Circuit Sarine à Hauterive

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 573 m
Altitude maximale : 668 m
Dénivelé positif : 290 m
Durée totale : 2h 45 h
Distance totale : 11 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Après avoir découvert les 3 rivières proches de Fribourg, les gorges du Gottéron, voici la dernière partie de la trilogie des randonnées consacrées aux rivières et cours d’eau proche de la ville de Fribourg. Une sympathique randonnée qui permet de découvrir de jolis aspects de la Sarine et qui peut être pratiquée du printemps à l’automne.

Descriptif de la randonnée

Depuis la place de parc de la STEP, nous revenons sur nos pas, traversons la route communale et avant le pont, prenons à droite en direction de la Sarine.

Nous empruntons un joli sentier forestier et, en saison, vous trouverez de l’ail des ours.

Observez la clôture, certains piquets ont des visages sculptés.

Au bout du chemin, nous prenons à gauche en suivant l’indication « La Tuffière/Posieux » et traversons la Sarine.

Les berges offrent de belles places de pique-nique, voir sous autres information. Nous retrouvons ces falaises typiques de molasse.

Un peu après, magnifique ferme avec des armoiries peintes sur la façade et l’année de construction de la bâtisse, soit 1758.

Le chemin monte en pente régulière avec un joli passage creusé entre les rochers.

Vers la ferme de Pra-de-Villard (qui commercialise ses propres produits), nous rejoignons une petite route goudronnée avant de bifurquer à droite sur une route forestière, puis un sentier qui nous amènera vers la route cantonale et le pont de la Tuffière qui comporte un trottoir.

Du pont, nous avons un joli point de vue sur la Sarine.

Soyez prudents, particulièrement avec les enfants, car après le pont, il n’y a qu’une bande pédestre le long de la route sur une centaine de mètres.

Nous sommes très contents de prendre la descente à droite qui va nous amener à un joli sentier forestier qui longe la rivière.

Bientôt nous arrivons à proximité de Posieux, le chemin remonte ; nous avons dépassé la moitié de la randonnée, un banc s’offre à nous pour une pause. Un panneau jaune nous indique le temps jusqu’à l’abbaye

et nous prenons un joli sentier longeant la rivière avant d’arriver au passage le plus spectaculaire, d’abord entre les rochers

puis carrément au pied des falaises et le long de l’eau.

Et voici un joli tronçon avec de beaux galets qui mettent à mal nos chevilles.

Nous rejoignons un chemin forestier, montée, descente puis montée se succèdent.

Et nous arrivons à l’abbaye par son porche d’entrée

et découvrons un monde de silence et les magnifiques couvent et église.

Nous arrivons alors vers le premier pont emprunté et rejoignons le joli sentier forestier qui longe la rivière et l’abbaye et rejoignons notre point de départ.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour des enfants, mais prendre en compte la distance
• Itinéraire : autoroute A12/E27, sortie No 6 Matran, suivre Posieux/ Grangeneuve, puis abbaye d’Hauterive
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.76923, 7.11825
• Parking : gratuit ; depuis l’abbaye d’Hauterive, continuer de descendre ; avant le pont, prendre à gauche direction STEP ; un autre parking est à disposition de l’autre côté de la Sarine à 200 m

• Balisage du chemin : uniquement sentier pédestre, balisage jaune ; suivre d’abord « la Tuffière/Posieux puis « Abbaye d’Hauterive
• Restauration : plusieurs possibilités de pique-nique le long de la rivière ; tenir compte des avertissements concernant une possible brusque montée des eaux ; quelques bancs ; pas de place de grillade.
• Divers : à l’abbaye, vous trouverez un petit magasin de produits faits par les moines ou d’autres monastères

 

Cartes

 

Les gorges du Gotteron

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 537 m
Altitude maximale : 685 m
Dénivelé positif/négatif : 230 m
Durée totale : 2 h 30
Distance totale : 9.6 km
Difficulté : facile – moyen

Commentaire général

Découvrir le centre historique de Fribourg, avoir de magnifiques points de vue sur a vieille ville de Fribourg (« la Basse ») et flâner le long du bucolique ruisseau du Gottéron sont les ingrédients de cette très jolie randonnée. Pour les fans de sports, le club de hockey qui porte le même nom a été fondé par des jeunes de « la Basse » et la patinoire se trouvait sur la place des Augustins transformée aujourd’hui en parking.

Descriptif de la randonnée

Notre randonnée commence au Nord du Pont couvert de Berne et nous trouvons les indications suivantes.

Nous suivrons le sentier no 269 pour rejoindre Ameismüli. Nous suivons le ruisseau du Gottéron et traversons l’ancien mur d’enceinte de la ville sur une route asphaltée.

