Circuit sur les hauts de Morat

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 455 m
Altitude maximale : 573 m
Dénivelé positif/négatif : 218 m
Durée totale : 2h30
Distance totale : 9.9 km
Difficulté : facile – moyen

Commentaire général

Jolie et facile randonnée dans la campagne lacoise qui surplombe la ville médiévale de Morat. Praticable presque toute l’année car située à basse altitude. À la fin de la balade, découvrir le centre historique de Morat et ses remparts.

Descriptif de la randonnée

Quitter le parking et longer des terrains de sport

puis les bâtiments scolaires en prenant à droite

À proximité d’une exploitation agricole, nous trouvons le premier indicateur jaune que nous allons suivre.

Nous bordons le ruisseau sans nom sur la carte

et le quittons à cette intersection ; poursuivre tout droit

avant d’attaquer un raidillon équipé de marches.

Nous allons suivre la direction de Salvenach. Nous sommes dans l’ancienne enclave bernoise de Münchenwiler qui a été cédée au canton de Fribourg en 2022. Le château qui se trouve à 5 minutes a été transformé en hôtel ; il a été construit sur un ancien site clunisien.
Quitter la route asphaltée et monter à droite dans la forêt.

À sa sortie, bien suivre les indicateurs ; un tronçon asphalté

puis nous montons à droite pour rejoindre la forêt de Wilerholz

À la sortie du bois, nous retrouvons la campagne traversée par de petites routes asphaltées. Prendre à gauche.

Lors du croisement avec la route cantonale, soyez prudents ; emprunter le passage piétons.

Poursuivre toujours tout droit jusqu’à cette intersection ; prendre à gauche direction Morat.

Puis vient un gauche/droite, il manque un indicateur à cet endroit.

Nous côtoyons un bois jusqu’au prochain croisement ; partir à gauche.

Direction Burg/Morat

À ce point, continuer tout droit sur 50 m ; l’indicateur placé à gauche est peu visible.

Descendre à droite (pas d’indicateur).

Nous arrivons au hameau d’Oberburg, soyez attentifs aux indicateurs jaunes.

Quitter pour un chemin en terre descendant.

Vue arrière

Nous croisons le ruisseau

et remontons sur le joli village de Burg avec quelques jolies demeures.

La signalisation est claire, nous sortons du village et empruntons un pont sur l’autoroute A1.

Une dernière montée pour rejoindre le site d’Aderahubel avec ses bancs

et son magnifique point de vue plongeant sur le lac et Morat.

Nous arrivons rapidement au quartier de Combette avec une nouvelle traversée de la route cantonale. Emprunter le trottoir et prendre à gauche

et très rapidement descendre à droite.

Nous quittons le quartier de villas et l’asphalte pour prendre à gauche et traverser un champ.

Nouveau quartier résidentiel, bien suivre les indicateurs jaunes et nous arrivons au centre sportif et rapidement au parking.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour des enfants
• Itinéraire : rejoindre la route de contournement de Morat et à ce rond-point, suivre la direction du parking du Centre scolaire

• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) :46.92269, 7.12064
• Balisage du chemin : voir le descriptif
• Parking : place de parc gratuite et illimitée vers le cycle d’orientation de Morat

Cartes

Fichier KML du parcours

Zumholz et sa Buechichäppeli

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 870 m
Altitude maximale : 1’039 m
Dénivelé positif/négatif : 238 m / 238 m
Durée totale : 2 h
Distance totale : 7.5 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Nous continuons de sillonner le district de la Singine, à travers bois et campagne. Et qui nous permettra de découvrir la Buechechäppeli (chapelle du hêtre) dont la construction date de 1661. Elle dédiée à Saint Antoine qui vécut de 251 à 356 en Egypte et qui est connu pour être un ami de la nature et protecteur des animaux.

Descriptif de la randonnée

Du parking, se diriger vers le centre du village.

Nous arrivons à la route cantonale et trouvons l’indicateur pédestre, suivre Buechenkäppeli.

Longer la route cantonale sur le trottoir

puis la traverser.

Pour ceux qui aiment ce genre de décorations, il y a du choix.

Continuer de border la route

jusqu’à ce croisement ; monter à gauche

Un joli Stöckli bien entretenu.

Longer la ferme

pour rejoindre le village de Brünisried.

Au milieu du village, traverser la route et monter à gauche

Nous quittons l’asphalte pour un sentier montant à travers pâturages

avec un joli point de vue

puis dans la forêt.

Le sentier est bien balisé

Nous rejoignons rapidement la chapelle avec plusieurs bancs extérieurs.

Poursuivre direction Neuhaus

Un petit sentier nous amène en bordure de forêt

où se trouve la place de grillades. Longer la forêt

puis y entrer

et à ce croisement, prendre à droite

Nous sortons du bois et retrouvons peu après une route asphaltée.

À cette bifurcation, nous quittons le sentier balisé jaune, à gauche. Juste à droite, possibilité d’acheter des fromages dans la petite cabane.

À notre droite, la Berra et le Cousimbert.

Devant nous, de gauche à droite Bürgle, Ochsen, puis Widdersgrind et tout à droite, Schibe et Märe ; magnifique.

Suivre la route asphaltée

et à cet embranchement, monter à gauche.

Continuer toujours tout droit

Et revoici une route asphaltée

et descendons vers le village de Berg. Nous retrouvons le sentier balisé.

Au croisement, partir à gauche, direction Zumholz

À ce point, monter à droite, l’indicateur est peu visible car mal positionné.

Traversée d’un petit bois

et nous apercevons les premières maisons de Zumholz.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour des enfants
• Itinéraire :
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.75357, 7.29195
• Balisage du chemin : suivre le descriptif
• Restauration : après 3 km, place de grillades avec 3 feux et des bancs
• Parking : ayant fait la randonnée un samedi, nous avons parqué sur les places réservées à l’administration communale.

Pour y parvenir, monter la petite route

Autre possibilité, partir de Brünisried, grande place de parc vers le stade de football, l’itinéraire passe à côté.

Cartes

Fichier KML du parcours

Circuit aux Forny dans la région de la Berra

Situation

Données techniques

Dénivelé positif/négatif : 200 m
Durée totale : 1 h 45 – 2 h
Distance totale : 5 km
Difficulté : facile-moyen

Descriptif de la randonnée

Au départ de la randonnée, vous trouverez les indications suivantes :
– Numéro de la randonnée, soit 280
– Carte de la randonnée

Nous prenons à droite et commençons par un tronçon plat à travers champs.

Le tracé est facile à suivre car il y a un grand nombre d’indicateurs.

Les températures très froides ont permis aux arbres de conserver leur manteau blanc.

Nous contournons un chalet puis nous dirigeons vers une forêt.

Paysage de grand Nord

Avec le ruisseau du Stoutz qui descend en cascades.

Nous retrouvons un paysage plus dégagé avec le Moléson au-dessus du brouillard.

Les passages à travers prés et à travers les forêts se succèdent avec quelques montées en pente douce.

Nous poursuivons notre itinéraire en dessus de l’itinéraire aller et retrouvons le point de départ.

Autres informations

• Itinéraire : Autoroute N12/E27, sortie no 4 Bulle ; puis suivre Fribourg par la Roche ; à l’entrée du village, monter à droite direction la Berra ; continuer jusqu’au parking de Montsoflo

• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.68857, 7.15037
• Parking :

selon information de l’office du tourisme, il est indiqué d’utiliser le parking du Brand; cela implique une descente et remontée pentue. Mais ils indiquent également  la possibilité de se garer le long de la route, rectangle rouge sur la carte. Sinon, continuer de monter la route du Lienne et parquer le long, vers la forêt
• Balisage du chemin : Très bien balisé, il y a régulièrement des indicateurs

Carte

Lien de la randonnée

Il est possible que le chemin balisé diffère de celui présenté ci-dessus. Dans ce cas, il faut toujours suivre le balisage mis en place.

 

Dans le Vully vaudois, entre Mur et Salavaux

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 484 m
Altitude maximale : 580 m
Dénivelé positif/négatif : 152 m/203 m
Durée totale : 2 h 20
Distance totale : 9.2 km
Difficulté : facile-moyen, aucune difficulté technique

Commentaire général

Entre les lacs de Neuchâtel et de Morat, le Vully s’étend sur les cantons de Fribourg et de Vaud. Bien connu pour son beau point de vue et ses vins, il constitue un joli terrain pour des randonnées praticables très longtemps dans l’année.

Descriptif de la randonnée

À l’arrêt « Ecole » à Salavaux, nous prenons le bus pour Mur « Village ». Cet arrêt de bus se trouve devant un double bassin couvert.

L’indicateur de randonnées pédestres se trouve à la Rue du Château. Nous allons suivre la direction d’Avenches.

Nous remontons la route de la Sauge

et conformément au panneau jaune, nous prenons à gauche.

Nous zig-zaguons dans le village avant d’obliquer à nouveau à gauche 

et continuons sur une route bétonnée à travers vignes et champs.

Suivre les indications marquées au sol, en l’occurrence, prendre à droite et traverser le pré.

Traverser une petite route, toujours tout droit

jusqu’à ce prochain croisement ; monter à gauche.

 et entrer dans la forêt.

À sa sortie, joli point de vue sur le lac de Morat et par temps clair, les sommets.

Toujours même cap et suivre les indications.

Prudence lors de la traversée de la route (toujours tout droit)

puis à droite.

Nouveau cap, soit Montmagny, donc prendre à gauche direction la forêt.

Rester sur le chemin de gauche, l’indicateur jaune est caché par des branches ;

puis tout droit.

L’indication est claire.

À proximité de cet indicateur, soit vous prenez l’itinéraire court pour Salavaux ou vous poursuivez direction Montmagny comme nous l’avons fait.

À la fin d’une longue rectiligne, prendre à droite la route (prudence)

et à ce croisement, à gauche direction Montmagny.

Dans ce village, l’itinéraire se poursuit par une montée à droite

et après la traversée de la route, nous partons à gauche.

Quitter l’asphalte pour un sentier à travers prés

et nous descendons direction Sous Rin

pour rejoindre le village de Constantine.

Traverser le village

et cap sur Salavaux.

Prendre à gauche ce chemin qui ce jour était assez boueux et glissant.

Nous entrons dans Salavaux, suivre les indicateurs jaunes ; à cet endroit, il est mal disposé, prendre à gauche.

Arrivés à la route cantonale, à droite et traversée de la Broye.

Nous retrouvons alors le parc devant l’école.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour des enfants
• Itinéraire : depuis Avenches, suivre la direction Salavaux.
À ce rond-point, prendre direction Salavaux Plage, le parking est à votre gauche.

• Coordonnées point de départ : 46.94393, 7.06132
• Balisage du chemin : suivre Avenches, puis Montmagny et enfin Salavaux
• Restauration : une place de grillades après 1.8 km

• Parking : gratuit et illimité vers le centre scolaire

Coordonnées parking : 46.91411, 7.02778

Cartes

Fichier KML du parcours

Sur le chemin de la Vy des Moines dans le Val-de-Travers

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 733 m
Altitude maximale : 1’073 m
Dénivelé positif/négatif : 378 m
Durée totale : 3 h
Distance totale : 11 km
Difficulté : facile – moyen ; aucune difficulté technique

Commentaire général

Comme pour le vignoble de Lavaux, des communautés religieuses ont défriché des parcelles du massif du Jura au Moyen-Âge. À Môtiers, le prieuré Saint-Pierre dont les premières constructions remontent au 6ème siècle puis surtout vers le 9ème siècle était une filiale de l’Abbaye de Cluny. Vers la fin du 11ème siècle avec la construction de l’Abbaye de Montbenoît, les moines vont tracer un chemin, la Vy (la voie) reliant les deux établissements. Il permettait d’éviter le dangereux itinéraire passant par le Château de Joux. Ce nouveau chemin sera également emprunté par les marchands de sel, contrebandiers mais aussi par des réfugiés.
Partons à la découverte de ce tronçon de 3 km de la Vy entre Môtiers et la Rosière, mais aussi de l’Areuse et de 3 villages du Val-de-Travers.

Descriptif de la randonnée

Depuis le parking situé vers la gare, traverser l’Areuse, puis prendre à gauche.

Au prochain carrefour, prendre tout droit.

Continuer jusqu’au prochain indicateur, descendre à gauche pour rejoindre les berges de la rivière.

Agréable sentier puis route asphaltée.

Suivre l’indicateur jaune et traverser l’Areuse

direction Môtiers ; être attentif aux indicateurs jaunes ;

nous passons entre l’église actuelle et l’ancienne église qui faisait partie du prieuré Saint-Pierre.

Cap sur Boveresse

Nous retraversons l’Areuse

pour rejoindre Boveresse.

Traverser la route et monter à gauche

direction la Citadelle.

Une bonne montée nous attend, avec un dénivelé de 300 m sur 1.8 km, d’abord sur une route forestière ;

passage sous les voies ferroviaires

et rester sur la droite.

Prudence lors de la traversée de la route cantonale.

Nous abandonnons la route forestière pour un sentier assez pentu

que nous empruntons jusqu’à la sortie de la forêt.

Nous arrivons sur une route asphaltée et poursuivons à droite.

Nouveau cap, soit Plancemont/Couvet, toujours sur la route.

