Unterems-Oberems, le sentier de l’ours

Situation

Données techniques

Altitude de départ : 1’000 m
Altitude maximale : 1’390 m
Dénivelé positif/négatif : 450 m
Durée totale : 2 h 45
Distance totale : 7.8 km
Difficulté : facile-moyen

Commentaire général

C’est dans la vallée forestière de Tourtemagne qu’a vécu le dernier ours du Valais d’où le sentier qui lui est dédié. Selon la légende, sa fin fut tragi-comique. En effet, les habitants lui auraient tendu un piège dans une grange en y attachant une chèvre. En y entrant, l’ours a fait tomber sur lui une poutre bien placée qui l’a assommé. Il a réussi à se rendre jusqu’à la rivière Turtmänna où il est décédé. L’essentiel de la randonnée est en forêt, donc agréable s’il fait chaud mais cela limite la vue.
A noter qu’à l’est, c’est la vallée de Zermatt et à l’ouest, c’est celle d’Anniviers.

Descriptif de la randonnée

Nous suivons la route goudronnée sur une centaine de mètre avant de trouver ce premier panneau indicateur en face du restaurant et de la poste.

Nous montons à gauche dans le village et suivrons désormais l’image de l’ours.

Le chemin traverse des prés avec une jolie déclivité

Et nous voyons des granges dont le bois a été brûlé par le soleil.

Un passage d’un escarpement se fait par une échelle et est bien sécurisé.

Puis la pente s’adoucit, mais il faut rester attentif aux racines et aux pierres. 

Un petit rafraîchissement est offert par une cascade coulant sur le toit d’un abri construit pour nous éviter la douche.

Pour les randonneurs qui voudraient abréger la randonnée, il est possible de couper après 3 km.

Nous arrivons près de la rivière Turtmänna qui est traversée par un pont en bois. Il est possible de partir sur le bisse d’Ergisch qui fait l’objet d’une autre randonnée sur le site.

La dernière partie de la montée est en moins bon état, avec notamment un passage où le chemin a été emporté; un petit passage est très étroit et traverse  une forte pente.

Un virage en épingle (indication de 35 minutes jusqu’à Oberems) et nous revenons plein Nord, d’abord sur un bon chemin forestier qui se rétrécit parfois, traverse des herbes hautes ou de jolis bois comme Toibu.

A la sortie des forêts, très joli point de vue sur le glacier du Petersgrat, à gauche, puis sur le Hohgleifen, le Stralhorn et le Bietschorn entre deux nuages qui domine le Lötschental.

Nous arrivons dans le très joli village d’Oberems avec une magnifique place de jeu et un espace Sagu et Mili dédié au travail des scieurs qui sera ouvert fin août 2019.

Le four du village avec ses bassins a été très bien rénové

Et vous verrez de beaux raccards, sans oublier la griffe de l’ours et son histoire déjà citée.

Sur les hauts du village, une autre place de jeux avec un espace pique-nique et notamment une tyrolienne.

Au milieu du village, avant l’église, nous descendons à droite sur une route

qui devient rapidement un sentier forestier en bon état.

Arrivés à la place de grillades, nous suivons les marches et le chemin forestier en direction d’Unterems et non le Bärenpfad (route goudronnée).

Et nous revenons sur le chemin à travers prés emprunté à l’aller.

Autres informations

• Accessibilité : le chemin traverse est parfois étroit et traverse de fortes pentes ; il est aussi caillouteux ou rocheux et sur certains tronçons humides ; donc pas recommandé pour des enfants sauf ceux qui ont l’habitude de tels chemins de montagne.
• Itinéraire : A9/E62 sortie Sierre est ; suivre Simplon/Brig ; traverser Leuk et à Turtmann, prendre direction au 2ème rond-point à droite direction Unterems
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) : 46.29165, 7.69737
• Parking : à l’entrée du village, à gauche ; gratuit mais limité à huit heures

• Balisage du chemin : suivre Bärenpfad ; depuis Oberems, nous avons suivi la direction Unterems
• Restauration : à 15 minutes d’Unterems, magnifique place de pique-nique avec place de jeux, creux du feu, tables et bancs, fontaine et WC.

• Panorama : Très belle vue depuis la terrasse du restaurant Emshorn à Oberems avec au milieu le Tschingelhorn qui culmine à plus de 3’500 m

Et, perdue dans l’océan de forêts, la chapelle St-Anton et le sommet de l’Ergischhorn

• Flore : quelques jolis œillets à la sortie du bois

• Divers : Vu que la végétation est assez envahissante, des pantalons longs sont recommandés pour éviter tiques et orties.

Cartes