Andermatt – Wassen

Situation

Données techniques
Altitude de départ : 1’436 m
Altitude maximale : 1’436 m
Dénivelé positif : 107 m
Dénivelé négatif : 628 m
Durée totale : 2h30
Distance totale : 10 km
Difficulté : facile

Commentaire général
Magnifique région que ce massif du Gothard qui est la source de 4 fleuves, le Rhône, le Rhin, le Tessin et la Reuss. Le joli village d’Andermatt et sa région offrent en sus de la belle randonnée que nous vous présentons de multiples possibilités de balades. Et pour ceux qui aiment le faste, l’hôtel Chedi les comblera.

Descriptif de la randonnée
En août 2018, il y avait des travaux tant sur la route que sur le chemin. Les déviations sont bien indiquées. Dès lors, une fois les travaux terminés, il y aura quelques divergences avec ce descriptif.
De la gare, nous rejoignons la route cantonale et trouvons rapidement ce premier panneau qui nous donne toutes les indications.

Ainsi que le temps estimé de marche qui est largement compté.

Un tronçon désagréable nous attend dans la galerie couverte le long de la route. Comme indiqué, le chemin est en travaux et nous espérons que cette partie pourra être évitée.

Puis nous traversons la Reuss et abordons un chemin gravillonneux parfois pentu.

Nous avons une vue plongeante sur le Pont du Diable

Et les eaux tumultueuses de la Reuss qui se faufile dans les gorges de Schöllenen.

Nous traversons la montagne par un tunnel éclairé et arrivons 

En face du mémorial du général Souvorov.

Le chemin nouvellement aménagé est confortable avec une bande asphaltée et des à-côtés en cailloux/gravier.

Le ruisseau de l’Ausser Teufelstal se jette dans la Reuss

Après avoir longé la faille dans la montagne.

Nous sommes en partie en dessus de la tranchée couverte de la route ou du train.

Puis nous abordons un chemin de montagne qui nous mène au pont de Häderli (construit en 1649), pont à 3 arches en dos d’âne dont une crue de la rivière a eu raison en 1987 et qui a été reconstruit conformément à l’original, très belle réussite.

La rivière a cette couleur typique des eaux glaciaires.

Après avoir emprunté des passerelles, nous arrivons sur la route asphaltée que nous suivons jusqu’à la gare de Göschenen et continuons pour arriver sur une route carrossable qui longe la voie ferrée.

Il faut bien suivre les panneaux jaunes, car il faudra quitter ce chemin (indicateur jaune) pour un chemin en escaliers qui passe sous la voie de chemin de fer.

Nous traversons divers ruisseaux grâce à de petites passerelles.

Cette jolie section est à travers forêt dans un paysage bucolique.

Cette partie compte quelques petits tronçons nécessitant de l’attention et de l’aide aux enfants.Nous rejoignons le hameau d’Hinter et Vordre Neiselen en passant à travers un pré

Et croisons de drôles de bêtes.

A Wattingen, nous voyons une très jolie demeure

Et une chapelle dont partie du toit couvre le chemin.

Avant  l’entrée de Wassen, nous arrivons sur une route asphaltée mais un indicateur jaune nous fait prendre à gauche et monter dans la forêt. Nous arrivons au musée cité ci-dessous, puis à la gare (aucun train ne s’y arrête) puis rejoignons la route principale jusqu’au centre de Wassen avec sa belle fontaine et ses nombreuses terrasses.

Autres informations
• Remarque : le chemin est ouvert de mai à fin octobre ; se renseigner auprès de l’office du tourisme d’Uri ; Téléphone : +41 (0) 41 874 80 00.
• Accessibilité : possible pour des enfants avec les remarques suivantes ; il y a quelques tronçons en gravillon avec une assez forte déclivité et une petite passerelle avec une seule main courante qui est suivi par un passage équipé d’un câble accroché le long du rocher.
• Itinéraire : par exemple, A2 sortie Göschenen, puis suivre Andermatt ;
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.63672, 8.59372
• Parking : payant à la gare ou un autre très grand parking un peu plus loin
• Balisage du chemin : très bien indiqué, suivre l’indication en vert 7, puis dès Göschenen, l’indication Wassen.
• Restauration : à Wassen, plusieurs restaurants. Une place de pique-nique après Göschenen.
• Points d’intérêt : dans l’ordre, l’Urnerloch, le pont du Diable (selon la légende, vu la topographie du terrain, seul le diable était capable de pouvoir y faire un pont) ; les gorges du Schöllenen que la Reuss dévale avec fracas ; le mémorial du général Souvorov ; le musée en plein air de la carrière Antonini au-dessus de la gare de Wassen.
• Divers : Pour retourner à Andermatt, il faut prendre le bus pour Göschenen (p. ex. arrêt poste à l’entrée du village dans le sens de la descente), puis le train.
• Pour nous rendre à Andermatt, nous avons choisi de monter par le Valais et faire une halte au lieu-dit Belvedere, peu avant le sommet du col de la Furka afin d’admirer la source du Rhône, le glacier du même nom et la grotte glaciaire. Pour rentrer, vous avez le choix entre la voie la plus rapide, soit l’autoroute par Lucerne ou, si vous avez le temps le Susten pour revenir par l’Oberland bernois (ou refaire la Furka et passer par le Grimsel).

Cartes