Très long mur en pierres sèches qui mériterait un peu d’entretien

Au lieu-dit le Chablais, nous devons marcher le long de la route sur une distance de 100 m.

Prendre à gauche le chemin pédestre

À la sortie de la forêt, un joli couvert avec une place de grillades.

Nous poursuivons la descente

et devant nous une très belle vue sur la vallée.

À Plancemont, magnifique mur de pierres sèches.

Après ce hameau, nous retrouvons la campagne

et arrivons sur les hauts de Couvet par ce joli chemin.

Être attentif aux indicateurs jaunes

Arrivés vers l’hôpital, prendre à gauche le long de la rue de l’hôpital .., puis à droite pour rejoindre notre point de départ en cheminant à la Grand’Rue

Autres informations

• Accessibilité : possible pour des enfants ayant l’habitude de ce type de dénivelé et de distance
• Itinéraire : selon votre provenance, plusieurs itinéraires sont possibles. Donc, nous vous laissons vous en remettre à votre système de guidage pour rejoindre la gare de Môtiers
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.92319, 6.63534
• Balisage du chemin : suivre Môtiers, puis Boveresse, puis la Citadelle et enfin Plancemont et Couvet gare
• Restauration : place de grillades avec couvert à 2.5 km de l’arrivée
• Parking : vers la gare, gratuit, mais en nombre limité

• Astuces : pour compléter votre journée dans le Val-de-Travers, sont à disposition la visite des mines d’asphalte à Travers ou la maison de l’absinthe à Môtiers ou le Prieuré Saint-Pierre dont la destinée a bien changé puisqu’il sert à la vinification de vins mousseux depuis le 19ème siècle

Cartes

Fichier KML du parcours

Avenches – Morat en côtoyant le lac

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 437 m
Altitude maximale : 448 m
Dénivelé positif/négatif : 55 m
Durée totale : 2 h 20
Distance totale : 9.8 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Voici un itinéraire convenant à toute la famille, sans aucune difficulté sur un mixte de chemins/sentiers forestiers et petites routes communales. De plus la cité de Morat mérite qu’on s’y attarde (voir sous astuces). Un petit regret, nous ne sommes jamais très loin du lac, mais très rarement tout au bord…

Descriptif de la randonnée

Après avoir parqué à Morat, nous avons pris le train pour Avenches ; voir sous la rubrique parking, il est possible de laisser sa voiture à Avenches.
En face de la gare d’Avanches, voici le totem des randonnées ; nous partons direction Morat en passant par Faoug.

Longer les voies CFF en empruntant la route « Place de la Gare »

À ce croisement, prendre à gauche et traverser les voies (l’indicateur jaune est mal positionné, sur la droite).

Continuer toujours tout droit,

passer au-dessus de l’autoroute, jusqu’à cette intersection ; prendre à droite, direction STEP.

Admirer le joli point de vue sur le Jura.

Poursuivre toujours tout droit jusqu’à la STEP qu’on contourne ; avant le ruisseau de l’Eau Noire, prendre à gauche le sentier en gravillons (l’indicateur jaune est caché par des branches).

Très agréable tronçon avec deux jolis étangs.

Au terme du sentier, prendre à gauche

puis traverser la route avec prudence

et suivre jusqu’au camping.

Les indicateurs jaunes vous gardent sur le bon chemin ;

continuer de longer le camping (tout droit).

Après une forêt, nous bordons un lotissement de villas

pour retrouver une nature très verdoyante.

À la sortie, nous arrivons à Faoug. Prendre à droite et traverser les voies CFF

puis directement à gauche et longer le parking et les voies jusqu’à la gare de Faoug.

Retraverser les voies et nous arrivons à la plage de Faoug.

et nous arrivons à la plage de Faoug avec sa grande surface verte et ses bancs.

Nous quittons le canton de Vaud pour celui de Fribourg

et notre point d’arrivée n’est plus très loin.

La route forestière longe le bois

et est agréablement ombragée.

Arrivés vers le Vieux Manoir, monter à droite

puis border la route direction Morat.

Vers la piscine, suivre l’indicateur et monter à droite l’Arangässlein

puis la Bubbenbergstrasse qui nous amène à la gare de Morat.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour des enfants ; on peut réduire la distance en partant de Faoug
• Itinéraire : suivant votre provenance, plusieurs possibilités pour rejoindre la gare de Morat. Nous vous laissons vous remettre à votre système de guidage préféré
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.88431, 7.04064
• Coordonnées point d’arrivée : WGS 84 (lat/lon) 46.92561, 7.11564
• Balisage du chemin : suivre la direction Morat
• Restauration : place de pique-nique à la plage de Faoug
• Parking : payants à Morat, à la gare ou vers le magasin Otto’s
places gratuites au fond de la route de la Place de la Gare à Avenches

• Divers : WC disponibles aux deux gares
• Astuces : visiter le joli centre historique de Morat, soit en se promenant le long des murailles ainsi que sur les remparts (gratuit)

Cartes

Fichier KML du parcours

Les Gorges du Dailley à Salvan

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 1’066 m
Altitude maximale : 1’367 m
Dénivelé positif/négatif : 400 m
Durée totale : 2 h 15
Distance totale : 5.3 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Contrairement à d’autres gorges plus faciles (Areuse, Suze, Gottéron), les Gorges du Dailley se méritent ; passerelles, nombreuses échelles, parfois bien pentues, le tout bien sécurisé en font une très jolie excursion. Le parcours a été ouvert en 1895 puis partiellement détruit lors de la construction de la route du Vallon du Van. Fin du 20ème siècle, les habitants du village des Granges ont redonné vie à ce magnifique parcours pour notre plus grand plaisir.

Descriptif de la randonnée

En face du parking, voici le premier indicateur Les Gorges du Dailley

Vous trouverez également le descriptif de la randonnée.

Emprunter la route communale

jusqu’à ce croisement, monter à gauche

Jolie bâtisse bien entretenue.

À l’entrée de la forêt, rester sur la droite

et nous quittons rapidement l’asphalte pour un agréable chemin.

Désormais nous marcherons sur un chemin de randonnée de montagne ; possibilité de faire un crochet pour voir des marmites glacières, genre de gros chaudrons creusés par un cours d’eau qui coulait sous le glacier.

Le torrent de Salanfe descend le long de la roche.

Une première traversée

et voici les premiers escaliers

suivis par d’autres parfois accrochés le long de la paroi rocheuse.

Magnifique vue sur les sommets avec à droite le Grand Combin et le Catogne.

Sur la gauche, le Mont Fort et le Bec des Rosses.

À cette intersection, partir à droite, le long du cours d’eau, direction Vallon de Van.

Plusieurs échelles se succèdent, certaines assez pentues.

Quelques autres vues magnifiques et spectaculaires.

Nous retrouvons la terre ferme ; bien suivre les indicateurs jaunes ou les petits panneaux en bois.

Nous croisons la route du Vallon de Van ;

désormais, cap sur Les Granges.

Nous remontons le cours d’eau

puis bifurquons à gauche.

L’itinéraire monte en zig-zag dans la forêt

empruntant un chemin caillouteux/rocheux.

Nous arrivons au point culminant, poursuivre toujours tout droit, même cap.

Le sentier est correct, les bâtons sont bien utiles sur certains passages un peu gravillonneux.

Nous rejoignons la route asphaltée, la descendre en prenant à droite

et la quitter en partant à gauche

sur ce bon sentier en partie recouvert par des copeaux.

Aux deux prochains croisements, bien suivre les indicateurs jaunes.

Nous rejoignons rapidement la route asphaltée empruntée pour l’aller.

Retraverser le village pour arriver au point de départ.

Autres informations

• Accessibilité : déconseillé pour de jeunes enfants (échelles parfois pentues) ; ne convient pas non plus aux personnes souffrant de vertige
• Itinéraire : Autoroute A9/E27/E62 sortie no 21 Matigny-Fully/Salvan ; entrer dans Martigny et au rond-point, prendre à droite direction Salvan.
Traverser le village direction les Marécottes puis prendre à droite direction les Granges

• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.12498, 7.02016
• Balisage du chemin : Suivre Gorges du Dailley puis les Granges
• Restauration : plusieurs bancs sur le parcours et un petit abri avec possibilité de faire des grillades avant le début des gorges

• Parking : gratuit à l’entrée du hameau des Granges; selon information de la Commune, sans limite de temps

• Divers : WC publics sur le parcours, à 500 m du point de départ.

Les Gorges sont ouvertes de mai à octobre selon les conditions météorologiques. N’oubliez pas la crousille à la sortie des Gorges.

Cartes

Fichier KML du parcours

Les Portes du Soleil et ses deux lacs

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 1’693 m
Altitude maximale : 2’097 m
Dénivelé positif/négatif : 485 m
Durée totale : 2 h 40
Distance totale : 7.2 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Ses deux lacs, le magnifique panorama, ses buvettes sont les atouts de cette randonnée. Elle convient bien pour une sortie d’une demi-journée
Merci à Céline Ecoeur pour sa proposition de randonnée.

Descriptif de la randonnée

Au départ, belle vue sur Cornebois, Pointe de Boccor et Tête du Géant.

Emprunter la route qui monte à droite, direction les Portes du Soleil.

La route monte en lacets en pente régulière, puis avec des tronçons plus pentus.

Toujours suivre la route et les indicateurs jaunes

jusqu’aux Portes du Soleil

Pause pour admirer la vue sur les Dents du Midi, Cime de l’Est, la Cathédrale, la Dent Jaune et la Haute Cime.

Entre le Grand et le Petit Mont Ruan, le glacier du même nom.

Continuer la montée à droite

Avec cap sur les Portes de l’Hiver

À cet endroit, descendre à droite direction le Lac Vert et le Col de Chésery.

Le sentier pédestre amont balisé rouge-blanc était fermé lors de notre visite.

Donc rester sur la route à droite du lac dans le sens de la descente.

Les myrtilliers ont pris de belles couleurs automnales.

Quitter la route et prendre un sentier ne figurant pas sur la carte et qui permet de rejoindre le bord du lac et les tables idéalement placées pour le pique-nique.

Quel joli miroir pour les sommets.

Nous poursuivons la descente

en direction du lac de Chésery.

À cette bifurcation, prendre à droite

Fontaines Blanches, Sassex.

Nous suivons désormais un sentier en terre.

Voici le lac de Chésery.

Continuer la descente, direction Sassex

Vue sur le vallon

Sur 500 m, le sentier est rocheux et peu agréable à la descente. Voir la remarque sous astuce.

Changement de cap, suivre désormais la Tovassière

Le chemin traverse la pente tout en longeant la route

que nous croisons finalement.

Il suffit de la remonter sur 500 m et nous retrouvons notre point de départ.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour des enfants ayant l’habitude de randonnées sur des chemins de montagne
• Itinéraire : Autoroute A9 / E27 / E 62, sortie no 18 Pas-de-Morgins ; suivre jusqu’à Morgins, puis prendre à gauche, direction Portes du Soleil/Col de Chéserey ; suivre la route jusqu’à la buvette de Tovassières

• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.20399, 6.82392
• Balisage du chemin : Suivre Portes du Soleil, puis Portes de l’Hiver, puis Lac Vert, ensuite Fontaines Blanches/Sassx et enfin Tovassières
• Restauration : tables de pique-nique au bord du lac vert à proximité de la buvette de Chésery
• Parking : gratuit à proximité de la buvette

• Astuce : faire la randonnée dans le sens inverse que nous l’avons faite. Les secteurs rocheux sont plus faciles à la montée et la descente se fait sur une route en gravillons . Au départ, suivre la direction du Lac Vert et faire le tour en sens inverse.

• Divers : WC disponibles au centre de Morgins

Cartes

Fichier KML du parcours

 

 

 

 

Circuit entre le Godey et Derborence

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 1’362 m
Altitude maximale : 1’517 m
Dénivelé positif/négatif : 355 m
Durée totale : 2 h 15
Distance totale : 6.7 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Ce magnifique coin de Valais attire bien sûr beaucoup de monde. Et on comprend bien pourquoi. Donc il faut s’éloigner un peu pour trouver du calme, de belles forêts et de jolis points de vue. 

Descriptif de la randonnée

Quelle jolie image au départ que ce miroir reflétant les sommets.

Les nombreuses indications sur le panneau jaune montrent qu’il y a plusieurs possibilités de randonnées dans la région. Nous montons donc direction Pas de Cheville, en direction du café du Godey.

en empruntant une route asphaltée ;

Vozé, Dôme des Diablerets et Quille du Diable

La Quille en vue rapprochée.

200 m après le départ, il faut monter à monter à droite, l’indicateur est mal positionné en dessus.

Être attentif aux indicateurs ;

nous suivons principalement des routes forestières avec parfois un passage dans des prés.

Des colchiques annonciateurs de la fin de l’été.

Près d’un chalet, nous avons suivi une trace à travers le pré puis longeant la forêt plutôt que le chemin qui montait à gauche de façon directe dans la pente ; distraction ou manque de panneau jaune ?

Peu importe car nous retrouvons l’itinéraire en contre-bas de cet indicateur bien visible ; cap sur Derborence.

avec un bref tronçon sur de l’asphalte.

L’indicateur nous invite à monter à droite sur un sentier de randonnée de montagne.

Pause pour admirer le beau panorama : le Mont à Cavouère et à droite les Têtes à Pegnat et à Grosjean.