Le cours d’eau est bordé par d’imposantes falaises en molasse.

Vous découvrirez également de belles demeures bien conservées.

Soyez rassurés, vous ne rencontrerez pas le redouté dragon du Gottéron qui hantait les lieux, sauf sous forme sculptée.

Le sentier forestier suit le ruisseau

avant de le traverser à quelques reprises par des passerelles.

La vallée est assez humide et de petits cours d’eau descendent à même la falaise.

Le cours d’eau change régulièrement d’aspect du fait de la lumière, de chute ou de l’étroitesse de son lit.

Au bout d’une heure, à Ameismüli, nous quittons le Gottéron en suivant l’indication 269 et Bourguillon.

Le sentier en escaliers part à droite et monte dans la forêt

puis nous traversons de grands champs

sur des chemins plus ou moins marqués. Mais le balisage est clair.

Un sentier nous conduit à la forêt du Tannholz que nous traversons sur un chemin forestier parfois boueux.

Nous poursuivons sur une route gravillonneuse et arrivons dans un quartier de villas de Bourguillon. L’indicateur jaune nous fait quitter la route pour un sentier bien plus agréable

et nous rejoignons le centre du village. Comme indiqué, vous pouvez également commencer votre randonnée à cet endroit.

Nous longeons brièvement la route cantonale et prenons à gauche direction « Lorette » ; nous ne suivons plus le sentier balisé 269.

Nous traversons un grand quartier de villas pour arriver à la porte de Bourguillon, construite en pierres de taille et en moellons. C’est le verrou supérieur de la Maigrauge située au sommet de Lorette.

Pause obligatoire à la chapelle de Lorette et de son promontoire d’où vous avez un superbe point de vue sur le quartier du Petit-St-Jean enserré dans la boucle de la Sarine

et sur la Grand-Rue côté falaise et la cathédrale.

Nous empruntons ensuite le chemin de Lorette

pour rejoindre la place de la Planche-Supérieure ; nous n’avons pas suivi l’indicateur jaune qui fait un raccourci pour arriver au pied de la place.

Nous poursuivons par le chemin de la Planche-Supérieure pour arriver au Pont du Milieu tout en nous arrêtant pour lire les inscriptions sur la façade du bûcher

et nous arrivons au quartier du Petit-St-Jean puis au Pont couvert de Berne qui nous ramène à notre point de départ.

Pas de dragon, mais une gigantesque toile d’araignée.

Juste à côté, la dernière maison construite en bois le long de la falaise en molasse.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour des enfants, tenir compte de la distance. Bien surveiller les enfants sur certains tronçons.

• Itinéraire : A12/E27 sortie no 8 Fribourg Nord, suivre centre, traverser le pont de la Poya; au bout du pont, prendre à droite, puis la première à droite, la route du Stadtberg avant un garage; descendre jusqu’au bord de la Sarine, rejoindre la route des Neigles puis la rue de Forgerons; parquer soit à cette même rue ou traverser le pont couvert de Berne et il y a un grand parking à droite
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.80460, 7.16945
• Parking : payant sauf le dimanche
• Balisage du chemin : suivre « Gorges du Gottéron » no 269

A Bourguillon suivre « Lorette » ;

de la Planche supérieure, rester sur la piste piétons de la route en direction du pont couvert (pont de Berne)
• Restauration : trois places de pique-nique,

de nombreux bancs et la Pinte des trois canards et sa terrasse

• Panorama : voir descriptif
• Divers : il est possible de commencer cette randonnée à Bourguillon, derrière la chapelle, parking gratuit ; place de jeux et WC à proximité

Cartes

Le tour des trois rivières

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 614 m
Altitude maximale : 643 m
Dénivelé positif : 290 m
Durée totale : 2 h 45
Distance totale : 10.5 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Si presque tout Fribourgeois sait que la Sarine traverse la ville de Fribourg, il y en a moins qui savent que les rivières la Glâne et la Gérine rejoignent la Sarine à proximité de Fribourg. Quelle belle surprise que cette randonnée qui nous permet de découvrir des espaces sauvages à proximité de la ville et longer ces 3 rivières. Et tout cela avec un nombre restreint de secteurs asphaltés.

Descriptif de la randonnée

Nous laissons le parking derrière nous et traversons la route cantonale ; il faut être prudent lors de la traversée car les véhicules peuvent rouler à 80km/h, mais la visibilité est bonne.

Un petit sentier

nous amène à un chemin forestier.

