Les vallons des Vaux et du Flonzel

Situation

Commentaire général

Altitude de départ : 660 m
Altitude maximale : 672 m
Altitude minimale : 460 m
Dénivelé positif/négatif : 360 m
Durée totale : 3 h 15
Distance totale : 11.6 km
Difficulté : facile-moyen

Descriptif de la randonnée

Du parking, descendre et traverser la route cantonale

pour trouver le premier indicateur ; départ direction Rovray

le long d’une clôture et au croisement avec la route asphaltée, monter à droite.

À la prochaine bifurcation, prendre à gauche

un chemin agricole

qui nous conduit vers une forêt.

Peu après, nous trouvons une place avec un foyer pour les grillades.

Nous sortons de la forêt et partons direction le village de Rovray

mais il faut rapidement obliquer à gauche

et emprunter un chemin en terre.

Nous arrivons vers l’exploitation agricole sise au Murgi

que nous traversons pour repartir côtoyer la forêt. Ne pas manquer le chemin qui va à gauche dans la forêt.

Le sentier est agréable et facile

jusqu’au début de la descente qui part à gauche à proximité du viaduc autoroutier.

Sur les tronçons les plus pentus, des marches facilitent la progression.

Bien qu’il n’eût pas plu depuis une semaine, 4 secteurs étaient boueux et très glissants, malgré quelques planches posées sur le sol.

L’itinéraire traverse une pente à forte déclivité, donc prudence, en particulier avec les enfants.

Nous sommes contents de retrouver plus d’adhérence sur la route du vallon (à gauche)

Le ruisseau des Vaux s’est creusé son lit dans la molasse.

Vu sur la seule maison du vallon.

Une grotte d’une dizaine de mètre creusée dans l’imposante falaise.

Nous traversons le ruisseau des Vaux

et remontons maintenant le vallon du Flonzel.

Après cette passerelle,

deux options s’offrent à vous : soit partir à gauche et rejoindre la Tour de St-Martin en 20 minutes, soit poursuivre dans le vallon du Flonzel, ce que nous avons choisi.

Nous avons bien aimé ce secteur avec ses falaises,

sa nature bien préservée

sauvage

et verdoyante.

Nous quittons le vallon à regret par un bon sentier qui monte en zig-zag et en pente régulière.

Sortie du bois que nous allons longer jusqu’aux abords de Molondin.

Un bref passage sur une route communale et à gauche, direction la Tour de St-Martin

en empruntant la route bien nommée de la Scie.

Retour dans la nature

avec cet agréable sentier bordé de haies.

À notre gauche, la Tour de St-Martin et une petite partie de rempart.

Au croisement de la route pour Chêne-Pâquier, nous décidons de faire le détour par la fortification (à gauche).

Des escaliers métalliques permettent d’atteindre son sommet.

Ce site date du 12ème siècle. Les seigneurs de Saint-Martin y ont construit le château et le bourg qui lui était lié, intégrant l’église. Bien situé sur une esplanade, il était défendu par les falaises des vallons des Vaux et du Flonzel et pour le surplus entouré d’une enceinte. Il y avait une communication avec la tour de la Molière. La famille Saint-Martin s’est éteinte au début du 15ème siècle et le bourg fut abandonné au siècle suivant.

Les nouveaux gardiens pacifiques du lieu.

Par la route communale, nous rejoignons Chêne-Pâquier qui doit son nom à de nombreux arbres de cette espèce. Magnifique magnolia devant une belle demeure.

Direction notre point de départ

et nous quittons la route en prenant l’itinéraire pédestre à gauche.

Nous arrivons au pont du Covet ; à l’époque, un moulin exploitait le courant du ruisseau des Vaux.

Peu après, nous retrouvons la bifurcation de l’aller et nous remontons direction Chavannes-le-Chêne.

Autres informations

• Accessibilité : la descente vers le viaduc autoroutier n’est déjà pas simple pour les adultes ; donc peu conseillée pour les enfants ; voir sous divers
• Itinéraire : il y a plusieurs possibilités qui dépendent de votre provenance ; donc nous ne mettons pas d’indication et laissons votre GPS vous guider
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.77698, 6.77807
• Parking : gratuit au centre du village ; sinon au terrain de football

• Balisage du chemin : voir descriptif
• Restauration : 1 place de grillades après 2 km et une autre à la tour St-Martin
• Flore :
Anémones des bois

Pensées parmi des fraisiers

• Divers : il nous avait été recommandé de faire le trajet dans le sens inverse des aiguilles de la montre. L’état du sentier du vallon du Flonzel est bien meilleur que celui descendant dans celui des Vaux (voir descriptif). À refaire, nous partirions dans le sens des aiguilles de la montre, donc d’abord par Chêne-Pâquier, puis Molondin. Ce pourrait être une possibilité accessible aux enfants. Randonnée à faire par chemins secs.

Cartes

Une réponse sur “Les vallons des Vaux et du Flonzel”

Les commentaires sont fermés.