Mont Gelé, Grand Combin et Petit Combin

Après l’avoir longée, nous entrons dans la forêt. Le sentier est parfois étroit et pierreux, donc prudence avec des enfants.

Traversée du cours d’eau le Peuchot

et après une belle forêt de mélèzes, nous sommes sur la route de la Combe.

que nous abandonnons pour partir à gauche selon l’indicateur. Toujours suivre Derborence ;

2 escaliers avec rambardes et de petites passerelles aident à traverser un passage pentu et humide.

Un nouveau cours d’eau, sans nom

il faut un peu chercher le meilleur lieu de franchissement.

Et nous retrouvons une agréable forêt.

Nous voici arrivés aux grands parkings situés juste avant le lac de Derborence. Il faut suivre la route poussiéreuse jusque vers l’auberge.

Juste en dessous de l’auberge de Derborence, descendre à gauche en direction du lac.

L’indicateur se trouve un peu en-dessus, cap désormais sur le Godey.

Nous avons choisi ce magnifique emplacement pour le pique-nique.

Poursuivons le tour du lac sur un joli sentier parfois humide

toujours direction le Godey

avec pour voisin le torrent.

La dernière partie est moins intéressante et se déroule une route caillouteuse.

Attention lors de la traversée de la route empruntée en voiture à l’aller

Suivre les indicateurs jaunes

et nous rejoignons rapidement notre point de départ.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour des enfants ayant l’habitude de chemins de randonnée de montagne (balisage rouge-blanc)
• Itinéraire : Autoroute A9 / E62, sortie no 25 Conthey ; traverser la grande zone commerciale en direction de Conthey ; au Pont-de-la-Morge, prendre à gauche, Derborence est mentionnée. Continuer direction Erde et Aven. La route rétrécit, le bus postal a priorité. Monter direction Derborence et à cet emplacement, prendre à droite direction Le Godé ; les parkings sont à proximité de l’Auberge du même nom

• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.28732, 7.23478
• Balisage du chemin : au départ, suivre Pas de Cheville, puis rapidement Derborence et enfin le Godey
• Restauration : un pique-nique au bord du lac, en dessous du restaurant de Derborence est notre lieu préféré
• Parking : gratuit de part et d’autre de la route

Cartes

Fichier KML du parcours

Boucle entre Les Mosses et La Lécherette par Pra Cornet

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 1’406 m
Altitude maximale : 1’666 m
Dénivelé positif/négatif : 386 m
Durée totale : 2 h 30
Distance totale : 8.4 km
Difficulté : facile – moyen

Commentaire général

Randonnée à travers pâturages et bois dans la région de production du fameux fromage de l’Etivaz. Partez à la découverte du plateau des Mosses et de celui de Pra Cornet avec de beaux points de vue sur les Préalpes vaudoises.

Descriptif de la randonnée

À l’entrée du parking se trouvent les indicateurs ; nous allons suivre la Lécherette.

Prudence lors de la traversée de la route cantonale, puis continuer tout droit.

Poursuivre sur la route asphaltée en direction du chalet de l’Arsat puis sur une route caillouteuse. À ce croisement, vous pouvez continuer sur la droite et la lisière de la forêt comme indiqué sur map.geo. Le balisage fait prendre la route de gauche pour ensuite redescendre sur la route de droite.

Après le bois, vue sur le Rocher du Midi, la Douve et les Salaires.

Nous poursuivons à travers le pâturage

jusqu’au croisement avec la route reliant Corbeyrier à la Lécherette ; prendre à droite

pour rejoindre La Lécherette. Traverser la route cantonale (prudence) et partir à droite

direction Pra Cornet

Longer la place de parc et monter à gauche sur une route bétonnée ; suivre les indicateurs jaunes.

Poursuivre sur la même route à travers un lotissement de chalets

jusqu’à cet endroit ; quitter la route pour un sentier à droite (indicateur jaune)

Grosse montée en partie dans la forêt (dénivelé positif de 250 m sur une distance de 1.3 km) avec des tronçons où les racines apparentes pourraient poser problème à certains.

Nous longeons un ruisseau

avant de le croiser puis de continuer à travers prés

avec des passages humides et boueux

À notre droite, le Mont d’Or et le Gros Van.

Retour sur l’asphalte, il faut descendre cette route à droite;

Les tipis du Chalet des Charmilles.

Au lieu-dit Pra Cornet, descendre à droite direction Les Mosses.

Devant nous, le Pic Chaussy

Suivre la route jusqu’à cet indicateur, prendre à droite à travers prés.

Le chemin est parfois caillouteux ;

emprunter la passerelle qui enjambe le ruisseau de Pra Cornet

et descendre immédiatement à gauche, en longeant ce cours d’eau.

Nous retrouvons la route, partir à droite

Continuer jusqu’en bas pour rejoindre le parking du départ.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour des enfants ayant l’habitude de randonner en montagne
• Itinéraire : Autoroute A9/E27 sortie 17 Aigle/Les Mosses. Suivre Les Mosses, et à la sortie du village, le parking se trouve à droite en direction de la Lécherette (donc avant l’entrée du village et à gauche pour ceux venant de Bulle)

• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.40662, 7.10543
• Balisage du chemin : suivre La Lécherette, puis Pra Cornet, Les Mosses et l’Arsat
• Restauration : espace pique-nique juste après le départ

• Parking : gratuit

• Divers : WC : pour ceux qui viennent de Bulle, à la Lécherette, vers l’arrêt de bus ; pour ceux venant d’Aigle, au centre nordique aux Mosses

Cartes

Fichier KML du parcours

De Rotenboden au glacier du Gorner

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 2’816 m
Altitude maximale : 2’816 m
Dénivelé positif/négatif : 371 m
Durée totale : 2 h 30
Distance totale : 7.6 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Lors de notre randonnée à la cabane Monte Rosa, nous avons remarqué qu’il était possible de rejoindre le pied du glacier du Gorner en empruntant un bon chemin, balisé rouge-blanc (chemin de randonnée de montagne), respectivement bleu (chemin de randonnée alpine) pour les derniers 500 m, mais qui est de la même qualité que le tronçon rouge-blanc.
Le panorama est à couper le souffle, entre sommets et glaciers ainsi qu’une belle flore. De plus, nous avons vu de jeunes marmottes courant dans la pente.
Le bémol est le prix très élevé pour monter en train de Zermatt à Rotenboden. L’alternative : le sentier pédestre et un dénivelé de 1’100 m.

 

Descriptif de la randonnée

Au départ, suivre la direction Gornergletscher

en empruntant le sentier bien tracé.

Derrière nous, le Cervin

Devant nous, plusieurs sommets dépassant 4000 m.

Tout d’abord le Breithorn

Castor et Pollux

Nordend et la Pointe Dufour

Et enfin l’imposant Lyskamm et à ses pieds à gauche la cabane

 

De l’autre côté, la Dent Blanche et l’Obergabelhorn.

Nous apercevons le lac du Gorner alimenté par des cascades

Et voici le glacier du Gorner

avec une table glaciaire.

Le glacier de Grenz

La longue langue glaciaire du Gorner descendant en direction de Furi

Au loin, la cabane Monte Rosa

Gouille glaciaire

Retour par le même chemin jusqu’à Rotenboden

Autres informations

• Accessibilité : possible pour des enfants ayant l’habitude de tels sentiers de montagne.
• Itinéraire : E62 jusqu’à Sierre puis route cantonale direction Brig ; tronçon autoroutier entre Susten et Gampel, suivre Zermatt ; aller jusqu’au terminal de Täsch. La gare du Gornergrat se trouve en face de celle de Zermatt, monter jusqu’à l’arrêt Rotenboden
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 45.98446, 7.76528
• Balisage du chemin : Gornergletscher /Rotenboden
• Parking : payant à Täsch
• Flore :
Rhododendrons

Des asters

Joubarbes

Edelweiss

Gentianes et pensées

Cartes

Fichier KML du parcours

Le tour du Gibloux

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 1’013 m
Altitude maximale : 1’205 m
Dénivelé positif/négatif : 436 m
Durée totale : 2 h 45
Distance totale : 8.9 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Randonnée en grande partie dans les bois du Gibloux avec comme point d’orgue la montée sur la terrasse de la tour de télécommunication qui offre un magnifique panorama à 360 degrés sur le Jura et les Préalpes. Plusieurs emplacements pour la grillade ou simplement le pique-nique.

Descriptif de la randonnée

Aller jusqu’au coin de la forêt et prendre la route asphaltée qui monte à gauche

direction le Gibloux

Monter toujours tout droit pour rejoindre un chemin en gravillons

qui après 2 dernières côtes, nous amène la tour. Des bancs et tables sont à disposition.

Nous avons emprunté l’escalier en colimaçon pour accéder à la terrasse publique.

La vue est magnifique et à 360 degrés ; voici quelques images.

De retour au pied de la tour, emprunter la route asphaltée

que nous quittons pour un sentier qui part à gauche

Direction Vuisternens-en-Ogoz

Le sentier est agréable avec quelques descentes plus prononcées.

Même cap

Présentation d’un attelage pour le débardage du bois

Après la place de grillades, voici un tronçon peu agréable, descente assez raide et très caillouteuse.

Bien suivre le balisage mis en place, tout droit

Nous continuons la descente sur une route asphaltée

avec pour nouveau cap, Sorens, camping, notre point de départ.

Nous entamons une nouvelle montée qui longe le pâturage de la Vuisterna

À ce croisement, continuer tout droit, en lisière de forêt.

Retour sur une route asphaltée ;

être attentif aux indicateurs jaunes.

Même cap.

À cette intersection, ignorer l’indicateur jaune qui part à droite et poursuivre tout droit sur la route, itinéraire officiel selon map.geo.

Abandonner la route pour un sentier

bordé d’herbes hautes

à travers la forêt.

Nouvelle intersection, monter à droite sur la route asphaltée (suivre l’indicateur jaune; puis, durant les deux prochains kilomètres, nous marcherons à lisière de forêt.

À ce petit croisement, monter à droite, la flèche jaune peinte sur l’arbre est cachée par la végétation.

Profitant de l’ombre des arbres

nous retrouvons la route empruntée lors du trajet aller. Descendre à gauche pour retrouver notre point de départ.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour des enfants entraînés
• Itinéraire : Autoroute E27/A12, sortie no 4 Bulle ; au 2ème rond-point, prendre direction Fribourg ; traverser Riaz puis Vuippens et après ce village, monter à gauche direction Sorens ; poursuivre la route jusqu’au camping, le parking se trouve à votre droite
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.67426, 7.02621
• Balisage du chemin : suivre Gibloux, sommet, puis Vuisternens-en-Ogoz et enfin Sorens camping
• Restauration : 4 coins de grillades sur le parcours


• Parking : gratuit et illimité

• Divers : nous vous recommandons de monter sur la terrasse de la tour située à 37 m du sol ; elle ouverte d’avril à octobre. Magnifique panorama avec tableaux descriptifs des sommets ; cela prend environ 15 minutes. Une partie de la randonnée se déroule sur le chemin sylvicole du Gibloux avec mention des essences forestières.

Traversée de tronçons avec des hautes herbes, donc nous recommandons des pantalons longs.

Cartes

Fichier KML du parcours


Entre Plasselb et Marly

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 858 m
Altitude maximale : 883 m
Dénivelé positif/négatif : 215 m / 445 m
Durée totale : 3 h
Distance totale : 11.9 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Nous poursuivons notre découverte du district de la Singine, et plus particulièrement ses cours d’eau, soit la Gérine et le ruisseau du Nesslera, sa verte campagne et ses villages. Et n’oublions pas, Saint-Sylvestre qui fête la bénichon le 31 décembre avec un programme très matinal et bien chargé au niveau du repas ; à vous de découvrir …

Descriptif de la randonnée

En face du parking, voici le premier indicateur ; direction St. Silvester

Nous commençons par longer la route cantonale

que nous abandonnons pour prendre une route descendante à gauche.

Prendre ensuite à droite selon l’indicateur jaune

et continuer de descendre (rester sur la droite)

Après un ruisseau, nous traversons la Gérine ; garder le même cap.

Nous empruntons une route en gravillons

avec une première montée

qui nous permet de rejoindre la route asphaltée du hameau de Chrache qui nous amène à St.Silvester. Prendre à droite direction l’église.

Montée pentue, mais qui nous permet d’avoir un beau point de vue sur les Préalpes bernoises ; devant nos yeux, de gauche à droite, le Gantrisch, puis Ochsen (pointu) et plus à droite, le Widdersgrind et Schibe.

Après la montée, la descente ; après le bâtiment communal, ne pas manquer le prochain indicateur (mal placé, car tout à gauche) et prendre à droite, direction les terrains de sport et Marly.

Après un lotissement de villas, nous retrouvons la campagne pour rejoindre le hameau de Muschels.

Aux premières maisons, prendre à droite (indicateur jaune) et traverser une place de parc

pour rejoindre un petit sentier qui nous conduit à Neumatt.

Nous descendons en direction de la route cantonale Le Mouret – Giffers

que nous devons traverser (prudence).

Cap inchangé, Marly.

Nous bordons la route cantonale

et l’abandonnons pour descendre à droite direction Nesslera.