Nous poursuivons direction Ste Apolline

et arrivons le long de la Glâne qui fait un bizarre virage en épingle ;

Nous la traversons grâce au joli point en pierres

puis nous longeons la rivière tantôt sur la route, tantôt sur un sentier. La rivière prend ses aises

et nous la quittons un peu avant qu’elle ne rejoigne la Sarine car nous empruntons un chemin assez pentu pour rejoindre le pont de la Glâne.

Nous longeons la route cantonale

que nous quittons sans regret avant le pont sur la voie de chemin de fer pour un joli sentier le long de la voie CFF à travers un quartier résidentiel. Nous arrivons rapidement sur une autre portion de sentier bien sécurisé

qui surplombe la Sarine.

Nous arrivons ensuite vers l’ancienne chocolaterie Villars et à notre gauche se trouve l’intéressant jardin botanique.

Juste avant le pont de Pérolles, il faut prendre à droite le chemin en marches qui nous amène au bord de la Sarine

que nous traverserons grâce à une très bonne passerelle.

La Sarine est bien calme, troublée uniquement par une famille de canards.

Une nouvelle montée s’annonce et longeant les piliers du pont de Pérolles, nous apercevons différentes voies de grimpe. Nous rejoignons la route cantonale pour Marly que nous longeons sur 200 m et nous partons direction un quartier résidentiel avec un très joli parc et plusieurs installations de jeux qui réjouiront les enfants.

Nous rejoignons une route communale et après les bâtiments d’une entreprise de génie civil, il faut suivre un sentier à gauche à travers la forêt. Si vous désirez raccourcir la randonnée, vous pouvez continuer la route communale.

Très joli point de vue sur les Préalpes bernoises.

Un joli sentier forestier

va nous amener au bord de la 3ème rivière, la Gérine.

et le sentier est sur les berges de la rivière.

Après avoir rejoint la route communale précitée, nous traversons la Gérine, puis la Sarine

et de la passerelle, nous voyons bien la petite Gérine rejoindre la grande Sarine …

Une dernière montée et nous rejoignons notre point de départ.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour des enfants tout en prenant en compte la distance ; il est aussi possible de faire une partie du parcours en aller-retour.
• Itinéraire : autoroute A12/E27, sortie No 6 Matran, suivre Villars-sur-Glâne sans y entrer ; au 4ème rond-point depuis la sortie d’autoroute, prendre à droite direction le pont de la Glâne, le traverser ; le parc se situe à 200 m à gauche
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.78294, 7.12366
• Parking : gratuit, sur la droite en allant direction Fribourg, 300 m avant le pont de la Glâne

• Balisage du chemin : très bien indiqué ; suivre l’indication sentiers de l’eau, tour des trois rivières

• Restauration : aucune possibilité directement sur le chemin ; place de grillade après le pont de Sainte-Apolline, le long de la Glâne, sur la droite ;

et sous le pont de Pérolles, également.
• Panorama : à différents endroits, joli point de vue sur les Préalpes fribourgeoises et bernoises ; voir descriptif
• Divers : au fond de Pérolles, le chemin longe le jardin botanique qui mérite une visite. A plusieurs emplacements, des bancs sont à disposition. 300 m après le départ, il y a une tour d’observation pour la faune

16 tableaux didactiques présentant par exemple la faune et la géologie sont à disposition tout le long du chemin.

Cartes

Sentier raquettes Champoussin Frâchette

Situation

Données techniques

Dénivelé positif/négatif : 335 m
Durée totale : 2 h 15 ; 1 h10 jusqu’au couvert de Frâchette
Distance totale : 6.3 km
Difficulté : facile-moyen

Descriptif de la randonnée

Notre randonnée commence en face du départ du téléski des Champeys

Nous trouvons le premier panneau indicateur

et descendons en direction du ruisseau que nous traversons sur un petit pont.

Nous suivons alors un sentier pédestre relativement plat

et nous avons rapidement une belle vue sur les montagnes vaudoises et valaisannes, avec qui le brouillard jouait à cache-cache ce jour-là.

Arrivés au lieu-dit sur Crête, il faut prendre à droite et monter direction la forêt (photo prise d’en haut).

Commence alors une montée assez exigeante à travers la forêt avec un manteau neigeux très faible en l’occurrence.

Il faut suivre le sentier de crête qui nous amène au couvert de Frâchette

Nous empruntons ensuite une route forestière qui est damée

que nous quittons pour suivre le sentier balisé no 1 (à droite)

qui descend jusqu’au lit d’un ruisseau que nous traversons. De gauche à droite, la Pointe des Mossettes et celle de l’Au.

Il faut être prudent lors de la traversée de la piste de ski, puis prendre rapidement à gauche direction la forêt.

