Montreux.

La dernière partie du chemin s’effectue à travers les myrtilliers et sur un chemin herbeux avec de nombreuses racines. 

En ce mois de mai, le sommet était encore enneigé.

Pour la descente, il y a 3 possibilités à partir de la cabane des bûcherons : soit le même itinéraire, soit l’itinéraire qui part en face de la cabane par la Goille aux Cerfs, très bucolique, mais le chemin est parfois étroit et glissant; pour le dernier itinéraire, à la cabane, il faut prendre à gauche direction du col de Soladier ; avant d’arriver au col, ne pas manquer le panneau indicateur sur la droite qui nous indique le chemin du retour. On passera en contrebas de la cabane du CAS et en dessus du chalet de la Planniaz. Depuis celle-ci, le chemin est goudronné. Compter 30 minutes supplémentaires pour le retour par cette variante (soit 1h20 )

Autres informations
• Accessibilité : dans la version aller-retour, l’itinéraire ne présente pas de problème pour des enfants bien chaussés et habitués à randonner.
• Itinéraire : A9/E27 sortie no 15 Montreux ; suivre Les Avants ; après ce village, suivre l’indication « vallon d’Orgevaux »; juste avant d’arriver au restaurant de la Cergniaulaz (sur la carte, Cergniaule), il faut prendre une route à droite (dans le sens de la montée). Vous trouverez un bâtiment avec un panneau indiquant des randonnées ainsi que des WC.
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.46298, 6.94646

• Parking : 100 m en dessus du restaurant
• Balisage du chemin : bien indiqué ; pour les variantes de retour, suivre en sus le descriptif
• Restauration : cabane des bûcherons, possibilité de faire des grillades et tables pour le piquenique ; attention, par beau temps, elle est très occupée ; sinon le restaurant de la Cergnaulaz est une très bonne table. Dans le vallon de Villard, qui est situé à l’ouest nous vous recommandons également le restaurant des Fougères.
• Panorama : de gauche à droite, Teysachaux et le Moléson

A gauche, la Dent de Lys puis les Préalpes fribourgeoises dont les Vanils en arrière-plan

Puis les Dents du Midi, le Mont-Blanc en second plan et le Grammont 

Le Lac Léman et le Mont-Pèlerin

le Jura.

• Faune/flore : Tant le Mollard que le Folly sont des montagnes à myrtilles.
• Divers : Avant le chalet, le panneau indique sur la gauche le chemin vers le Folly, sommet similaire au Mollard ; il y a un peu moins de monde qu’au Mollard. La vue est par contre moins spectaculaire.

Cartes

En rouge : l’itinéraire présenté
En jaune : la variante retour par le col de Soladier et la Planniaz