Au bas de la descente, prendre à droite ;

Nous allons côtoyer le ruisseau de Nesslera sur un bon km.

Ne pas omettre le prochain indicateur jaune

puis prendre à gauche,

direction Villarsel/Marly La Gérine.

Nous traversons le ruisseau

et s’ensuit une montée à travers la forêt.

Depuis le hameau de la Rotzetta, le chemin traverse des prairies direction Villarsel.

À la fin du village, tourner à droite ;

à la fin de la route, suivre le sentier qui traverse le bois de la Crausa;

à droite son ruisseau.

À l’entrée de la zone artisanale de Marly, bien suivre les indicateurs et enfin prendre à gauche ;

arrivés au bord de la Gérine, partir à gauche.

Continuer pour arriver à la route cantonale direction bus

Nous traversons la Gérine

et continuons jusqu’au centre de Marly, arrêt TP Cité. Nous prenons le bus direction Schwarzsee pour rejoindre Plasselb, arrêt Dorf.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour des enfants, pas de difficulté technique
• Itinéraire : autouroute A12/E27, sortie no 9 Düdingen ; suivre la direction Schwarzsee jusqu’à Plasselb
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.73558, 7.25231
• Coordonnées point d’arrivée : WGS 84 (lat/lon) 46.77665, 7.16044
• Balisage du chemin : suivre d’abord St.Silvester puis Marly par la Gérine
• Restauration : magnifique place de grillades 1 km après le départ

• Parking : gratuit et illimité à côté de l’église et de l’arrêt de bus

• Divers : WC au départ, vers l’arrêt de bus

Cartes

Fichier KML du parcours

Le long de la Suze

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 877 m
Altitude maximale : 903 m
Dénivelé positif/négatif : environ 100 m / 520 m
Durée totale : 3 heures
Distance totale : 12 km
Difficulté : facile-moyen, pas de difficultés techniques

Commentaire général

Suivre le cours de la Suze sur 6 km par ses spectaculaires gorges (Taubenloch) puis à travers Bienne est au programme de cette randonnée. La première partie permet de découvrir un magnifique panorama sur les Alpes bernoises, du moins quand la visibilité le permet.

Descriptif de la randonnée

Première partie sans efforts car nous prenons le funiculaire pour rejoindre Macolin.

À la station sommitale, nous trouvons ce premier indicateur ; nous allons suivre la diretion d’Evilard/Leubringen.

Nous commençons par une montée en zig-zag

avant de prendre à droite à flanc de côteau

en empruntant le trottoir.

À cette intersection, prendre à gauche

et nous quittons l’asphalte.

Par la suite, ne pas manquer le prochain indicateur, il faut partir à gauche et longer la forêt.

Nous poursuivons à travers champs et au lieu-dit la Combe,

nous entrons dans la forêt et bordons le terrain de sports d’Evilard. Au croisement suivant, descendre à droite, toujours même cap

Continuer sur le même sentier

et nous rejoignons la route communale à l’entrée d’Evilard.

La quitter pour monter à gauche

et nous longeons la forêt, direction Frinvilier.

Le balisage est clair, cap inchangé.

Ne pas manquer le prochain indicateur

et nous arrivons à la Lysserbrunne.

Nous quittons la route forestière pour un sentier caillouteux qui peut réserver l’une ou l’autre glissade.

Arrivés au fond du vallon, nous prenons la direction des gorges sur une route forestière.

L’itinéraire est sécurisé par une barrière.

La Suze à l’état calme ;

voici quelques photos de la rivière et des gorges.

À la sortie des gorges, nous arrivons en ville de Bienne ; rester sur la gauche et traverser la route pour revenir le long de la Suze

en suivant cet indicateur.

Agréable sentier des berges.

Le passage des écluses.

La Suze est redevenue une rivière tranquille.

Avant le pont de chemin de fer, prendre à droite, direction funiculaire Macolin,

puis prendre à gauche par le passage sous les voies

et nous retrouvons le parking du départ.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour des enfants, prendre en compte la distance
• Itinéraire : A12/E27 direction Berne puis A1, sortie no 38 Schönbühl et continuer sur l’A6/E27 direction Bienne ; entrée dans la ville, direction centre ; rester le long du lac jusqu’au rond-point du Faubourg du Lac ; le parking se trouve sur la droite
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 47.13923, 7.21432
• Balisage du chemin : voir descriptif
• Restauration : une place de grillades avec un couvert à la Lysserbrunne et une autre dans les gorges

• Parking : des Prés de la Rive, payant ; à proximité de la station de départ du funiculaire

• Divers : WC disponibles aux stations du funiculaire

Cartes

fichier KML du parcours


586’004.80, 222’246.98

Sentier de la Truite entre St-Prex et Morges

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 374 m
Altitude maximale : 427 m
Dénivelé positif/négatif : 170 m / 165 m
Durée totale : 2 h 30
Distance totale : 9.4 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Découvrir le joli bourg de St-Prex, puis longer le bucolique ruisseau du Boiron et enfin border le lac Léman avec une vue magnifique sur les Alpes françaises sont suffisamment d’arguments attractifs pour cette randonnée. Vous trouverez d’intéressants panneaux expliquant tant le ruisseau que différents aspects de la vie qui y règne. De plus, elle peut être pratiquée sur une longue période de l’année.

Descriptif de la randonnée

Avant de partir, un joli coup d’œil sur le lac et les montagnes.

Suivant l’indicateur jaune, nous partons dos au lac.

Nous trouvons rapidement le premier indicateur, nous suivrons la direction Morges par le sentier de la Truite.

Voici la magnifique porte d’entrée du bourg.

Poursuivre tout droit et à cette intersection, monter à gauche.

Ne pas manquer de partir à gauche direction la très belle église romane du 12ème siècle qui a été bien conservée.

Traversée de la route cantonale par un passage piétons et continuer tout droit direction la gare ; emprunter le passage sous-voies.

Nous longeons la dernière verrerie active en Suisse.

Le parcours est parfaitement balisé, mais il faut être attentif aux indicateurs jaunes car il y a plusieurs changements de direction.

Continuons direction Jura

et nous arrivons à la sortie de St-Prex et longeons des surfaces agricoles.

Rester sur la gauche et passer sous l’autoroute

et prendre immédiatement à droite.

Un panneau présente le sentier et son itinéraire.

Nous bordons la forêt ;

ne pas manquer l’indicateur qui nous invite à descendre à gauche dans le bois

sur un sentier forestier.

Nous approchons rapidement du Boiron que nous traversons une première fois.

Bref passage sur l’asphalte avant de reprendre le sentier à droite.

La nature à l’état brut.

Nous arrivons à un passage qui peut être critique. En effet, en cas de montée des eaux, le tunnel n’est pas praticable.

Dans ce cas, il faut prendre la déviation qui part à gauche.

Garder le même cap en côtoyant le ruisseau.

Très intéressante exposition sur le climat et les sources du réchauffement.

Poursuivre sur le sentier balisé et nous rejoignons rapidement le lac.

Un héron cendré qui niche dans un arbre tout proche s’est posé près de nous.

Très beau tronçon au bord du lac

avec un panorama fantastique même si la visibilité n’était pas optimale en ce jour de mars.

Longue plage à proximité de Tolochenaz.

S’ensuit un chemin forestier bien agréable

Il nous reste une demi-heure jusqu’à notre but.

Vous avez le choix entre la voie directe mais inintéressante en longeant les très grands parkings ou en bordant le lac, puis la piscine pour arriver au Parc de l’Indépendance. Continuer le long du lac puis tourner à 90 degrés et entrer dans la ville pour rejoindre la gare.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour les enfants, pas de difficulté technique ; tenir compte de la distance
• Itinéraire : autoroute A1/E25/E62, sortie no 15 Morges-Ouest ; suivre St-Prex ; à l’entrée de cette localité, prendre à gauche direction Bourg

Continuer jusqu’au bord du lac vers le collège
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.47879, 6.45786
• Balisage du chemin : suivre Morges, sentier de la Truite et enfin Morges
• Restauration : plusieurs bancs à disposition, respectivement le bord du lac
• Parking : sur la place du Port à St-Prex, gratuit 6 heures


Divers : le bourg de St-Prex mérite de flâner dans ses ruelles.
WC à disposition à l’est de la place de parc ;

Cartes

Fichier KML du parcours

Le Bisse Neuf dans la région de Venthône

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 816 m
Altitude maximale : 989 m
Dénivelé positif/négatif : 375 m
Durée totale : 2 h 30
Distance totale : 8 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Partons à la découverte des jolis villages de Venthône et Miège en passant par le Bisse Neuf. Un beau panorama, un retour au Moyen-Âge et le joli sentier bordant le petit canal sont les temps forts de cette randonnée.

Descriptif de la randonnée

Sortir du parking et prendre à droite le chemin de la Laula

puis nous rejoignons l’itinéraire pédestre, tourner à gauche direction centre du village.

Ancienne tour d’habitation construite au 13ème siècle et modifiée par la suite qui appartenait aux nobles Vareilli.

Sur la place centrale, cet indicateur ; suivre Montana / Bisse Neuf et de Varen.

Monter à gauche

tout en admirant ce bel édifice.

Poursuivre tout droit

avant de monter à gauche avec pour cap Montana.

La pente commence à se redresser

avec un dernier secteur bien raide

qui nous permet d’arriver sur la route cantonale menant à Montana. La traverser avec prudence et descendre à droite en empruntant le trottoir

direction Bisse Neuf.

Rapidement, prendre la route secondaire à gauche

que nous abandonnons pour un sentier à droite qui nous amène à rejoindre le bisse.

Nous allons border le petit canal sur 3 km ; en ce début mars, il est encore en partie gelé. Sa construction remonterait aux années 1400, mais les premières traces écrites sont postérieures de 100 ans.

Nous traversons la Signèse qui alimente la canalisation en eau durant la belle saison.

et poursuivons sur l’agréable sentier.

À cette bifurcation, nous abandonnons le bisse au profit du chemin descendant à droite, direction Miège.

Continuer la descente en restant sur la droite.

Peu après le croisement avec cette route,

vous trouverez cette place de grillades.

Le sentier devient plus étroit et en moins bon état, propice à une glissade

avec des secteurs pentus.

À la sortie de la forêt, prendre la route asphaltée qui descend vers le centre du village de Miège, cap sur l’église ;

nous trouvons un nouvel indicateur et mettons le cap sur notre point de départ.

Nous apercevons au loin la tour et l’église de Venthône.

À la sortie de Miège, après avoir traversé la Signèse, monter à droite.

De gauche à droite, le Zinalrothorn, le Besso et l’Ober Gabelhorn.

Pour ce tronçon, nous n’avons pas suivi les indicateurs jaunes qui nous invitaient à descendre pour ensuite remonter. Nous avons simplement suivi la route asphaltée.

Ne pas manquer l’indicateur jaune contre le mur et prendre à droite

une montée bien pentue

qui nous amène au pied de la tour Vareilli (début 13ème siècle). Elle appartenait à la famille de Venthône. Tour de plan rectangulaire, elle a été remaniée au 15ème siècle avec la construction d’un nouveau toit notamment. Elle servait de maison forte avec grande salle abritant un seigneur représentant l’évêque et qui rendait justice. C’est un des plus beaux édifices de l’époque romane en Valais.

Arrivés à la place centrale, nous reprenons le chemin de l’aller pour retrouver notre point de départ.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour les enfants
• Itinéraire : Autoroute A9/E62, sortie no 28 Sierre-Ouest ; suivre Crans-Montana, puis Venthône ; quitter la route cantonale en prenant à droite, indicateur P à 80 mètres
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.30733, 7.52926
• Balisage du chemin : voir le descriptif
• Restauration : une place de grillades
• Parking : vers l’école, gratuit mais limité en temps

• Panorama : plusieurs beaux points de vue. Malheureusement la visibilité lors de notre course était un peu voilée et les photos floues
• Divers : WC disponibles au centre du village, sur la place centrale

Cartes

Fichier KML du parcours

Via Jacobi et ruines de Grasburg

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 765 m
Altitude maximale : 784 m
Dénivelé positif/négatif : 350 m
Durée totale : 2 h 45
Distance totale : 8.5 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Notre marche sur la Via Jacobi entre Schwarzenbourg et Tafers nous a donné l’idée de découvrir un peu plus cette région et de faire cette randonnée en boucle. Hormis les aspects historiques, partez à la découverte de la campagne singinoise et de la vallée de la Singine.

Descriptif de la randonnée

Au pied du parking se trouve l’indicateur de randonnées pédestres ; direction Ruine Grasburg.

Après avoir longé l’église, nous montons direction le château

et bifurquons à droite en direction des terrains de sport.

À cette intersection, continuer tout droit, l’indicateur jaune est situé plus au fond dans le champ.

Continuer jusqu’au hameau d’Hinter Schönfels où nous bifurquons à gauche sur la route asphaltée.

Nous la quittons rapidement pour un sentier qui part à droite dans la forêt.

Petite descente et traversée d’un ruisseau

pour remonter l’autre versant.

À la sortie du bois, suivre le chemin agricole qui part direction des fermes.

Descendre à droite

même cap.

Certains secteurs sont assez pentus, équipés parfois de marches.

Nous traversons pour la 1ère fois la Singine grâce à cette jolie passerelle couverte.