Ensuite, nous montons le long du téleski et arrivons vers le restaurant chez Gaby. Nous traversons la piste du téléski, puis celle de descente et passons sous le télésiège de l’Aiguille des Champeys.

Puis, nous laissons à notre droite la ferme de Gaby

et empruntons un chemin damé.

A proximité de la chapelle, rester à sa gauche, puis le chemin part à travers champs direction le restaurant du Virage.

Après le jardin des neiges, nous descendons à gauche ; puis il faut prendre à droite et terminer la randonnée à plat jusqu’au parking.

Autres informations

• Itinéraire : Autoroute E27 / A9, sortie no 18 St-Triphon/ Pas-de-Morgins; puis suivre la direction Champéry ; à Val-d’Illiez, prendre direction Champoussin
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.20630, 6.86598
• Parking : gratuit

• Balisage du chemin : chemin no 1 ; très bien indiqué


• Restauration : pique-nique possible au couvert de Frâchette ;

possibilité de faire des grillades ; il y a également un WC. Sur le parcours, 2 restaurants, chez Gaby et le Virage (bon menu du jour à prix doux) ainsi que la fromagerie de Gaby
• Panorama :
Face à nous les Dents du Midi

et sur notre gauche les Alpes vaudoises et valaisannes

Carte

Il est possible que le chemin indiqué ci-dessus diffère de celui qui est balisé. Dans un tel cas, il faut toujours suivre le balisage mis en place.

Lien de la randonnée

 

Sentier raquettes Morgins – Savolaire – Morgins

Situation

Données techniques

Dénivelé positif/négatif : 340 m
Durée totale : 2 h 15 dont 1h 15 jusqu’à Savolaire
Distance totale : 6.5 km
Difficulté : facile-moyen

Descriptif de la randonnée

Il faut tout d’abord prendre un petit chemin à droite des caisses des remontée et le suivre sur 50 m en restant sous le télésiège. Arrivé devant cette cabane, prendre à droite la route forestière qui sert également de parking. 

A côté de la voiture rouge, on aperçoit le premier indicateur

Le tronçon emprunté, en l’occurrence Morgins > Savolaire est indiqué. Nous allons suivre la route forestière que nous partageons avec les fondeurs sur près de 3 km.

Il faut suivre cette route et ne pas prendre le sentier qui part à droite dans la forêt que nous prendrons pour la descente.

La pente est régulière et facilite la montée.
A la sortie de la forêt, un magnifique panorama s’offre à nos yeux ; tout d’abord sur les Alpes vaudoises

et ensuite sur les Dents du Midi

Ensuite, nous quittons la route forestière pour un tronçon plus pentu qui passe à côté du chalet de Champarin.

Nous nous trouvons sur un vaste plateau et presque seuls au monde

et nous voici arrivés à Savolaire

et sa buvette fermée en hiver, mais un banc nous accueille pour une pause et profiter du panorama.

Puis nous suivons le bref tronçon Savolaire – Madzé et ses indicateurs bleus

et avons une belle vue sur Morgins.

En face de nous l’imposant massif des Cornettes de Bise.

S’ensuit un passage qui nécessite de l’attention car la trace traverse une forte pente

Et voici que se profile le 3ème tronçon, Madzé – Morgins

avec le sentier qui suit le bas de la pente que nous venons de traverser

Nous empruntons un sentier forestier avec quelques secteurs avec une forte déclivité.

Au bas de cette descente, nous rejoignons la route forestière empruntée pour l’aller.

Autres informations

• Itinéraire : Autoroute E27 / A9, sortie no 18 St-Triphon/ Pas-de-Morgins; puis suivre la direction Morgins
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.23692, 6.85776
• Parking : gratuit
• Balisage du chemin : d’abord Morgins – Savolaire de 18 à 1 en rouge

puis Savolaire – Madzé de 8 à 1 en bleu

puis Madzé – Morgins de 11 à 1 en rouge

puis retour sur la route forestière empruntée à l’aller
• Restauration : aucune possibilité
• Panorama : voir descriptif
• Divers : Cartes disponibles à l’office du tourisme situé à côté du départ du télésiège de la Foilleuse ; WC en face

Carte

Il est possible que le chemin indiqué ci-dessus diffère de celui qui est balisé. Dans un tel cas, il faut toujours suivre le balisage mis en place.

Lien de la randonnée

voir p. 41, 42 et 45

Le Tour de la Palette des Diablerets

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 1’681 m
Altitude maximale : 2’270 m
Dénivelé positif/négatif : 500 m
Durée totale : 2 h 45
Distance totale : 8.5 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Superbe vue sur les Alpes vaudoises et bernoises depuis le sommet, flore diversifiée, très joli cadre avec les lacs de montagne, bref tous les ingrédients sont réunis pour une belle sortie. C’est un incontournable dans une région qui est riche en randonnées. 

