Lötschepass

Situation

Données techniques
Altitude de départ : 1535 m
Altitude maximale: 2690 m
Altitude d’arrivée : 1’969 m
Dénivelé : montée : 1215 m ; descente : 792 m
Durée montée : 3h20
Durée descente : 2h
Durée totale : 5 h 20
Distance totale : 11.5 km
Difficulté : difficile

Commentaire général
Nous avons toujours été intéressés à emprunter les cols, passages utilisés par nos aïeux. Ils nous permettent de nous replonger dans le temps passé mais aussi de nous rendre compte de la proximité de lieux alors que le réseau routier nous fait souvent emprunter des détours. Cette randonnée vaut non seulement par son paysage, mais également par la montée en bus de Kandersteg à Selden qui est notre point de départ.

Le Gasteretal est un pays de cascades et de forêts encore bien préservé.

Descriptif de la randonnée
Départ devant l’hôtel Steinbock dont la terrasse est bien tentante. Le panneau indicateur nous donne un temps de montée de 3h20. Nous traversons la Kander sur une nouvelle passerelle suspendue. La montée est en pente régulière jusqu’à Gfelalp et offre de jolis points de vue sur les cascades du Leitibach dont la brume nous rafraîchit dans certains virages.

Nous quittons la forêt pour nous engager dans une pente un peu plus raide et après un premier escarpement, nous arrivons au plateau de Schönbüel qui nous offre un bref répit. Une nouvelle montée s’annonce sur un chemin plus alpin.

Cela vaut la peine de faire un arrêt pour admirer la vue sur la vallée, respectivement sur le glacier du Kanderfirn, le Muthorn au fond ainsi que le massif des Bluemlisalp sur la gauche.

3-4 passages nécessitent de l’attention et la prudence et nous arrivons au pied du glacier à Balme. Sur la droite, le Gitxifurggu qui domine le col.

Des balises sur le glacier (vue d’en haut) nous montrent le chemin à suivre qui nous fait traverser le glacier en largeur pour rejoindre un chemin qui le longe dans un premier temps. 

Un petit monument nous permet de savoir qu’un bataillon d’infanterie de montagne a œuvré sur ce chemin en 1991.

Le long du glacier, le chemin est peu marqué, mais par la suite, il est très bien indiqué et nous alternons passages sur des rochers et chemin caillouteux.

 

 

 

 

 

 

 

Puis nous prenons le cap à l’est et commençons l’ultime montée dans un massif rocheux. Le chemin est parfois difficile mais bien équipé (câbles) dans les passages critiques.

Lorsque nous atteignons le col, nous laissons le Balmhorn derrière nous et apercevons la cabane à une centaine de mètres avec deux éoliennes. La cabane est construite à la frontière Berne-Valais.

Nous profitons de la magnifique vue sur les Alpes valaisannes dont de nombreux 4000 notamment ceux dominant Zermatt. Des petits lacs apportent une touche plus douce à un univers très minéral.

Lors de la descente, nous empruntons le chemin direction Lauchernalp, préférant ménager nos genoux en s’évitant un dénivelé très important si nous voulions rejoindre directement la vallée. Le chemin est bien indiqué et comporte également quelques passages nécessitant de la prudence.

Autres informations
• Accessibilité : Pas adaptée pour les enfants sauf ceux qui ont l’habitude de randonnées alpines. Il s’agit d’une randonnée exigeante avec quelques passages demandant de l’attention ; dans le massif rocheux avant le col, plusieurs passages plus difficiles sont bien équipés de chaînes ou câbles. A faire par chemins secs. Se renseigner auprès du gardien de la cabane sur l’état de la traversée du glacier.
• Itinéraire : A6 Bern – Thun puis A8 jusqu’à la sortie Spiez, puis suivre Kandersteg
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.44522, 7.72467
• Transports publics : Cette randonnée vous permet de découvrir différents transports publics et privés. De Kandersteg à Selden, bus d’une compagnie privée, réservation obligatoire ; (Lien) ; arrêt hôtel Steinbock. De Lauchernalp à Wiler, téléphérique. De Willer à Goppenstein, bus postal. De Gopenstein à Kandersteg, le train. Coût total environ CHF 50.-
• Parking : Derrière la gare de Kandersteg, il y a un parking payant à prix correct
• Balisage du chemin : sauf le long du glacier, il est bien indiqué
• Restauration : nous avons dégusté d’excellents röstis gratinés au fromage à la cabane
• Panorama : Voir descriptif
• Divers : Nous préférons faire la randonnée dans ce sens, car la descente direction Selden comporte l’un ou l’autre passage difficile, mais surtout, il y a moins de dénivelé. Nous avions décidé de monter léger (uniquement boissons et en-cas) et de manger à la cabane. En effet, en prenant le 1er bus de Kandersteg, nous arrivons à Selden vers 08h15 et sommes arrivés à la cabane avant midi. Le col est souvent venteux, donc prendre des habits adaptés.

Cartes