Remontée de l’autre côté sur un chemin carrossable ;

petit détour indispensable pour aller voir de plus près les ruines du château de Grasburg.

Ouvrage construit en bois au temps de la Haute-Bourgogne (11-12ème siècle) pour défendre la route qui franchissait le ravin de la Singine dont la première mention est faite après l’extinction des Zaehringen. Il est élevé au rang de château impérial sous le règne des Hohenstaufen. De 1310 à 1423, il devient la propriété de la maison de Savoie. Il fut ensuite vendu aux villes de Berne et de Fribourg. Un long escalier en poutres

permet d’accéder à la grande cour où se trouve un coin grillades.

Retour sur nos pas, il faut prendre le chemin montant jusqu’au lieu-dit Schlössli

qui se faufile entre les blocs de molasse.

Changement de cap, direction Heitenried

en suivant le chemin qui part à droite.

À cet endroit, quitter la route pour un sentier à droite à travers les bois

Il y a quelques passages requérant de l’attention, car pentus et traversés de racines.

Même direction, sur la Via Jacobi

avec un secteur en pierres magnifiquement rénové, le plus beau passage de la randonnée.

Arrivés en bas, nous traversons de grandes places de parc ;

attention lors de la traversée de la route cantonale pour rejoindre le pont couvert.

Il faut poursuivre sur un chemin en gravillon parallèle à la route

que nous allons traverser une dernière fois.

La coquille bien connue des pèlerins.

Débute l’ultime montée

sur un beau chemin en pierres.

Arrivés sur le plat, ce petit monument dédié à Saint Jacques.

Nous rejoignons rapidement un quartier de villas d’Heitenried

et nous prenons à droite en suivant l’indicateur de l’église pour retrouver le parking.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour des enfants avec une attention redoublée lors des descentes en direction du lit de la Singine
• Itinéraire : A12/E27 sortie no 8 Fribourg Nord, suivre Fribourg/Tavel ; traversez cette localité direction Heitenried ; au milieu de ce village, prendre à droite direction l’église


• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.82706, 7.30119
• Balisage du chemin : suivre Ruine Grasburg, puis Schwarzenburg et enfin Heitenried
• Restauration : une place de grillades aux ruines du château
• Parking : gratuit et illimité à proximité de l’église

Cartes

Fichier KML du parcours

Circuit à Levron par les cols du Tronc et du Lein

Situation

Données techniques

Dénivelé positif/négatif : 360 m
Durée totale : 2 h 15
Distance totale : 6 km
Difficulté : facile-moyen

Descriptif de la randonnée

Depuis l’église, monter

pour rejoindre une route communale qui traverse un lotissement de chalets.

Face à nous, le Catogne

Continuer toujours tout droit jusqu’à cette intersection ;

monter à droite.

Vue sur la vallée et Orsières

Grosse montée avec un dénivelé de 280 m sur 1.5 km

L’imposant Bec des Rosses avec à sa gauche le Mont Fort

Poursuivre jusqu’à cette intersection et nous partons à droite, même cap.

Le sentier est très bien balisé, rester attentif aux indicateurs.

Nous surplombons la plaine du Rhône ; Grande Dent de Morcles, Grand Chavalard et Grand Muveran

Continuer à travers une forêt de mélèzes, au revers

jusqu’au col du Lein et sa grande place de pique-nique.

Profiter pour admirer le panorama.

Nous débutons la descente

et nous dirigeons vers la forêt ; la pente de la descente est aussi importante que celle de la montée avec des secteurs plus marqués.

À sa sortie, nous apercevons le village.

Il faut enlever les raquettes pour le dernier tronçon.

Du centre du village, nous rejoignons rapidement notre point de départ.

Autres informations

• Itinéraire : A9/E27, sortie no 22 Echangeur du Grand Saint-Bernard ; poursuivre direction Verbier ; à Sembrancher, prendre à gauche direction Verbier ; 450 m plus loin, quitter la route cantonale, en montant à gauche direction Vollèges/Le Levron ; aller jusqu’à ce village

• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.09807, 7.16220
• Parking : gratuit à côté de l’église

• Balisage du chemin :
Sentier no 1 Levron – Col du Tronc – Col du Lein


Tableau des randonnées au départ

• Divers : Selon l’enneigement, il est possible de faire le tour avec des crampons de marche au lieu des raquettes

Carte

Lien de la randonnée

Il est possible que le chemin balisé diffère de celui présenté ci-dessus. Dans ce cas, il faut toujours suivre le balisage mis en place.

Sentier raquettes la Vuisterna

Situation

Données techniques

Dénivelé positif/négatif : 265 m
Durée totale : 1h45 – 2 h
Distance totale : 5.3 km
Difficulté : facile-moyen

Descriptif de la randonnée

Emprunter le chemin qui monte dans la forêt et

qui rejoint un itinéraire pédestre.

À cette intersection, rester sur la gauche et longer la lisière de la forêt.

Il faut faire preuve de souplesse pour passer sous les sapins chargés de neige.

Au prochain croisement, monter à droite.

Poursuivre tout droit

le chemin forestier fait place à un sentier étroit.

qui se faufile entre les arbres.

Nouvelle intersection, prendre à gauche.

Toujours tout droit jusqu’à cet observatoire avec tables et bancs.

Prendre à droite, un indicateur est présent

Joli point de vue sur le lac de la Gruyère.

Prochain croisement, ignorer les indicateurs rouges et jaunes et descendre à gauche.

Traverser la route asphaltée

Et rester sur la gauche

À nouveau à gauche sur la route

et encore une fois à gauche, toujours sur la route.

Quitter la route et prendre à droite (travaux forestiers en cours, le sentier disparaît sous les branches de sapin)

et à nouveau à droite

On laisse la ferme à notre droite

et obliquons à nouveau à gauche.

Nous arrivons dans le pâturage de la Vuisterna

et retrouvons rapidement le point de départ.

Autres informations

• Itinéraire : Autoroute A12/E27, sortie no 5 Rossens ; prendre direction Farvagny; après cette localité, traverser Vuisternens-en-Ogoz direction Villarlod et monter à gauche

direction Le Vernez.

Suivre la route de la Vuisterna (toujours tout droit) jusqu’à son terme

• Coordonnées point de départ : 46.69653, 7.05986
• Parking : gratuit 150 m avant le départ de la randonnée

• Balisage du chemin : suivre le descriptif

• Restauration : place de pique-nique au départ/arrivée

• Divers : nous vous présentons l’itinéraire qui figure sur Internet. Comme le balisage est soit lacunaire, soit différent, nous avons fait de nombreuses photos pour vous éviter une lecture de carte astreignante. Renseignements pris auprès de la société de développement de Vuisternens-en-Ogoz qui gère les deux sentiers, le balisage n’a pas pu être mis en place cette année du fait de manque de bénévoles au sein de leur comité; mais il sera remis en place dès l’année prochaine
• Des coupes de bois sont en cours vers le km 4 et le sentier est actuellement interdit aux randonneurs et ce jusqu’au 5 mars 2023 au moins. Se renseigner avant toute randonnée auprès de la commune de Vuisternens
• Des panneaux présentent les différentes espèces d’arbres

Carte

Lien de la randonnée

 

 

Sur la route des diligences partie 1entre Vernayaz et Salvan

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 458 m
Altitude maximale : 934 m
Dénivelé positif/négatif : 494 m / 19 m
Durée totale : 1 h 45
Distance totale : 4.9 km
Difficulté : facile-moyen ; aucune difficulté technique

Commentaire général

Brève randonnée, mais une bonne dérupe nous attend, un dénivelé de 476 m sur 3.9 km. Mais comme il s’agit de l’ancienne route des diligences, la pente est très régulière rythmée par 37 épingles à cheveu. L’essentiel se fait en forêt dans une nature bien préservée accompagné par le bruit d’un ruisseau sans nom.
Bref retour historique : Pour désenclaver la vallée du Trient accessible uniquement par de périlleux sentiers muletiers et pour attirer les touristes, il fut décidé de transformer le sentier en route carrossable ; le tronçon en question fut créé entre 1855 et 1867. Le chemin de fer entre Martigny et Chamonix mis en service en 1908 sonna le glas de la route des diligences.

Descriptif de la randonnée

Du parking

partir en direction Ouest, centre de Vernayaz sur le trottoir longeant la route cantonale. Après 200 m, obliquer à gauche en suivant l’indicateur jaune direction Salvan.

Longer le cimetière puis se diriger vers la centrale électrique des CFF que nous contournons ; ce premier kilomètre à plat permet une tranquille mise en jambes.

Et nous voici sur la route

Monter à gauche

Nous commençons les 37 lacets 

et traverserons à plusieurs reprises le ruisseau.

Croisement du train que nous prendrons pour le retour depuis Salvan.

L’édification de cette route a nécessité un énorme travail ; par exemple tous ces magnifiques murs de soutènement en pierres.

Changement de commune …

Après un dernier lacet, l’itinéraire longe le vallon et nous rejoignons la route asphaltée venant de Van d’En Haut et arrivons rapidement à la gare de Salvan. Retour en train à Vernayaz.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour les enfants habitués à faire du dénivelé
• Itinéraire : Autoroute E27/E62/A9 sortie no 20 St-Maurice ; puis suivre direction Martigny ; la gare MC se trouve à la sortie du village, à droite

• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.13066, 7.04408
• Balisage du chemin : suivre route des diligences/Salvan
• Parking : gratuit à la gare de Vernayaz MC, limité à 24 heures

• Divers : complément idéal de cette brève randonnée, une visite des gorges du Trient dont l’entrée se situe à 50 m du parking

Cartes

fichier KML du parcours

Comment utiliser map.geo.admin.ch

Un petit bout de Singine entre St Antoni et Heitenried

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 715 m
Altitude maximale : 883 m
Dénivelé positif/négatif : 293 m
Durée totale : 2 h 40
Distance totale : 10.2 km
Difficulté : facile-moyen ; aucune difficulté technique

Commentaire général

Proche de Fribourg, cette randonnée permet de découvrir un peu le district de la Singine. Ses atouts, un joli point de vue à Chutz, un sentier pieds nus après Heitenried (Barfüssweg), une belle place de pique-nique/grillades après 8 km et le fait d’emprunter un tronçon de la Via Jacobi entre Heitenried et St Antoni. À portée de tous, praticable très longtemps, son seul point faible est la forte proportion de secteurs asphaltés.

Descriptif de la randonnée

Voici le premier indicateur, nous allons suivre la direction Chutz.

Nous traversons la route cantonale, puis nous montons

et à cet embranchement, prendre à gauche sur 20 m

puis directement le chemin en gravillons qui monte à droite.

Rester sur la droite

et au prochain croisement, prendre à gauche le sentier montant

toujours même cap.

Cet agréable sentier forestier

nous amène à un quartier de villas (bien suivre les indicateurs jaunes)

que nous abandonnons pour monter tout droit dans un pré, direction la forêt.

Demeurer à gauche

et nous arrivons à une première place de pique-nique après 1.7 km.

Nous continuons à travers le bois ou à sa lisière et rejoignons le point de vue Chutz. Jura, Préalpes fribourgeoises et bernoises, Alpes bernoises se présentent à vous. Monter à gauche vers l’antenne et pause photos : du Stockhorn au Gantrisch avec la Nüneneflue

Le Gantrisch et le Bürgle

Le Kaiseregg

Les 3 grands

Le Schreckhorn

Revenons sur nos pas et direction Seeligrabe ; attention de ne pas manquer le sentier qui part 80 m plus loin, à gauche, à travers champs.

Nous descendons direction le prochain village, Obermonten où nous découvrons ce magnifique Spycher (grenier).

Nous sommes désormais sur une route asphaltée et pour quelques kilomètres …

Nouveaux caps, Melisried/Heitenried

Moins authentique, mais sympathique.

Peu après la grande ferme avicole de Stutz, nous entrons dans la forêt de « Vogelsang »

Un nouveau secteur goudronné que nous laissons au profit d’un sentier boueux à travers prés

pour rejoindre Heitenried. Nous avons fait le choix de rester sur la bande piétonne le long de la route plutôt que de faire le détour par la fromagerie.

Vers l’arrêt des TPF, l’indicateur est mal situé, il est en retrait de la route cantonale, sur la droite ; prendre direction St Antoni

Il faut descendre à gauche la Lettiwilstrasse

et nous rejoignons la Via Jacobi.

Au bas de la descente le Barfussweg réjouira les enfants et les plus grands.

Chemin creux

ou longeant les bois, c’est le secteur le plus intéressant de la randonnée.

Rester attentif aux indicateurs jaunes, spécialement au lieu-dit Grenchen, à travers le pâturage et nous arrivons à Niedermonten. Un bref passage le long de la route cantonale puis nous montons à gauche vers le quartier Cheer.

Magnifique crèche et sapin en bois.