Descriptif de la randonnée

Vers l’auberge, nous trouvons un premier panneau indicateur. Nous avons décidé de faire la randonnée dans le sens contraire que proposé, soit suivre la direction col de Voiré.

Un coup d’œil sur ce qui nous attend, la Palette avec le joli lac Retaud à ses pieds.

Nous débutons sur un sentier qui domine le joli lac avec un beau point de vue sur l’Oldehorn et le Sex rouge.

Nous quittons une route carrossable pour un chemin de montagne,

et traversons une forêt, seul point d’ombre lors de la montée. La pente se redresse puis nous abordons une montée régulière avant un replat après un pierrier. La déclivité s’accentue au 2ème kilomètre avant d’atteindre le Col de Voiré et le joli petit lac dans la combe.

Au col prendre à gauche, direction col des Andérets

sur un sentier pierreux

et nous arrivons au chalet Vieux. Il reste encore une jolie grimpée pour atteindre le sommet.

Une route carrossable avec une petite montée sur sa dernière partie nous amène au col des Andérets. Nous avons une vue sympa sur le lac d’Arnon pris dans son écrin vert de forêts dominé par l’Arnehore tout à gauche.

Au col, l’indicateur jaune nous donne la direction. Le chemin balisé débute 50 m. plus bas ou 50 m avant le col (flèche rouge) mais on le rejoint facilement.

Le chemin est terreux et raviné, mais il est possible de monter à côté.

Une approche tranquille avec encore une grosse plaque de neige à mi-juillet avant d’attaquer la dernière montée qui demande quelques efforts

récompensés par le panorama qui s’offre à nous; le Mont Brun et la Gstellihorn de droite à gauche

Au fond à droite, le Wildhorn et tout à gauche le Spitzhorn

En second plan, à droite, l’imposant Mont d’Or et le Gros Van

La Cape au Moine, la Pare et le Tarent de droite à gauche

La fameuse passerelle en face de nous

Nous redescendons au col par le même chemin puis empruntons une route carrossable avant de prendre un petit sentier qui nous permet de couper une longue courbe décrite par la route.

Nous arrivons vers la buvette de la Marnèche et voyons la Palette sous un autre angle.

Il nous reste 1.5 km en pente régulière pour rejoindre le lac Retaud.

Autres informations

  • Accessibilité : possible pour des enfants ayant l’habitude de ce type de sentiers et de dénivelé
  • Itinéraire : A9/E27/E62 sortie no 17 Aigle, suivre Les Diablerets puis le col du Pillon ; arrivé au col, prendre la direction du Lac Retaud
  • Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) :46.35843, 7.19895
  • Parking : gratuit avant l’auberge
  • Balisage du chemin : Suivre Col de Voiré, puis Col des Anderets, la Palette, la Marnèche/Isemau et enfin lac Retaud
  • Restauration : nous avons profité des places de pique-nique et grillade au bord du lac Retaud ; sinon buvette de la Marnèche ou auberge du lac Retaud
  • Panorama : voir descriptif
  • Flore typique des Préalpes, bien diversifiée

Gentiane printanière

Gentiane acaule (il y en a des champs)

Rhododendrons

Bluet

Géranium des bois

Aspérule ?

Ciboulette sauvage

  • Divers : WC disponibles à la station de départ du télécabine Glacier 3000

Cartes

Unterems-Oberems, le sentier de l’ours

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 1’000 m
Altitude maximale : 1’390 m
Dénivelé positif/négatif : 450 m
Durée totale : 2 h 45
Distance totale : 7.8 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

C’est dans la vallée forestière de Tourtemagne qu’a vécu le dernier ours du Valais d’où le sentier qui lui est dédié. Selon la légende, sa fin fut tragi-comique. En effet, les habitants lui auraient tendu un piège dans une grange en y attachant une chèvre. En y entrant, l’ours a fait tomber sur lui une poutre bien placée qui l’a assommé. Il a réussi à se rendre jusqu’à la rivière Turtmänna où il est décédé. L’essentiel de la randonnée est en forêt, donc agréable s’il fait chaud mais cela limite la vue.
A noter qu’à l’est, c’est la vallée de Zermatt et à l’ouest, c’est celle d’Anniviers.

Descriptif de la randonnée

Nous suivons la route goudronnée sur une centaine de mètre avant de trouver ce premier panneau indicateur en face du restaurant et de la poste.

Nous montons à gauche dans le village et suivrons désormais l’image de l’ours.

