Le col de Seron

Situation

Données techniques
Altitude de départ : 1286 m
Altitude maximale : Col de Seron : 2153 m
Altitude d’arrivée : La Marnèche : 1762 m
Dénivelé positif : 895 m
Durée montée : 2h30
Durée descente : 1h10
Total : 3h 40
Distance totale : 11.1 km
Difficulté : moyen-difficile (dénivelé/distance)

Commentaire général
Nous avons un faible pour les cols qui permettent de passer rapidement d’une vallée à une autre alors que le réseau routier  longeant les vallées ce qui engendre des détours. C’est aussi une occasion de penser à nos aïeux qui empruntaient ces voies plus courtes, mais plus vallonnées.

Descriptif de la randonnée
Le panneau d’interdiction (pt 1286 Chez les Henchoz) « réservé aux bordiers » marque le départ de notre randonnée. La route bétonnée monte légèrement pour atteindre le chalet de Pâquier Mottier où vivent en harmonie, chèvres, cochons et lapins. Juste après le chalet, un indicateur de sentier pédestre nous invite à prendre à droite (Pas de Saxième 1h10). Avant un petit bâtiment sur la droite, des marques rouges et blanches dans le pâturage nous indiquent  qu’il faut prendre un sentier à gauche qui est peu marqué. Le chemin s’élève gentiment, puis plus intensément à travers une forêt et nous rejoignons une route carrossable peu avant le chalet de la Molaire (pt 1528). Nous voyons parfaitement la Torneresse faire plusieurs contours dans la plaine que nous avons quittée.

La route présente parfois des secteurs pentus et continuons notre marche jusqu’au point 1761. Nous arrivons alors au chalet de Seron avec son toit en tavillons. Encore un petit effort et nous voici au lieu-dit Les Châteaux et son petit plateau.

Un panneau indicateur nous invite à suivre un sentier peu marqué montant droit dans la pente à travers rochers et massifs de rhododendrons. Devant nous, la Cape au Moine et le col vers le névé.

Le chemin monte gentiment avec des passages rocheux plus raides. Il faut bien suivre les marques rouge et blanche car le chemin se laisse parfois un peu deviner.

A l’approche du col, la pente se redresse et après quelques lacets, nous voici au point le plus élevé.

Après avoir pleinement profité de la vue, nous entamons la descente. Nous arrivons tout d’abord à une écurie au lieu-dit Arpille, puis le chemin continue à flanc de coteau. Le chemin est étroit et traverse une forte pente; dès lors, il faut faire preuve d’attention.

Nous rejoignons une route carrossable vers les chalets d’Isenau, puis il ne reste plus qu’à se laisser « glisser » sur la route carrossable pour arriver à notre but.

Autres informations
• Accessibilité : vu le dénivelé et la distance, peu adapté à des enfants;  lors de la descente, le chemin est tracé dans une forte pent, de plus, il est étroit. Dans ces passages, il faut redoubler de vigilance avec les enfants ou les encorder.
• Itinéraire : A9/E27, sortie 17 Aigle puis col des Mosses – L’Etivaz ou A12/E27, sortie no 4 Bulle, puis Château-d’Oex – L’Etivaz . A l’épingle à cheveu de l’Etivaz, prendre la route de gauche (en venant depuis Bulle) pour parvenir au point de départ. Nous avons utilisé deux voitures ; d’abord, nous avons déposé le premier véhicule dans le parking de la télécabine d’Isenau, puis nous avons rejoint l’Etivaz, jusque vers chez les Henchoz avec l’autre véhicule.
Il est possible de le faire avec les transports publics, le trajet Les Diablerets-L’Etivaz prend 1h 50 plus 60 minutes de montée pour rejoindre la voiture
• Coordonnées point de départ : WGS 84 (lat/lon) 46.42087, 7.17505
• Parking : le long de la route avant le panneau d’interdiction
• Balisage du chemin : bien indiqué, suivre le descriptif
• Restauration : une buvette et un restaurant à la Marnèche
• Panorama : durant la montée, sur les Alpes bernoises

 Depuis le col, splendide vue sur le massif des Diablerets

• Faune/flore : beaux pâturages à la flore diversifiée
• Divers : Il est conseillé de faire la randonnée par temps sec. Si vous arrivez tôt le matin au chalet de Seron, vous pourrez voir la fabrication du fromage de l’Etivaz selon la méthode traditionnelle (si les propriétaires sont d’accord …). Pensez à leur amener un petit présent … Après sa fabrication, le fromage de l’Etivaz est amené aux caves de la coopérative de l’Etivaz pour affinage. Une visite de la Maison de l’Etivaz vous permettra non seulement d’acheter directement aux producteurs mais également de voir un magnifique diaporama.