Après une longue rectiligne, nous retrouvons le chemin emprunté à l’aller

et rejoignons rapidement le parking du départ

Autres informations

• Accessibilité : possible pour les enfants, prendre en compte la distance
• Itinéraire : A12/E27 sortie no 8 Fribourg Nord, suivre Fribourg/Tavel ; traversez cette localité direction Heitenried, St Antoni est la prochaine localité
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.82239, 7.26122
• Balisage du chemin : suivre le balisage jaune (chemin de randonnée) avec les directions suivantes : Chutz, brièvement Seeligrabe, puis Melisried/Heitenried et enfin St Antoni
• Restauration : place de pique-nique après 8 km

• Parking : gratuit au départ, vers le restaurant

Cartes

Fichier KML du parcours

Comment utiliser map.geo.admin.ch

Deux bisses dans la région d’Eischoll

 Situation

Données techniques

Altitude de départ : 1’596 m
Altitude maximale : 1’821 m
Dénivelé positif/négatif : 306 m / 692 m
Durée totale : 2 h 45
Distance totale : 8.75 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Partons à la découverte de deux bisses dans la région du Haut-Valais, soit le vieux bisse (Alte Suone) et le vieux bisse Eischler (Alte Eischler Suon) ainsi que du joli village d’Eischoll. Cette randonnée qui peut être faite en famille vous permettra d’avoir un joli panorama et en particulier sur le Bietschhorn.

Descriptif de la randonnée

Nous empruntons d’abord le téléférique montant à Unterbäch

puis le télésiège nous amenant à Brandalp.

À proximité de l’arrivée du télésiège, voici le premier indicateur ; prendre à gauche direction Breitmattu / Eischoll Suonenweg

un chemin carrossable

sans négliger le magnifique point de vue sur le Bietschhorn et à sa gauche son petit glacier.

Rapidement, bifurquer à droite

sur un sentier forestier ;

il va falloir absorber un dénivelé de 200 m sur une distance de 1 km. Nouveau croisement, continuer de monter à gauche

direction Alte Suon

Quelques secteurs bien pentus plus loin et nous rejoignons l’ancien bisse (Alte Suon) en partant sur la droite

avec pour cap Eischoll

Nous remontons le bisse qui est en eau en été.

Une petite pause pieds dans l’eau vous tente ?

Nouveau carrefour, nous quittons le bisse pour prendre le chemin de droite

direction le prochain bisse, Eischlersuon.

Bizarrement, le balisage nous fait quitter ce chemin pour un étroit sentier à droite alors que le chemin mène au même point …

et nous arrivons à une prochaine intersection, monter à gauche

avec un cap inchangé.

Un tronçon de route carrossable et nous traversons le ruisseau de Milibach pour un court secteur asphalté.

Il faut ensuite descendre à droite dans la forêt

sur un sentier aménagé il y a une quinzaine d’années.

Nous allons désormais border l’Alte Eischler Suon.

Magnifique panorama, à gauche du glacier le Hohgleifen, le Grosshorn, le Bietshhorn et à droite le Nesthorn

Et le Balmhorn avec à sa droite le Lötschepass que l’on devine

Ce bisse est plus sauvage et plus naturel ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Pour éviter une forte pente, l’itinéraire fait un zigzag dans la forêt avec un petit passage requérant un peu d’aide des parents à leurs enfants.

Raccards dont le bois a été bruni par le soleil et les intempéries.

Toujours tout droit.

Une petite montée et nous retrouvons le petit canal dont les bords sont constitués de pierres

et le fond est en cailloux.

À cet indicateur, nous quittons le bisse

et descendons direction notre point d’arrivée

Eischoll a quelques jolies ruelles avec d’anciens bâtiments à vocation agricole

ou d’habitation

et qui sont bien entretenus.

Bien suivre les indicateurs jaunes et nous arrivons à la station supérieure du téléférique qui va nous ramener au parking à Rarogne.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour les enfants ; fort dénivelé au départ (200 m sur 1 km) quelques passages à la descente nécessiteront l’aide des adultes
• Itinéraire : Sierre – Leuk – Rarogne
Rond-point dans Rarogne, prendre à droite

Les remontées se trouvent juste à votre gauche

• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.27464, 7.79786
• Parking : Rarogne, payant ; coordonnées : WGS 84 (lat/lon) : 46.30286, 7.80072

• Balisage du chemin : voir le descriptif
• Restauration : pas de bancs ou d’espaces pique-nique ; grande place au centre d’Eischoll
• Divers : WC disponibles aux stations des remontées mécaniques
• Trucs et astuces : prendre les remontées mécaniques a un certain coût. Il est possible de parquer la voiture à Eischoll (gratuit)

où vous commencez la randonnée et rejoindre le départ du télésiège à Unterbäch en 45 minutes ( 2km et 125 m de dénivelé positif)

Cartes

Fichier KML du parcours

Deux lacs de montagne dans la région des Mossettes/Crosets

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 2’248 m
Altitude arrivée : 1’673 m
Dénivelé positif/négatif : 253 m / 829 m
Durée totale : 2 h 40
Distance totale : 8.7 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Cette escapade est idéale pour une sortie en famille. Deux jolis petits lacs, un magnifique panorama et une buvette d’alpage sont au programme. L’itinéraire ne présente aucune difficulté et la descente sur la route carrossable jusqu’aux Crosets est en pente régulière.

Descriptif de la randonnée

Depuis le parking, se rendre au départ du télésiège où vous pourrez acheter vos billets.

Arrivés au sommet des Mossettes, nous constatons que l’itinéraire balisé ne correspond pas à celui figurant sur map.geo.admin. Nous avons suivi les indicateurs jaunes, direction Portes de l’Hiver

en prenant la route descendante.

Vu les nombreuses remontées mécaniques, l’empreinte de l’homme sur le paysage est bien visible. En faire abstraction pour admirer le panorama.

L’Aiguille Verte

Le glacier du Mont Ruan et la Tour Salière

Les Dents du Midi

À ce croisement, prendre à gauche même cap.

Prochaine intersection (Portes de l’Hiver), de nouveau à gauche

direction Lac Vert

que nous apercevons en bas avec la Pointe de Chesery.

À cet indicateur, nous sommes partis à gauche

et avons suivi le sentier plutôt que la route (la marque rouge et blanche est peu visible).

Le sentier surplombe le lac.

Arrivés à la buvette, nous poursuivons jusqu’au lac de Chésery.

À ce croisement, prendre direction Sassex.

En cet été très sec, le lac fait un peu pitié.

Remontée par le même itinéraire. À la buvette, pour diversifier, nous choisissons la route à gauche plutôt que le sentier emprunté lors de la descente.

Aux Portes de l’Hiver, nous descendons à gauche direction Les Crosets

en restant sur la route qui va tout droit.

Pour garder une pente régulière et acceptable, la route fait un très large lacet

Ne pas manquer cette bifurcation,

l’itinéraire part à gauche.

Nous arrivons dans une zone de chalets avant de rejoindre la route cantonale ; prendre à droite pour rejoindre rapidement notre point de départ.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour des enfants
• Itinéraire : Autoroute E27/E62/A9, sotie no 18 Pas-de-Morgins, puis direction Champéry ; à Val-d’Illiez, prendre à droite la route des Crosets
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.19193, 6.81550
• Parking : des remontées mécaniques, Les Crosets, gratuit en été
• Balisage du chemin : Portes de l’Hiver, puis Lac de Vert, Lac de Chésery ; pour le retour, Les Crosets
• Divers : WC disponibles au départ

Cartes

Fichier KML du parcours

Val d’Arpette et lac de Champex

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 1’497 m
Altitude maximale : 1’870 m
Dénivelé positif/négatif : 450 m
Durée totale : 3 h
Distance totale : 9.4 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Partons à la découverte du très touristique, mais si joli lac de Champex, du bisse du petit ruisseau dont l’eau provient du Durnand et du val d’Arpette qui abrite la source du cours d’eau. Et vous pourrez partager cette randonnée avec toute votre famille. Merci à Michel pour l’idée.

Descriptif de la randonnée

Du parking, se diriger vers le bâtiment du départ du télésiège, le longer par la gauche

et nous trouvons le premier indicateur.

Border une remontée mécanique

pour arriver au bisse du petit ruisseau.

Vu la pente et le volume d’eau, le courant du bisse était important.

Une petite maison dans les arbres

et une de ses habitantes.

Sentier habituel des bisses avec ses racines et cailloux.

mais aussi des marches

ou passerelles.

Et voici le Durnand dont les gorges situées en dessus de Bovernier peuvent être visitées.

Direction Le Revers d’Arpette

Nous empruntons une route asphaltée, puis après le restaurant du Relais d’Arpette, une route d’alpage qui monte à l’arrivée du télésiège de la Breya. Quelques symboles de ce beau pays du Valais.

À cette intersection, continuer sur la route à gauche

même cap.

Nous quittons la route pour prendre un chemin non balisé qui part à gauche.

Face à nous le massif du Bonhomme

Nous commençons la descente sur un chemin

comportant de courts tronçons avec une bonne pente.

Après 1.5 km, prendre à gauche

ce petit sentier

qui nous permet de rejoindre la route asphaltée vers le Relais d’Arpette.

Retour sur le même itinéraire que la montée en suivant Champex-Lac donc le long du bisse

À ce croisement, prendre à gauche.

Poursuivre jusqu’au télésiège et suivre l’indicateur jaune (tout droit)

Au croisement avec la route,

à gauche

et à celui avec la route cantonale,

tout de suite à droite, Sentier du lac.

Ensuite, nous rejoignons une route en gravillons ; prendre à gauche,

en direction du lac.

Magnifique, le lac et en arrière-plan, le Grand Combin.

L’agréable sentier borde vraiment le lac.

Vue ouest

L’itinéraire se poursuit l’autre côté du lac, le long de la route. Il faut continuer ensuite sur le trottoir

pour retrouver notre point de départ.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour des enfants
• Itinéraire : Martigny – Bovernier – Champex
• Coordonnées point de départ : télésiège de Champex WGS 84 (lat/lon) : 46.03174, 7.10668
• Parking : du télésiège, gratuit

• Balisage du chemin : suivre Revers d’Arpette puis pour le retour depuis l’auberge Champex, le Lac
• Restauration : de nombreux bancs autour du lac, y compris une place de grillades
• Flore :

Campanules barbues

Adénostyles

Epilobes

Centaurées des montagnes
• Divers : WC disponibles à la station de départ du télésiège

Cartes

Fichier KML du parcours

De Macolin au lac de Bienne par les gorges de Douanne

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 876 m
Altitude maximale : 972 m
Dénivelé positif : 167 m/ 610 m
Durée totale : 2 h 30
Distance totale : 9.8 km
Difficulté : facile-moyen ; pas de difficulté technique

Commentaire général

Cette randonnée peut être faite en famille ; avec pour point d’orgue les gorges de Douanne (Twannbachschlucht), lieu idéal pour le pique-nique. Et à l’arrivée, vous pourrez même piquer une tête dans le lac de Bienne à la plage de Douanne ou alors vos enfants profiteront de la place de jeux située au bord du lac. Il y a de nombreux secteurs forestiers qui offrent une ombre bienvenue lors de températures élevées.

Descriptif de la randonnée

À l’arrivée du funiculaire, le panneau de randonnées pédestres ; nous suivrons Twannbachschlucht/Twann.

La grande terrasse offre un panorama exceptionnel.

Par exemple, le Finsteraarhorn, l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau

Le Mont Blanc

Après avoir longé les bâtiments, nous arrivons sur une route forestière

puis sur un bon sentier.

Le balisage est bien en place, en l’occurrence, monter à droite.

Une première sortie de la forêt pour rejoindre une route asphaltée

Vont se succéder des tronçons en gravillons, routes forestières en terre ou chemins de campagne asphaltés.

À notre droite, l’antenne du Chasseral et à sa gauche, l’hôtel.

Indicateur vers l’ancien complexe hôtelier de Twannberg.

Nous arrivons sur le beau chemin de pierres (Mühleweg) qui mettront à l’épreuve vos chevilles (possibilité de marcher sur les côtés).

Ne pas manquer cet indicateur, il faut prendre le chemin descendant à gauche

et nous rejoignons la route cantonale

que nous traversons

au lieu-dit les Moulins.

Sur une route forestière, nous longeons le Twannbach (ruisseau de Douanne), puis nous prenons à gauche le sentier qui nous amène aux gorges (indicateur blanc).

Malgré l’importante fréquentation des gorges, la nature a gardé son aspect sauvage

et sa végétation luxuriante

avec de petites chutes d’eau.

Le sentier est bien entretenu.

Deux cascades plus importantes.

La falaise surplombe le chemin.

Le ruisseau a fait son chemin entre les murailles.

Après 2 km de rêve, nous sortons des gorges

pour une ultime descente sur le joli Platteweg

et ses escaliers.

Suivre la Gässli

et nous bordons de belles maisons vigneronnes

pour atteindre le parking du départ.

Autres informations

• Accessibilité : tout à fait possible pour des enfants ; faites cette randonnée par chemins secs
• Itinéraire : autoroute A5, après La Neuveville prendre à droite Route de Bienne, direction Ligerz que nous traversons et ensuite nous arrivons à Douanne ; aller jusqu’à la gare
• Itinéraire jusqu’au point de départ de la randonnée : Train de Douanne (Twann) à Bienne ; sortir direction centre ville puis partir direction montagne (ouest) en suivant l’indication Macolin funiculaire

Monter en funiculaire jusqu’à Macolin

• Coordonnées point de départ : Macolin : WGS 84 (lat/lon) : 47.13925, 7.21420
• Parking : payant au départ, à la gare de Douanne, CHF 2.- l’heure

• Balisage du chemin: suivre Twannberg/Twannbachschlucht/Twann
• Restauration : des bancs ou des rochers pour un pique-nique de rêve dans les gorges ; place de grillade vers les Moulins

• Panorama :
• Divers : les gorges sont ouvertes d’avril (après Pâques) à octobre ; se renseigner sur les dates précises. L’accès est payant, CHF 2.- pour les adultes et CHF 1.- pour les enfants.