Le chemin traverse des prés avec une jolie déclivité

Et nous voyons des granges dont le bois a été brûlé par le soleil.

Un passage d’un escarpement se fait par une échelle et est bien sécurisé.

Puis la pente s’adoucit, mais il faut rester attentif aux racines et aux pierres. 

Un petit rafraîchissement est offert par une cascade coulant sur le toit d’un abri construit pour nous éviter la douche.

Pour les randonneurs qui voudraient abréger la randonnée, il est possible de couper après 3 km.

Nous arrivons près de la rivière Turtmänna qui est traversée par un pont en bois. Il est possible de partir sur le bisse d’Ergisch qui fait l’objet d’une autre randonnée sur le site.

La dernière partie de la montée est en moins bon état, avec notamment un passage où le chemin a été emporté; un petit passage est très étroit et traverse  une forte pente.

Un virage en épingle (indication de 35 minutes jusqu’à Oberems) et nous revenons plein Nord, d’abord sur un bon chemin forestier qui se rétrécit parfois, traverse des herbes hautes ou de jolis bois comme Toibu.

A la sortie des forêts, très joli point de vue sur le glacier du Petersgrat, à gauche, puis sur le Hohgleifen, le Stralhorn et le Bietschorn entre deux nuages qui domine le Lötschental.

Nous arrivons dans le très joli village d’Oberems avec une magnifique place de jeu et un espace Sagu et Mili dédié au travail des scieurs qui sera ouvert fin août 2019.

Le four du village avec ses bassins a été très bien rénové

Et vous verrez de beaux raccards, sans oublier la griffe de l’ours et son histoire déjà citée.

Sur les hauts du village, une autre place de jeux avec un espace pique-nique et notamment une tyrolienne.

Au milieu du village, avant l’église, nous descendons à droite sur une route

qui devient rapidement un sentier forestier en bon état.

Arrivés à la place de grillades, nous suivons les marches et le chemin forestier en direction d’Unterems et non le Bärenpfad (route goudronnée).

Et nous revenons sur le chemin à travers prés emprunté à l’aller.

Autres informations

• Accessibilité : le chemin traverse est parfois étroit et traverse de fortes pentes ; il est aussi caillouteux ou rocheux et sur certains tronçons humides ; donc pas recommandé pour des enfants sauf ceux qui ont l’habitude de tels chemins de montagne.
• Itinéraire : A9/E62 sortie Sierre est ; suivre Simplon/Brig ; traverser Leuk et à Turtmann, prendre direction au 2ème rond-point à droite direction Unterems
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.29165, 7.69737
• Parking : à l’entrée du village, à gauche ; gratuit mais limité à huit heures

• Balisage du chemin : suivre Bärenpfad ; depuis Oberems, nous avons suivi la direction Unterems
• Restauration : à 15 minutes d’Unterems, magnifique place de pique-nique avec place de jeux, creux du feu, tables et bancs, fontaine et WC.

• Panorama : Très belle vue depuis la terrasse du restaurant Emshorn à Oberems avec au milieu le Tschingelhorn qui culmine à plus de 3’500 m

Et, perdue dans l’océan de forêts, la chapelle St-Anton et le sommet de l’Ergischhorn

• Flore : quelques jolis œillets à la sortie du bois

• Divers : Vu que la végétation est assez envahissante, des pantalons longs sont recommandés pour éviter tiques et orties.

Cartes

Le Circuit des bisses à Grächen

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 1’619 m
Altitude maximale : 1’830 m
Dénivelé positif/négatif : 250 m
Durée totale : 3 h
Distance totale : 9.6 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Voici une randonnée qui satisfera toute la famille. Les enfants d’abord du fait de la belle place de jeux Robi et de certaines installations le long du chemin, les parents ensuite pour découvrir une belle région et faire une grillade ou un pique-nique familial tout en faisant une jolie randonnée. De plus, divers panneaux vous expliquent le système de bisses et l’importance de l’eau dans la région ou présentent des légendes d’autrefois.

Descriptif de la randonnée

Devant l’office du tourisme, vous trouvez ce premier indicateur. Il faut suivre la direction Chilcheri (Eggeri, ce sera pour le retour).

Entrer dans le village et vers l’hôtel Mischabel, prendre le chemin qui monte à droite. Il y avait des travaux et l’indicateur jaune manquait.

Puis vous suivez les jalons jaunes qui vous amènent au parc Robi.

Les marques jaunes sur les arbres vous guideront

et vous commencez à longer le bisse

sur un agréable chemin forestier.