WC disponibles à la gare de Douanne

Campanules

Cartes

Fichier KML du parcours

De la passerelle panoramique de Sigriswil au bord du lac de Thoune

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 797 m
Altitude maximale : 797 m
Dénivelé positif/négatif : 300 m/540 m
Durée totale : 3 h
Distance totale : 9.7 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Bien sûr, la passerelle panoramique de Sigriswil avec sa longueur de 340 m est un point fort de cette randonnée. Mais vous découvrirez un coin très sauvage à Balmflue, une vue dominante sur le lac de Thoune, un parcours essentiellement dans les forêts, des fermes ou chalets dont les façades en bois ont été brûlées par le soleil, de superbes panoramas avant de rejoindre le bord du lac et pourquoi pas s’y baigner.

Descriptif de la randonnée

Vers l’arrêt du bus, voici le premier indicateur ; direction Oberhofen.

Longer le cimetière et traverser une grande place

pour rejoindre la passerelle dont la traversée est payante (CHF 8.- par adulte, gratuite pour les enfants jusqu’à 16 ans).

Une pause photo au milieu avec cette superbe vue sur le lac et le Niesen.

Vue de la passerelle de l’autre côté.

Encore enneigés, la Blümlisalp, le Doldenhorn et le Balmhorn

Emprunter le chemin qui part à droite en direction Aeschlen.

L’imposant Niesen et le lac avec ses deux couleurs.

Derrière nous, l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau.

Après avoir longé un hôtel, il faut traverser la route et continuer tout droit.

Il y a beaucoup de sentiers pédestres donc de nombreux indicateurs ; donc il faut être un peu attentifs.

Nous restons sur les hauts d’Aeschlen.

À notre gauche, la pointe du Stockhorn bien reconnaissable.

Un joli coin grillades bien aménagé, mais à peine après 2 km après le départ.

Nous passons de l’asphalte à un bon chemin forestier

puis un sentier bien aménagé.

Cap Oberhofen/Balmflue (monter à droite) ;

Juste après un bâtiment d’exploitation forestière, continuer tout droit ; l’indicateur est caché partiellement par les branches.

Après 200 m, prendre un sentier à gauche (ne pas continuer sur le chemin qui monte à droite) ; une flèche en partie effacée peinte sur un arbre est cachée par la végétation et le poteau indicateur est situé trop loin).

Nous descendons vers le lit du ruisseau Riderbach,

toujours mêmes directions ;

la fin de la descente est plus pentue et nécessite un peu d’attention, en particulier avec les enfants.

Nous sommes au pied d’une falaise.

Traversée du ruisseau

pour rejoindre Balmflue

et ses impressionnants rochers.

Une passerelle a été construite le long de la paroi.

Nous descendons en direction d’Oberhofen ;

à  partir de cette localité, cap sur Hünibach / Thun.

Désormais sur un tronçon asphalté et un beau dégagement sur le village d’Oberhofen

et son château. Le donjon remonte au 12ème siècle, le bâtiment principal et la chapelle sont du 15ème siècle. Il est passé de la famille des Habsbourg aux Bernois après la bataille de Sempach. Au milieu du 19ème siècle, il est acquis par M. de Pourtalès, chambellan neuchâtelois du roi de Prusse qui apporte une note romantique en le transformant en résidence d’été. Il abrite actuellement un musée historique.

Nous poursuivons sur des routes forestières

et nous rapprochons du but.

Bien suivre les nombreux indicateurs pédestres jaunes.

Nous arrivons à une deuxième place de grillades vers le 7ème kilomètre.

Un dernier secteur boisé

et nous rejoignons un quartier résidentiel sur les hauteurs de Hünibach.

Après un bon kilomètre, nous passons sous la route cantonale pour arriver au bord du lac

et sa belle promenade ombragée à même le plan d’eau.

Devant nous le château de Schadau et son magnifique parc.

Nous continuons de border le lac avant de prendre à angle droit (vue arrière) sur notre droite

pour retrouver la route cantonale puis prendre à droite jusqu’à l’arrêt de bus  » Hünibach Seematte »). Nous prenons le bus pour retrouver le point de départ (toutes les 30 minutes avec un changement à Oberhofen.
Pour les sportifs, vous pouvez vous arrêter à Gunten et monter jusqu’au point de départ à pied (par le trajet court, dénivelé 230 m pour une distance de 1.5 km, une bonne demi-heure)

Autres informations

• Accessibilité : déconseillé aux personnes souffrant de vertige. Possible pour des enfants ; la descente dans le lit du Riderbach (Rappeflue/Balmflue) peut poser problème aux plus jeunes du fait des marches et du terrain qui peut être glissant.
• Itinéraire : Autoroute A6, sortie no 16 Thun Nord et notamment Gunten ; traverser Thun et longer le lac jusqu’à Gunten puis monter à gauche jusqu’au départ (Hängebrücke/Sigriswil)

• Coordonnées point de départ : Sigriswil : WGS 84 (lat/lon) : 46.71703, 7.71186
• Parking : gratuit mais en nombre limité à l’arrêt de bus Sigriswil Dorf

• Balisage du chemin : Suivre d’abord Aechlen /Oberhofen et Balmflue et enfin Hünibach/Thun
• Restauration : de nombreux bancs ou tout simplement le gazon au bord du lac de Thoune avec un superbe panorama devant nos yeux ; endroit idéal pour le pique-nique
• Divers : attention, le dénivelé indiqué sur map.geo est faux ; il considère une descente au fond de la vallée lors du franchissement de la passerelle

Cartes

Fichier KML du parcours

La Barboleuse – Bex par les gorges de l’Anvançon

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 1’210 m
Altitude maximale : 1’210 m
Dénivelé positif/négatif : 32 m/ 810 m
Durée totale : 2 h 10
Distance totale : 8 km
Difficulté : facile-moyen ; la descente à travers la forêt comporte des passages très pentus, voir descriptif

Commentaire général

Joli dépaysement qu’offrent les gorges de l’Avançon avec en plus la découverte du village de Gryon. Et la montée en train à crémaillères jusqu’à la Barboleusaz avec un superbe point de vue sur les Dents du Midi vous réjouira également. Ce que nous avons moins aimé est l’importante proportion de revêtement asphalté.

Descriptif de la randonnée

Depuis l’arrêt Pont Neuf, prendre le train jusqu’à la Barboleuse.

Arrivés à la gare, vous trouverez cet indicateur, bien suivre cette direction.

en longeant la route cantonale sur 300 m.

Profitez de ce beau panorama : de gauche à droite, Grand Muveran, puis le petit, Pointe d’Aufalle, la Dent Favre, la Pointe des Savolaires et la Grande Dent de Morcles.

À notre gauche, Culan, le sommet des Diablerets, plus bas au milieu, la Tour d’Anzeinde, puis le massif d’Argentine.

Quitter la route cantonale en descendant à gauche direction Gryon Village.

Nos ancêtres savaient bien faire les choses.

À ce croisement, continuer tout droit, indicateur rouge vélo Gryon, il manque un panneau jaune

puis descendre à gauche.

Montée à l’alpage originale.

Nous allons suivre la direction La Peufaire/Le Bévieux/Bex-Gare

Ne pas manquer l’indicateur nous invitant à descendre à gauche.

d’abord sur un bon chemin ombragé

qui se transforme en simple sentier.

Près d’une maison en rénovation, il manque un indicateur ; il faut continuer tout droit

et prendre à gauche à travers les hautes herbes

pour retrouver l’itinéraire ; celui indiqué sur map.geo ne correspond plus à la réalité.
Il y a des tronçons bien pentus, donc prudence notamment avec les enfants. Les bâtons de randonnée sont bien utiles.

Nos articulations sont contentes de pouvoir rejoindre la route asphaltée en pente plus douce.

Cap inchangé

Lors de la suite de la balade, nous allons traverser l’Avançon à plusieurs reprises.

La rivière

Improbable construction que ces pierres déposées sur les rochers et tiennent sans aucun artifice.

Vraiment magique, bravo l’artiste.

Nous profitons régulièrement de l’ombre des arbres.

La rivière offre de belles prises de vue dans un cadre sauvage.

Nous rejoignons la route cantonale, suivre Bex Gare

Nous passons devant les Salines de Bex

pour traverser à nouveau la rivière

et poursuivre sur une route en gravillons.

Nous entrons dans Bex et traversons un quartier résidentiel. Rester sur la même berge

jusqu’au Pont Neuf.

Prendre à gauche et nous retrouvons rapidement notre point de départ.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour des enfants ; soyez prudents et attentifs lors de la descente à travers la forêt après Gryon
• Itinéraire : Autoroute A9/E27/E62, sortie no 19 Bex; traverser en partiecette localité et continuer direction Gryon jusqu’à l’arrêt Pont Neuf
• Coordonnées point de départ : La Barboleuse : WGS 84 (lat/lon) : 46.28301, 7.07040
• Parking : juste après l’arrêt Pont Neuf, sur la droite, gratuit mais limité à 3 heures en semaine ; le samedi et dimanche illimité


• Balisage du chemin : suivre Gryon, puis La Peufaire/Le Bévieux/Bex-Gare
• Divers : WC disponibles au parking de la Barboleusaz ; bâtons de marche bien utile pour la descente dans la forêt. À faire par terrain sec

Cartes

Fichier KML du parcours

Sur la route des diligences entre Salvan et Finhaut partie 2

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 934 m
Altitude maximale : 1’307 m
Dénivelé positif/négatif : 550 m / 260 m
Durée totale : 2 h 35
Distance totale : 8.1 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Dans une nature bien préservée, revivons un peu ce que les marchands et voyageurs découvraient au milieu du 19ème siècle. Magnifiques murs de soutènement en pierres sèches, pierres bordières en aval du chemin, le pittoresque hameau du Trétien et ses gorges, son itinéraire en lacets après ce village et le retour en train à Salvan avec des vues vertigineuses sur le fond de la vallée, autant de bonnes raisons pour découvrir ce joli coin.

Descriptif de la randonnée

À la gare de Salvan, le premier indicateur ; voici les 3 directions que nous allons suivre.

Descendre la rue Marconi (où se trouve notamment un musée qui lui est dédié)

jusqu’au croisement avec la route cantonale. Même cap

en empruntant la rue de la Cotze avec l’un ou l’autre vieux raccard.

Continuer toujours tout droit jusqu’aux installations sportives.

Les choses sérieuses commencent ; une bonne montée avec plusieurs secteurs équipé de marches.

Deux paisibles quadrupèdes qui recherchaient quelques caresses.

Joli mazot bien entretenu.

Après un court secteur sous forme de route

nous retrouvons un sentier où rochers et forêt font bon ménage.

Vers une clairière (maison à droite en surplomb), descendre à droite (l’indicateur manque)

en direction de la route.

La traverser de même que la voie de chemin de fer

et se diriger vers la gare des Marécottes.

Une petite montée

et nous allons longer la voie de chemin de fer.

On voit bien les pierres bordières en aval.

Le pont en pierres pour passer les voies

et nous amener sur une route asphaltée du hameau de la Médetta. Ne pas manquer l’indicateur et prendre à droite

et retraverser la voie (prudence).

Au prochain croisement,

suivre le sentier supérieur (il manque une marque jaune de confirmation).

qui rejoint l’antique route.

Descente avec passage de la voie (prudence)

et un secteur plus raide avec des marches

pour arriver à la route asphaltée conduisant au Trétien.

Superposition de ponts.

Les gorges du Triège et ses passerelles ; accès gratuit, distance 1 km, dénivelé 160 m, durée 45 minutes.

Il reste encore du chemin.

Longue traversée du village du Trétien et de belles demeures en bois.

et nous quittons l’asphalte pour monter à droite une route carrossable.

De l’autre côté de la vallée, le hameau de La Crettaz.

La route monte en pente régulière et en larges lacets avec de beaux murs de soutènement.

Vue arrière sur la vallée.

Au point le plus élevé, un banc bienvenu pour la pause. Face à nous les Aiguilles rouges avec notamment celle du Belvédère.

Un long plat nous amène à l’entrée de Finhaut. Descendre direction le centre du village et la gare.

Quel magnifique travail de reconstitution du hameau, avec personnages et animaux.

Descente à travers le village avec quelques hôtels belle époque, notamment l’hôtel Bristol récemment rénové. À la gare, prendre le train pour Salvan.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour les enfants, moyennant de l’attention lors de certains passages ; prendre en compte le dénivelé. Et une visite au zoo constituera une motivation supplémentaire
• Itinéraire : Autoroute A9/E27/E62 sortie no 21 Matigny-Fully/Salvan ; entrer dans Martigny et au rond-point, prendre à droite direction Salvan
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.12142, 7.02088
• Parking : gratuit vers la gare, mais en petit nombre ; gratuit vers les installations sportives (patinoire/terrains de sport). À l’entrée du village, prendre à gauche ;

ignorer le 1er parking à gauche et continuer jusqu’à Bougnon ;

le parking se trouve devant vous

L’itinéraire pédestre se trouve juste à côté.