Différents panneaux didactiques sur l’eau sont à disposition avec texte en français

Suivre la direction Riedbach lorsque Chilcheri n’y figure pas

Sur les bancs, différents dictons relatifs aux vertus de l’eau

Les ponts ayant été endommagés, il faut passer le ruisseau à gué.

Chaises longues, vasques à musique  

place de grillades avec bar, table et bancs et plus loin, même une balançoire, rien ne maque le confort des randonneurs.

Beau passage empierré avant de retrouver le chemin forestier

Et d’arriver à Chilcheri pt 1’810 m

Il faut alors suivre le chemin qui monte jusqu’au point Eggeri 1’820 m

puis l’indication Sagenweg ou Eggeri ou tout simplement le bisse.

Malheureusement, le bisse n’est plus mis en eau.

Le 2ème pont sur le ruisseau ayant été également endommagé, une déviation a été mise en place avec un nouveau passage à gué et une forte montée.

La canalisation de bois avec ses roues musicales reste silencieuse vu qu’il n’y a pas d’eau.

Poursuivre le long du bisse, direction Hotschuggo/i

Pour arriver à une autre grande place de grillades/pique-nique.

Puis vous rejoignez la route asphaltée pour arriver au petit lac de Grächen (Z’Seew)

que vous pouvez longer pour arriver aux installations Kneipp vous permettant de rafraîchir vos pieds et à vos enfants de jouer avec l’eau.

Vous reprenez la route et un chemin pédestre à votre droite vous ramènera à la place de jeu d’où vous rejoindrez votre point de départ.

Et voici une dernière pensée qui réconfortera les lève-tôt.

Autres informations

• Accessibilité : convient aux enfants ; il y a quelques brefs passages qui nécessitent un peu d’attention
• Itinéraire : A9/E62 direction Sion/Sierre/Brig ; avant Viège, suivre la direction Zermatt/Grächen ; à Sankt Niklaus, prendre à gauche direction Grächen
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.19574, 7.83856
• Parking : payant, CHF 1.-/heure ou CHF 7.-/jour
• Balisage du chemin : bien suivre selon le descriptif
• Restauration : une place de grillade sur le bisse Chilcheri, une à la fin du bisse Eggeri et une à la place de jeux. Il y a de nombreux bancs
• Panorama : Vu que le parcours se déroule en forêt, peu de point de vue ; mais, dans le village, joli coup d’œil sur les Alpes valaisannes
• Divers : Place de jeux Robi avec toboggans et accrobranche notamment ainsi qu’une place de grillades avec bancs un peu en-dessus du départ.

WC disponible derrière l’office du tourisme.

Cartes

Le tour du Lac de Montsalvens

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 807 m
Altitude maximale : 983 m
Dénivelé positif/négatif : 300 m
Durée totale : 2 h 20
Distance totale : 8.6 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

Le lac de Montsalvens a été créé en 1921 suite à la construction du barrage du même nom. Il s’agit du premier barrage voûté européen à double courbure, horizontale et verticale. Un sentier a été aménagé et permet d’en faire le tour. Il vous permettra de découvrir un peu de la belle et préservée vallée du Motélon.

Descriptif de la randonnée

Il est possible de commencer cette randonnée à différents endroits. Nous avons choisi comme point de départ l’usine électrique à Charmey. Comme il y a peu de places de parc, une autre possibilité est de partir de la STEP.

C’est dans un cadre bucolique, les Préalpes aux doux contours, un ruisseau que nous commençons notre randonnée par un premier tronçon sur une route goudronnée.

Le sentier est balisé comme suit

Après la STEP, nous arrivons sur un sentier forestier, bien aménagé.

La Jogne se fraye un passage avant de rejoindre le lac. 

Il faut bien suivre les indicateurs précités et après une petite descente nous arrivons à la passerelle qui permet de traverser un bras du lac.

Joli mélange de couleurs entre le bleu du lac, le vert des forêts et le blanc du Moléson enneigé.

Le sentier alterne montées et descentes et est en bon état.

Sur votre gauche, l’imposante Hochmatt et devant vous, à gauche la Vudalla et au centre le Moléson.

Depuis le barrage, au centre, les Dents Vertes et à droite le Vanil de la Monse.

En une heure vous arrivez au barrage dominé par la Dent de Broc.

La place de grillades est située vers le bâtiment en haut à droite.

Le chemin surplombe le lac; des passerelles en bois ont été aménagées.

Au bout du lac, nous remontons la vallée du Motélon avec son joli ruisseau. Il faut toujours rester sur la gauche, le long du ruisseau jusqu’au moment où vous rejoignez la route goudronnée, vers le pont (30 minutes depuis le barrage).