• Balisage du chemin : suivre les Marécottes, puis Le Trétien/Finhaut
• Restauration : belle place de pique-nique couverte et WC aux Marécottes

• Flore :
Orchis moucheron

• Divers : à l’entrée des Marécottes, il manquait un indicateur jaune (récentes coupes de bois et certainement oubli de le remettre) ; à la Médetta, un indicateur était mal positionné. Enfin, nous n’avons pas trouvé le sentier indiqué sur map.géo après le passage sous-voies plus loin que le Trétien (raccourci qui n’est pas balisé). Nous avons dès lors suivi la route des diligences qui est plus facile

Cartes

Fichier KML du parcours

Bretonnières – Romainmôtier – Bretonnières

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 670 m
Altitude maximale : 866 m
Dénivelé positif/négatif : 268 m
Durée totale : 8.3 km
Distance totale : 2 h 15
Difficulté : facile-moyen ; aucune difficulté technique

Commentaire général

Cette jolie balade nous permet de découvrir la campagne du pied du Jura et la magnifique abbatiale de Romainmôtier, bijou d’architecture romane et témoin du style clunisien. Idéale pour les familles avec une bonne alternance de forêts, champs et villages qui sont restés bien conservés.

Descriptif de la randonnée

Depuis le parking, revenir vers le centre du village où nous trouvons le premier indicateur ; direction Premier.

Nous partons direction la fontaine couverte

et au coin de celle-ci, il faut monter à gauche.

Vous découvrirez en plein village des fermes encore exploitées, ce qui devient rare à notre époque.

L’ancienne école avec sa classe qui était sous le clocher

L’itinéraire fait quelques zig-zags, il est très bien balisé avec des indicateurs jaunes, mais il faut être un peu attentif. La pente est régulière et facile.

Derrière nous, le Mont Suchet

et à sa droite, les Aiguilles de Baulmes.

Nous poursuivons sur de petites routes asphaltées ou bétonnées

que nous quittons pour un sentier qui part à droite le long d’un champ

puis d’un bois.

Après une courte montée, nous sortons de la forêt

et nous avons un magnifique dégagement sur la plaine avec ses champs de colza jaunes bien reconnaissables.

Avant d’arriver à Premier, cet agréable coin pour une pause ou un pique-nique.

Arrivés à ce village, il faut descendre à gauche direction Romainmôtier.

Belle fontaine couverte

Poursuivre la descente jusqu’à cette intersection où nous avons choisi la route de droite

Romainmôtier Direct.

À l’entrée de cette localité, traversez la route cantonale et descendre

à travers le pré direction le fonds du vallon.

En cette fin avril, le canal n’avait pas encore été mis en eau.

S’agissait-il de l’ancien lavoir ?

Jolie passerelle en bois

Romainmôtier compte de nombreuses belles demeures bien entretenues.

Au centre de la localité, l’indicateur nous invite à monter à gauche direction notre point de départ.

Mais d’abord un crochet par l’Abbatiale. Le monastère a été fondé au milieu du 5ème siècle et fut cédé à l’abbaye de Cluny au 10ème siècle. Magnifique édifice de style roman, l’église fut construite entre 990 et 1028 selon les plans de l’église de Cluny.

Dont voici la nef et le chœur

et les bas-côtés typiques du style roman

Vue générale où l’on voit bien l’architecture cruciforme.

Nous remontons la rue du Bourg, prudence lors de la traversée de la route cantonale. Suivre le chemin pédestre qui domine la route.

Montée tranquille

pour arriver au Bois de Forel, partie appréciée car verte et bien ombragée

À la sortie du bois, nous retrouvons l’asphalte sur un bon kilomètre avant l’entrée dans Bretonnières.

Magnifique ensemble floral.

Nous poursuivons notre descente pour rejoindre notre point de départ.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour les enfants
• Itinéraire : autoroute A1, sortie no 21 La Sarraz; traverser cette localité et continuer direction Bretonnières jusqu’au centre du village
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.71183, 6.47469
• Parking : gratuit

• Balisage du chemin : suivre Premier puis Romainmôtier
• Restauration : quelques bancs sur le parcours ; banc/table avant Premier

Cartes

Fichier KML du parcours

Entre Berne et Vaud, le long de la Sarine

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 969 m
Altitude maximale : 1’229 m
Dénivelé positif /négatif : 405 m
Durée totale : 3 h
Distance totale : 10.5 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Lors d’une sortie à vélo, nous avions aperçu des promeneurs ce qui nous a donné l’idée de cette balade. Partons randonner sur les terres de l’ancien Comté de Gruyères entre deux villages (parmi d’autres) qui ont conservé la Grue sur leurs armoiries.
Si la Sarine prend sa source en terres valaisannes au pied du glacier de Tsanfleuron, elle traverse les cantons de Berne puis de Vaud avant d’arriver en pays de Fribourg.

Descriptif de la randonnée

La fonte des neiges apporte un volume d’eau supplémentaire à la Sarine au printemps.

Au parking, cet indicateur de randonnées ; nous allons suivre Saanen.

Départ sur une route asphaltée qui monte et que nous quittons rapidement pour un large sentier à gauche.

Brèves montées et descentes se succèdent

avec cette belle ouverture sur le Rubli au centre.

Arrivés à la Step, le chemin ordinaire qui continue tout droit (rive gauche) est barré ; (travaux d’entretien jusqu’au 31.7.2022)

une déviation nous fait changer de rive. L’itinéraire est quasi-plat jusqu’à Saanen.

Voici la passerelle que nous aurions dû emprunter si le chemin habituel avait été ouvert.

Nous continuons de côtoyer la Sarine et à notre gauche l’aéroport de Gstaad.

Pas mal pour une petite pause …

Arrivés à Saanen, vue sur le Giferspitz et la Wandeliflue à droite.

Eau, forêt et rocher.

Nous quittons le bord de la rivière puis traversons les voies de chemin de fer et nous dirigeons direction la gare de Saanen (WC disponibles)

où nous trouvons cet indicateur : direction Mangelsguet (Marengo)/le Vanel/Rougemont.

Emblèmes bernois et de Saanen.

Nous quittons la rue principale pour emprunter la petite Mittelgässli à gauche

avec ses belles demeures

et cette devise.

Au milieu de la ruelle, ne manquer cet indicateur

et prendre à droite

puis franchir la route communale et monter direction l’église.

L’église Saint-Maurice date du 13ème siècle et a été reconstruite en style gothique au 15ème siècle. Elle comporte une tour d’origine romane. Elle est très reconnaissable au toit en bois hexagonal qui contient les cloches.

Au coin du mur du cimetière, prendre à gauche et longer ce dernier.

Un sentier nous amène au hameau de Gibel.

À gauche le Rothorn et à droite le Niesehorn.

Nous bordons brièvement un ruisseau avant de nous lancer dans une montée assez raide en direction de la forêt (dénivelé de 140 m sur une distance de 700 m)

Le sentier est bon mais étroit ; il traverse une forte pente donc prudence avec les enfants.

À la sortie du bois, nous traversons un pré

et rejoignons une route carrossable.

Cap inchangé

Bien suivre les indicateurs jaunes pour arriver sur une route forestière

qui devient un sentier. Contourner la bâtisse par la gauche.

À Mangelsguet/Marengo, nous sommes à la frontière des deux cantons.

Nous avons bien aimé l’endroit, très calme avec bois d’un côté et pâturage de l’autre.

Et voici la descente ; des cordes sont bien utiles lors du premier bout.

Elle est assez directe et nécessite un peu d’attention, en particulier avec des enfants. En face de nous, la Pointe d’Aveneyre, puis Planachaux et la Dent de Corjon.

Un peu plus bas, nous voyons à notre droite, le Vanil Carré, le Gros Perré et la Pointe de Paray avec une petite tache blanche.

Nous continuons sur l’étroit sentier

et finissons par rejoindre une route agricole.

À nos pieds, Rougemont

Nous passons ensuite à proximité des ruines du Vanel dont il ne demeure qu’une tour en ruine.

Construit au 10ème siècle par les comtes de Gruyère sur un éperon rocheux, le château était capable de résister aux sièges et servait de refuge aux habitants en cas d’attaque.  La seule route qui conduisait du Pays d’Enhaut au Simmental, en Valais par le col du Sanetsch ou aux Diablerets par le col du Pillon passait par l’enceinte du château du Vanel. Bien sûr, le seigneur percevait un péage. Le château fut assiégé et incendié par les Bernois en 1406. Le chemin de l’Ancien Château débouche sur la rue des Allamans.

Le Rubli, puis le Rocher Plat et tout à droite le Rocher du Midi.

Il faut continuer toujours tout droit direction Rougemont Centre.

Ce dernier tronçon asphalté est à priori inintéressant.

Détrompez-vous, vous pourrez admirer de magnifiques demeures avec de belles inscriptions.

À la fin du village, prendre à gauche la route qui descend

et nous voici à la gare de Rougemont. Direction les Revers

Traversez la voie de chemin de fer du MOB et en 5 minutes nous arrivons au parking.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour des enfants ayant l’habitude de sentiers de montagne.
• Itinéraire : Aigle – Col des Mosses – Château-d’Oex ; ou Bulle – Château-d’Oex puis Rougemont ; au rond-point situé à l’entrée du village, prendre à droite direction les remontées mécaniques de la Videmanette

• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.48616, 7.20935
• Parking : gratuit au départ de la télécabine de la Videmanette
• Balisage du chemin : suivre Saanen, puis Mangelsguet/Marengo/Le Vanel/Marengo
• Restauration : de nombreux bancs le long de la Sarine ; place de grillades peu après le départ.

• Flore
Pensées

Crocus du printemps

Gentianes printanières

• Divers : place de jeux vers la gare à Saanen et à l’entrée de Rougemont.

Cartes

Fichier KML du parcours

Les vallons des Vaux et du Flonzel

Situation

Commentaire général

Altitude de départ : 660 m
Altitude maximale : 672 m
Altitude minimale : 460 m
Dénivelé positif/négatif : 360 m
Durée totale : 3 h 15
Distance totale : 11.6 km
Difficulté : facile-moyen

Descriptif de la randonnée

Du parking, descendre et traverser la route cantonale

pour trouver le premier indicateur ; départ direction Rovray

le long d’une clôture et au croisement avec la route asphaltée, monter à droite.

À la prochaine bifurcation, prendre à gauche

un chemin agricole

qui nous conduit vers une forêt.

Peu après, nous trouvons une place avec un foyer pour les grillades.

Nous sortons de la forêt et partons direction le village de Rovray

mais il faut rapidement obliquer à gauche

et emprunter un chemin en terre.

Nous arrivons vers l’exploitation agricole sise au Murgi

que nous traversons pour repartir côtoyer la forêt. Ne pas manquer le chemin qui va à gauche dans la forêt.

Le sentier est agréable et facile

jusqu’au début de la descente qui part à gauche à proximité du viaduc autoroutier.

Sur les tronçons les plus pentus, des marches facilitent la progression.

Bien qu’il n’avait pas plu depuis une semaine, 4 secteurs étaient boueux et très glissants, malgré quelques planches posées sur le sol.

L’itinéraire traverse une pente à forte déclivité, donc prudence, en particulier avec les enfants.

Nous sommes contents de retrouver plus d’adhérence sur la route du vallon (à gauche)

Le ruisseau des Vaux s’est creusé son lit dans la molasse.

Vu sur la seule maison du vallon.

Une grotte d’une dizaine de mètre creusée dans l’imposante falaise.

Nous traversons le ruisseau des Vaux

et remontons maintenant le vallon du Flonzel.

Après cette passerelle,

deux options s’offrent à vous : soit partir à gauche et rejoindre la Tour de St-Martin en 20 minutes, soit poursuivre dans le vallon du Flonzel, ce que nous avons choisi.

Nous avons bien aimé ce secteur avec ses falaises,

sa nature bien préservée,

sauvage

et verdoyante.

Nous quittons le vallon à regret par un bon sentier qui monte en zig-zag et en pente régulière.

Sortie du bois que nous allons longer jusqu’aux abords de Molondin.

Un bref passage sur une route communale et à gauche, direction la Tour de St-Martin

en empruntant la route bien nommée de la Scie.

Retour dans la nature

avec cet agréable sentier bordé de haies.

À notre gauche, la Tour de St-Martin et une petite partie de rempart.

Au croisement de la route pour Chêne-Pâquier, nous décidons de faire le détour par la fortification (à gauche).

Des escaliers métalliques permettent d’atteindre son sommet.

Ce site date du 12ème siècle. Les seigneurs de Saint-Martin y ont construit le château et le bourg qui lui était lié, intégrant l’église. Bien situé sur une esplanade, il était défendu par les falaises des vallons des Vaux et du Flonzel et pour le surplus entouré d’une enceinte. Il y avait une communication avec la tour de la Molière. La famille Saint-Martin s’est éteinte au début du 15ème siècle et le bourg fut abandonné au siècle suivant.

Les nouveaux gardiens pacifiques du lieu.

Par la route communale, nous rejoignons Chêne-Pâquier qui doit son nom à de nombreux arbres de cette espèce. Magnifique magnolia devant une belle demeure.

Direction notre point de départ

et nous quittons la route en prenant l’itinéraire pédestre à gauche.