Il ne faut pas suivre les indicateurs (Tour du Lac) qui vous invitent à partir à gauche et traverser le ruisseau car vous allez suivre la route goudronnée. Au contraire, il faut prendre à droite sur la route goudronnée qui monte en pente régulière. Vous arrivez à un premier croisement, il faut continuer de remonter le ruisseau jusqu’au prochain pont et là, il faut prendre la route forestière qui monte à gauche (direction Tour du Lac, La Monse, Charmey).

La pente se redresse et après avoir traversé un bois, nous arrivons sur un plateau et nous distinguons une chapelle et le beau chalet de la Monse sur notre gauche.

A notre droite, le Vanil de la Monse

L’indicateur jaune nous fait prendre à gauche, direction le chalet. Ensuite nous traversons un pré et nous arrivons sur un chemin forestier avec des secteurs assez pentus. Il est en partie sécurisé, mais prudence avec les enfants. Nous arrivons ensuite sur la route goudronnée qu’il faut suivre sur 200 m environ et nous arrivons à la déchetterie de Charmey. Une fontaine nous permet de nous rafraîchir. Le sentier nous ramène à notre point de départ en suivant la conduite forcée.

Autres informations

• Accessibilité : possible pour des enfants équipés de bonnes chaussures
• Itinéraire : A12/E27 sortie no 4 Bulle et suivre Charmey ; traverser le village et, après le parking de la télécabine, prendre une route à droite indiquée STEP
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.61408, 7.16284
• Parking : gratuit, notamment, STEP ou usine électrique
• Balisage du chemin : suivre les indicateurs Tour du Lac, pour le surplus bien suivre le descriptif
• Restauration : quelques tables de pique-nique et bancs sur le parcours ; une place grillades est à disposition en surplomb du barrage, côté Bulle. Vous trouverez des plats régionaux en période hiver-printemps, au Creux du feu, en été, buvette chez Boudji ; réservation conseillée, en tout cas le weekend.
• Panorama : voir descriptif

Cartes

Montbrion région des Pléiades

Situation

Données techniques

Dénivelé positif/négatif : 355 m
Durée totale : 1 h 50 (montée 1 h, descente 50 minutes)
Distance totale : 5.75 km
Difficulté : facile-moyen

Descriptif de la randonnée

La région des Pléiades offre de belles randonnées en raquettes. Les randonneurs en raquettes côtoient les randonneurs à pied, ceux en peau de phoque ou les lugeurs. Tout le monde y trouve son compte.

Au départ, un panneau vous présente les différentes excursions.

Le temps indicatif de 3 h est étrange, sur le  site swisssowshoe, il est fait mention de 2 h. Nous allons suivre le sentier numéroté 11.

Nous empruntons la route de droite qui part en montée; en suivant les panneaux indicateurs, nous traversons un pont, puis une forêt. Au sortir, nous avons pris le chemin de droite qui monte dans la forêt (balisage jaune sentier pédestre)

et non le chemin de gauche qui va à plat puis part à droite dans un pâturage avec une forte déclivité. La pente du sentier pédestre est un peu moins forte. Les deux sentiers se rejoignent dans la forêt.

Après avoir traversé un ruisseau, nous sortons de la forêt. Il faut prendre directement à droite, dans la pente et 100 m plus haut vous retrouvez un jalon et un panneau en bois indiquant Montbrion.

Le sentier monte en zig-zag pour arriver au chalet de Montbrion.

A notre gauche, le Mollard, également accessible en raquettes.

Les piquets marquent le chemin en lisière de forêt avant d’arriver au lieu-dit Plan de Châtel, à proximité du chalet le Bivouac.

La vue sur les Alpes françaises, respectivement sur les Dents du Midi et le Mont Blanc est magnifique.

A notre gauche, en regardant direction les montagnes, le Folly.

Après avoir admiré ce beau panorama, nous entamons la descente en longeant la forêt ; puis le chemin part à gauche et devient moins aisé ; il est étroit, traverse de fortes pentes et il y a deux courts tronçons à forte déclivité.

Arrivés à proximité du chalet de La Neuve, nous empruntons une route qui nous ramène à notre point de départ.

Autres informations

  • Itinéraire : A9/E62, sortie no 14, La Veyre puis no 14 Vevey/Blonay; traverser Blonay en suivant Les Pléiades; avant d’y arriver, prendre une route à droite direction Pautex
  • Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.48810, 6.93009
  • Parking : parking des Pautex situé au départ, gratuit
  • Balisage du chemin : assez bien indiqué, il manque parfois une indication ; mais le chemin se devine assez facilement
  • Restauration : aux Pléiades; sinon une place de pic nique à proximité du départ (400 m); à droite du panneau ci-après

  • Panorama : voir descriptif

Carte